Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

11 juin 2007 11h11 HE

AAC : Le régime de commercialisation mixte de l'orge entre en vigueur le 1er août 2007

HEADINGLEY, MANITOBA--(Marketwire - 11 juin 2007) - L'honorable Chuck Strahl, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé, a annoncé aujourd'hui que le Règlement sur la Commission canadienne du blé a été modifié pour soustraire l'orge du monopole de la Commission et pour donner aux producteurs de l'Ouest canadien la liberté de choisir eux-mêmes la façon de commercialiser leur orge à partir du 1er août 2007.

"Nous avons promis aux agriculteurs de l'Ouest canadien que le nouveau gouvernement du Canada leur donnerait le droit de mettre eux-mêmes leur orge sur le marché. Promesse faite, promesse tenue, a déclaré le ministre Strahl. Je suis très heureux que le nouveau règlement ait été adopté, et qu'à partir du 1er août prochain, les producteurs d'orge auront la liberté de choisir à qui ils veulent vendre leur grain."

Dans un plébiscite qui s'est tenu cette année, 62 p. 100 des producteurs d'orge ont voté pour la fin du monopole de la CCB sur les ventes d'orge. Le gouvernement a publié un projet de règlement modifiant les pouvoirs monopolistiques de la CCB dans l'édition du 21 avril de la Gazette du Canada. Après un examen minutieux des commentaires publics sur le projet de règlement, le gouvernement a promulgué un règlement final.

Les modifications apportées au Règlement sur la Commission canadienne du blé seront publiées dans la Gazette du Canada Partie II le 27 juin 2007. Celles-ci soustraient l'orge et ses produits du système de commercialisation à guichet unique de la CCB et autorisent les agriculteurs à vendre leur orge à n'importe quel acheteur canadien ou étranger, y compris la CCB. La CCB continuera d'assurer la mise en commun de l'orge et demeurera une option viable pour les agriculteurs, et le gouvernement continuera de garantir les acomptes à la livraison versés aux producteurs qui veulent encore vendre leur orge par l'intermédiaire de la CCB.

Les modifications apportées au Règlement sur la Commission canadienne du blé seront affichées sur le site Web www.bcp.gc.ca à compter du 12 juin 2007.

DOCUMENT D'INFORMATION

La mise en oeuvre du régime de commercialisation mixte

La majorité des producteurs d'orge de l'Ouest canadien s'est prononcée clairement - à 62 p. 100 - en faveur de la commercialisation mixte lors du plébiscite qui s'est tenu cette année.

Le ministre Strahl a proposé des modifications au Règlement sur la Commission canadienne du blé pour soustraire l'orge du mandat de guichet unique de la Commission. Ces modifications ont été approuvées par la gouverneure en conseil le 7 juin et entreront en vigueur le 1er août 2007 - à temps pour la campagne agricole de 2007-2008.

Le règlement adopté permettra aux producteurs de prendre des décisions économiques et commerciales qui conviennent à leur entreprise particulière et aussi d'optimiser les recettes de la vente de leur orge.

Pour de nombreux agriculteurs, cette décision entraînera peu de changements. La plupart des producteurs d'orge cultivent et vendent déjà des produits autres que ceux qui sont couverts par le mandat de guichet unique de la Commission canadienne du blé (CCB). Ils sauront donc bien disposer de leur orge. Certains pourraient procéder à des ventes directes à des malteries et à d'autres transformateurs. D'autres pourraient livrer leur orge à un silo-élévateur de leur région, comme déjà ils le font. Cependant, aux termes du nouveau règlement, ils pourront choisir de vendre leurs produits soit à la société qui exploite le silo-élévateur, soit à la CCB.

Les producteurs d'orge pourront fixer le prix de leur produit sur le marché au comptant en communiquant avec différents élévateurs de leur région comme le font actuellement les producteurs d'autres cultures. Ils pourront aussi gérer le risque de prix en concluant des contrats à terme révisés sur orge à la Bourse des marchandises de Winnipeg.

La demande d'orge est forte au Canada et à l'étranger. Aux termes de la nouvelle réglementation, les producteurs de l'Ouest canadien pourront vendre à l'acheteur de leur choix, y compris la CCB. Celle-ci jouit d'une clientèle fidèle de producteurs désireux de commercialiser leurs céréales collectivement par l'entremise d'un négociant contrôlé par eux, de sorte qu'elle disposerait d'un volume élevé d'orge à vendre en leur nom.

Le gouvernement continuera de garantir les emprunts et les acomptes à la livraison de la CCB conformément aux dispositions de la Loi sur la Commission canadienne du blé. La modification proposée au Règlement sur la Commission canadienne du blé ne changera pas les programmes fédéraux de garantie de crédits à l'exportation.

Des avances de fonds sont versées actuellement aux agriculteurs sous le régime de la Loi sur les programmes de commercialisation agricole (LPCA). Ces avances sont offertes à un large éventail d'exploitants, et même au sein d'un régime de commercialisation mixte, les producteurs d'orge continueront d'y être admissibles.

Renseignements

  • Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa (Ontario)
    Relations avec les médias
    613-759-7972
    1-866-345-7972
    ou
    Cabinet du ministre Strahl
    Ted Yeomans
    Attaché de presse
    613-759-1059