Agence canadienne d'inspection des aliments

Agence canadienne d'inspection des aliments

25 avr. 2014 15h07 HE

100 % des aliments en conserve analysés pour la présence de bisphénol A peuvent être consommés sans danger

L'ACIA a analysé plus de 400 échantillons.

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 25 avril 2014) - Agence canadienne d'inspection des aliments

Dans le cadre des analyses régulières effectuées par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) sur divers produits alimentaires, une étude publiée aujourd'hui a révélé que tous les aliments en conserve analysés aux fins de dépistage du bisphénol A peuvent être consommés sans danger. Le bisphénol A n'a été détecté dans 98,5 % des aliments en conserve analysés aux fins de cette étude.

En 2011-2012, l'ACIA a analysé 403 échantillons de fruits, de légumes, de jus, de boissons, de légumineuses, de pâtes alimentaires et de soupes en conserve, canadiens et importés, pour la présence de bisphénol A, puisque ces produits sont normalement emballés dans des boîtes enduites de résines d'époxy. Les échantillons importés provenaient de 15 pays différents.

De faibles concentrations (parties par milliard ou ppb) de bisphénol A ont été détectées dans seulement six des échantillons d'aliments en conserve analysés dans le cadre de l'étude. Santé Canada a examiné les résultats de l'étude, et aucune préoccupation en matière de salubrité des aliments n'a été soulevée. Les résultats étaient comparables à ceux des études précédentes sur la présence de bisphénol A dans des types d'aliments semblables disponibles sur le marché canadien. Aucun rappel de produits ne s'est avéré nécessaire à la suite de cette étude.

Faits en bref

  • Le bisphénol A dans les matériaux d'emballage d'aliments est permis au Canada. Le bisphénol A est un produit chimique utilisé dans la production de résines de polycarbonate et d'époxy. Les résines d'époxy peuvent être utilisées comme enduits protecteurs à l'intérieur des emballages d'aliments et de boissons, notamment des boîtes de conserve, pour empêcher les aliments d'entrer en contact direct avec le métal. Le bisphénol A peut migrer de ces enduits dans les aliments, surtout à des températures élevées (p. ex. dans les aliments mis en conserve par remplissage à chaud ou soumis à un traitement thermique).
  • Selon la concentration moyenne de bisphénol A dans les échantillons positifs de légumes en conserve analysés dans le cadre de cette étude, un adulte devrait consommer environ 14 kg de légumes en conserve chaque jour (environ 50 portions) pour atteindre une exposition au bisphénol A susceptible de poser un risque pour la santé.
  • Santé Canada a conclu que l'exposition au bisphénol A de source alimentaire par l'intermédiaire des emballages n'est pas de nature à constituer un risque pour la santé de la population en général, y compris les nouveau-nés et les jeunes enfants. Cette conclusion a été confirmée par d'autres organismes internationaux de réglementation des aliments, comme ceux des États-Unis et de l'Union européenne.
  • Cette étude a permis de générer d'importantes données de surveillance de base que Santé Canada pourra utiliser afin de mettre à jour les estimations de l'exposition de la population canadienne au bisphénol A par la consommation d'aliments.

Produits connexes

Bisphénol A dans les aliments en conserve (2011-2012)

Liens connexes

Études ciblées - Résidus chimiques/Microbiologie

Renseignements

  • Michael Bolkenius
    Attaché de presse
    Cabinet de la ministre de la Santé
    613-957-0200

    Relations avec les médias
    Agence canadienne d'inspection des aliments
    613-773-6600