Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP)

Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP)

06 juin 2007 06h05 HE

/R E P R I S E/ - Les révélations sur les résidences doivent accélérer la tenue de la consultation sur les conditions de vie des aînés

QUEBEC, le 5 juin - L'Association québécoise des
retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) réagit aujourd'hui aux
nouvelles informations concernant le respect des normes du ministère de la
Santé et des Services sociaux (MSSS) par les résidences d'hébergement pour
aînés. Selon l'AQRP, ces révélations devraient accélérer la tenue de la
consultation sur les conditions de vie des aînés annoncée par le gouvernement
du Québec. Le gouvernement et les partis d'opposition sont donc invités à
s'entendre au plus tôt sur le mandat, les ressources et l'échéancier de la
consultation.

Dans un état de situation dévoilé en février 2007, le Conseil des aînés
faisait un portrait complet des milieux de vie substituts pour les personnes
âgées en perte d'autonomie. En 2005-2006, on répertoriait 130 929 places,
distribuées comme suit:

- plus de la moitié (55 %) de ces places se trouvent dans des résidences
privées à but lucratif (72 006 places);
- un peu plus du quart (28,9%) sont dans un établissement de type CHSLD;
- un peu plus de 10% se trouvent dans une habitation gérée par un
organisme privé à but non lucratif;
- près de 5 % se trouvent dans une ressource de type non institutionnel;
- environ 1 % sont dans un HLM avec services pour aînés ou parmi les
projets novateurs.

En conclusion de son rapport, le Conseil des aînés insiste sur "l'urgence
d'agir dans le secteur des milieux de vie substituts, notamment en ce qui
concerne l'accès à un nombre suffisant de places pour accueillir la
clientèle." Selon le Conseil des aînés, le "nombre de places dans le réseau
des CHSLD n'a pas cessé de diminuer depuis l'an 2000. Pourtant, le nombre de
personnes âgées augmente.". Le Conseil des aînés concluait en signalant que,
bien "que plusieurs actions gouvernementales soient prévues (...), les délais
de réalisation et l'absence du financement requis contribueront à en limiter
la portée ou, même, à en empêcher la réalisation."

L'AQRP réitère par ailleurs qu'un plan de transition financier et
professionnel est nécessaire afin de soutenir les résidences privées
d'hébergement dans le processus obligatoire de certification qu'elles devront
compléter d'ici au 14 février 2009. Il faut en effet éviter que les coûts
associés à la mise aux normes ou que la fermeture éventuelle de certaines
résidences ne provoquent une hausse trop importante ou trop rapide du prix que
les personnes âgées doivent assumer pour se loger.

Fondée en 1968, l'AQRP est la principale association indépendante
représentant l'ensemble des retraités des secteurs public et parapublic au
Québec. Elle accueille plus de 22 000 membres provenant des gouvernements du
Québec et du Canada, des sociétés d'Etat et des municipalités du Québec, ainsi
que des réseaux québécois de la Santé et de l'Education. Sa mission est de
promouvoir et défendre les droits et intérêts économiques, financiers,
culturels, intellectuels et sociaux de ses membres.

Renseignements