Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP)

Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP)

12 mars 2009 07h05 HE

/R E P R I S E -- Les régimes de retraite des secteurs public et parapublic perdent 21 milliards $ en 2008 : une enquête est nécessaire/

QUEBEC, QUEBEC--(Marketwire - 11 mars. 2009) - L'Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP), la principale association indépendante de retraités de l'Etat au Québec, réagit officiellement au dévoilement des pertes pour 2008 des fonds liés aux régimes de retraite des secteurs public et parapublic gérés par la Caisse de dépôt et placement du Québec.

"Au total, nos régimes ont perdu plus de 21 milliards $ en 2008, soit plus de la moitié des pertes totales de la Caisse, parmi les pires résultats obtenus cette année. Cette nouvelle grave tombe quelques jours à peine après que l'ancien dirigeant de la Caisse Henri-Paul Rousseau ait confirmé publiquement que les répondants des politiques de placement ont la responsabilité d'approuver le niveau de risque que la Caisse applique dans la gestion de leurs avoirs. Pour nous, il devient donc impératif d'entendre les membres des comités de retraite, ainsi que la ministre des Finances, pour faire toute la lumière sur les événements. A notre avis, seule une véritable commission d'enquête permettra d'y arriver", a déclaré la présidente de l'AQRP, Mme Madelaine Michaud.

Selon la Commission administrative des régimes de retraite et d'assurances (CARRA), l'actif du Régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP) est passé de 46,1 milliards $ au 31 décembre 2007 à 33,8 milliards $ au 31 décembre 2008, soit une perte de 12,3 milliards $. Par ailleurs, toujours selon la CARRA, l'actif du Régime de retraite du personnel d'encadrement (RRPE) est passé de 7,7 milliards $ au 31 décembre 2007 à 6,0 milliards $ au 31 décembre 2008, soit une perte 1,7 milliard $.

La ministre des Finances a par ailleurs dévoilé à l'Assemblée nationale que les pertes du Fonds d'amortissement des régimes de retraite (FARR) sont de "23 % à 24 %" pour 2008. Comme la valeur du FARR au 31 décembre 2007 s'établissait à 32 milliards $, cela représente plus de 7 milliards $ de pertes pour 2008.

Au total, les fonds liés aux régimes de retraite des secteurs public et parapublic ont donc perdu plus de 21 milliards $ en 2008.

Dans les secteurs public et parapublic, selon la Loi, les comités de retraite du RREGOP et du RRPE ont notamment pour fonction d'établir les politiques de placement que la Caisse doit appliquer. Ces comités sont principalement composés de représentants du gouvernement, incluant des employés du ministère des Finances et du Conseil du trésor, et du milieu syndical. Par ailleurs, selon le Plan budgétaire 2008-2009 du gouvernement du Québec, l'actif du FARR est géré par la Caisse de dépôt et placement du Québec selon une politique de placement déterminée par la ministre des Finances.

Selon l'AQRP, il existe donc une forte présomption à l'effet que le gouvernement et les syndicats partageraient l'essentiel de la responsabilité des pertes pour 2008 concernant les régimes de retraite des secteurs public et parapublic. Par ailleurs, l'AQRP considère qu' une commission parlementaire spéciale, si elle peut se tenir, ne permettra pas de faire toute la lumière sur les événements. L'AQRP rappelle enfin que le Vérificateur général n'a pas autorité pour enquêter à la Caisse de dépôt et placement du Québec.

La commission d'enquête réclamée par l'AQRP devrait notamment avoir l'opportunité d'entendre les membres des comités de retraite du RREGOP et du RRPE, de même que la ministre des Finances. La commission d'enquête devrait également avoir accès aux politiques de placement du RREGOP, du RRPE et du FARR, aux procès-verbaux des rencontres des comités de retraite et à tous les documents préparés par la Caisse concernant ces trois fonds. L'AQRP réclame enfin que cette commission d'enquête ait le mandat de vérifier si l'utilisation de papier commercial adossé à des actifs (PCAA) était conforme aux politiques de placement approuvées par leurs répondants.

L'AQRP est la principale association indépendante de tout lien syndical représentant l'ensemble des retraités des secteurs public et parapublic au Québec. Le Québec compte plus de 244 000 retraités des secteurs public et parapublic.

Renseignements