Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP)

Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP)

03 oct. 2007 23h59 HE

/R E P R I S E/ - Les personnes aînées de Montréal sont plus seules, mais moins pauvres

QUEBEC, le 2 oct. - A l'occasion du premier passage à
Montréal de la consultation sur les conditions de vie des aînés, l'Association
québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) dévoile
le portrait détaillé des aînés de la région. Les personnes aînées de la région
de Montréal vivent plus seules que dans l'ensemble de la province de Québec,
mais présentent également les plus hauts niveaux de revenus. La région
présente par ailleurs un solde migratoire exceptionnellement déficitaire. La
région de Montréal est en outre une des régions les moins sécuritaires pour
les personnes âgées.

Faits saillants

- Tandis qu'un Québécois sur quatre vit à Montréal, 28 % de la population
de la région est âgée de 65 ans et plus.

- En 2001, la région de Montréal a connu un déficit migratoire
intraprovincial de plus de 1700 personnes aînées. Ce taux constitue le
plus bas solde migratoire du Québec.

- 91 % des personnes aînées de la région de Montréal résident dans des
ménages privés. Parmi elles, 36 % habitent seules, ce qui est la plus
forte proportion au Québec.

- Le revenu annuel moyen des personnes de 65 ans et plus atteignait
24 774 $ en 2000. D'environ 3000 $ plus élevé que la norme québécoise,
il est le plus haut de l'ensemble du Québec. Notons cependant que,
selon Statistique Canada, la province de Québec présente la plus forte
fréquence de personnes âgées à faible revenu au Canada.

- Parmi les Montréalais âgés de 65 à 74 ans, un individu sur cinq
continuait d'occuper un emploi en 2001. Seule la région de Laval
connaissait alors une proportion plus élevée.

- La consommation de médicaments par les aînés est moins importante dans
la région de Montréal que partout ailleurs dans la province : 29 % des
personnes âgées de 65 ans et plus ne possèdent pas d'ordonnance active.

- La région de Montréal connaît un taux de criminalité bien supérieur aux
autres régions du Québec : en 2002, 541 personnes âgées ont été
déclarées victimes d'un acte criminel. Ce nombre constitue 37 % du
total des victimes québécoises appartenant à la même classe d'âge ; or,
les personnes âgées qui vivent à Montréal ne représentent que 28 % de
la population totale québécoise du même âge.

Principales données

- Population de 65 ans et plus (en 2001): 277 753
- % de personnes de 65 ans et plus qui vivent seules (en 2001): 36 %
- Revenu annuel moyen des personnes de 65 ans et plus (en 2000): 24 774 $
- % de personnes de 65 ans et plus qui estiment leur santé passable ou
mauvaise (en 2001): 28 %
- Espérance de vie à 65 ans (en 2001): 18,7 ans
- Nombre de victimes de crimes parmi les personnes de 65 ans et plus (en
2002): 541
- Nombre de suicides parmi les personnes de 65 ans et plus (en 2001): 22

L'ensemble de ces données sont tirées du Portrait statistique régional
des aînés du Québec produit par l'AQRP, disponible en ligne à l'adresse
www.aqrp.qc.ca/portrait.pdf.

En plus de présenter son mémoire provincial le 19 octobre prochain lors
du passage à Québec de la consultation publique sur les conditions de vie des
aînés, l'AQRP participera à la consultation lors de son passage à Montréal le
5 novembre prochain.

A propos de l'AQRP

Fondée en 1968, l'AQRP est la principale association indépendante
représentant l'ensemble des personnes retraitées des secteurs public et
parapublic au Québec. Elle accueille plus de 23 000 membres provenant des
gouvernements du Québec et du Canada, des sociétés d'Etat et des municipalités
du Québec, ainsi que des réseaux québécois de la santé et de l'éducation. Sa
mission est de promouvoir et défendre les droits et intérêts économiques,
financiers, culturels, intellectuels et sociaux de ses membres.

Renseignements