SOURCE: l'Association des transformateurs laitiers du Canada (ATLC)

l'Association des transformateurs laitiers du Canada (ATLC)

10 nov. 2016 10h10 HE

« Un premier pas important » disent les transformateurs laitiers à l'annonce d'un soutien transitoire pour l'adaptation à l'AECG

OTTAWA, ON--(Marketwired - 10 novembre 2016) - L'Association des transformateurs laitiers du Canada (ATLC) se réjouit de l'annonce faite par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, l'honorable Lawrence MacAulay, d'un fonds d'investissement en transformation laitière de 100 millions de dollars pour aider le secteur à s'adapter aux défis qui attendent l'industrie en raison de la mise en œuvre prochaine de l'Accord économique et commercial global (AECG).

L'ATLC estime l'impact potentiel de l'AECG sur le secteur de la transformation laitière au Canada, en particulier les transformateurs de fromage, à plus de 230 millions de dollars et une perte de 719 millions $ pour l'ensemble de l'économie sur une base annuelle. De plus, l'accord pourrait entraîner la perte d'environ 2 900 emplois au pays.

" Cette annonce est une première étape importante ", a déclaré Jacques Lefebvre, président et chef de la direction de l'ATLC. " Notre secteur a besoin de mesures transitoires pour lui permettre de s'adapter à l'importation, sans droits de douane, de quelque dix-huit mille tonnes de fromages d'Europe - des fromages qui vont supplanter des produits fabriqués ici au pays avec le lait de nos producteurs canadiens ", a ajouté M. Lefebvre.

Au cours des derniers mois, Affaires mondiales Canada a mené des consultations sur la répartition future des nouveaux contingents tarifaires de fromage. Ces contingents faisaient partie intégrante des négociations de l'AECG. Les transformateurs et les producteurs laitiers ont plaidé auprès du gouvernement pour que ces contingents soient attribués au secteur qui sera véritablement touché par l'entrée en vigueur de l'AECG, soit le secteur de la transformation laitière.

" L'attribution de ces contingents tarifaires aux transformateurs laitiers est une mesure importante que doit prendre le gouvernement fédéral pour appuyer le secteur canadien de la transformation laitière. Avec l'AECG, nos fromages nationaux seront supplantés par les fromages européens et l'impact potentiel sur les emplois et les investissements est bien réel. La décision repose maintenant entre les mains de la ministre du Commerce international, l'honorable Chrystia Freeland. Dans l'attente de sa décision, nous pouvons seulement espérer qu'elle a prêté une oreille attentive à l'industrie ", a indiqué M. Lefebvre.

Les transformateurs laitiers reconnaissent également l'impact considérable qu'aura l'AECG sur ses partenaires de l'industrie, les producteurs laitiers.

" C'est simple : le fromage qui n'est pas produit ici au pays équivaut au lait que les transformateurs laitiers n'achèteront pas aux producteurs. C'est pourquoi nous appuyons l'appel des producteurs pour des mesures de transition adéquates, afin de continuer à avoir une industrie laitière prospère ici chez nous pour les générations à venir ", a conclu Jacques Lefebvre.

À propos de l'Association des transformateurs laitiers du Canada
L'Association des transformateurs laitiers du Canada (ATLC-DPAC) est l'association nationale de l'industrie canadienne représentant la politique publique et les intérêts réglementaires de l'industrie canadienne de transformation laitière. Les membres de l'ATLC comprennent certaines des marques les plus reconnues au Canada, emploient plus de 23 000 Canadiens et contribuent à notre économie nationale à hauteur de 17,3 milliards $.

Pièce jointe disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2016/11/10/11G121542/FR_FINAL_Backgrounder_-_CETA_Announcement-ff3735559e5c8303a38806f94640a47b.pdf

Renseignements

  • Pour de plus amples renseignements, s'adresser à :
    Andrea Généreaux
    Gestionnaire, Communications
    Agenereaux@dpac-atlc.ca
    (613) 232-7242

Multimédia