Canadian Royalties Inc.
TSX : CZZ

Canadian Royalties Inc.

21 oct. 2009 17h50 HE

AVERTISSEMENT : L'attaque de Jaguar à l'endroit de Canadian Royalties est criblée de renseignements faux ou trompeurs

Les faits sont énoncés clairement par Canadian Royalties

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 21 oct. 2009) - Canadian Royalties Inc. (la "Société" ou "Canadian Royalties") (TSX:CZZ) signale que Jaguar Financial Corporation ("Jaguar") a annoncé aujourd'hui qu'elle s'opposait aux offres (les "offres de Jien") présentées par Société minière Jien Canada Ltée ("Jien") en vue de l'acquisition de la totalité des actions ordinaires émises et en circulation (les "actions") et de la totalité des débentures de premier rang non garanties et convertibles à 7 % échéant le 31 mars 2015 (les "débentures") de Canadian Royalties en contrepartie de la somme de 0,80 $ par action (l'"offre visant les actions") et de la somme de 800 $ par tranche de 1 000 $ du capital des débentures, majorée de l'intérêt couru et impayé jusqu'à la date, exclusivement, à laquelle les débentures seront prises en livraison dans le cadre des offres de Jien (l'"offre visant les débentures"). Canadian Royalties est particulièrement alarmée par la diffusion apparente de renseignements faux ou trompeurs par Jaguar.

Dans son communiqué de presse, Jaguar a fait plusieurs déclarations qui sont totalement inexactes en dépit de tous les faits pertinents que l'on peut facilement consulter sur le site Web de la Société et dans les documents qu'elle a déposés sur SEDAR. Pour aider les porteurs de débentures (les "porteurs de débentures") et d'actions (les "actionnaires"), nous abordons ci-après les renseignements faux ou trompeurs.

Renseignements faux ou trompeurs

Premièrement, Jaguar allègue que Jien a exercé des contraintes dans le cadre des offres de Jien modifiées. Jaguar ne réussit pas à reconnaître que les offres de Jien sont tout simplement des offres. Les actionnaires et les porteurs de débentures ont le choix de déposer leurs titres en réponse aux deux offres, à l'une d'entre elles ou à aucune d'entre elles et ils ont été pleinement informés de toutes les conditions applicables. Le conseil d'administration de Canadian Royalties (le "conseil") a déployé tous les efforts possibles pour s'assurer que tous les porteurs de titres ont la possibilité de répondre aux offres de Jien et il ne les empêche pas de faire leur choix.

Deuxièmement, Jaguar allègue que les porteurs de débentures recevraient 100 cents pour un dollar dans tous les cas, y compris une insolvabilité. Il est irresponsable de la part de Jaguar de faire de telles allégations sans fondement. Il n'est pas certain que les porteurs de débentures recevraient 100 cents dans tous les cas pour plusieurs raisons. Les débentures comportent certains risques qui ont une incidence sur leur cours. Le 6 août 2009, soit le jour qui a précédé à la date à laquelle Jien a annoncé qu'elle avait l'intention d'acquérir Canadian Royalties, les débentures se négociaient à 300,50 $. L'offre visant les débentures constitue une prime de 162 % par rapport à ce cours. Si la Société faisait l'objet d'une procédure en insolvabilité, les porteurs de débentures courraient des risques supplémentaires considérables, perdraient beaucoup de temps et devraient engager des frais. Il n'est pas possible de prédire le recouvrement du montant intégral dans de telles circonstances et il est imprudent de la part de Jaguar de suggérer le contraire. En outre, comme les porteurs de débentures le savent, l'acte relatif aux débentures daté du 18 mars 2008 (l'"acte") prévoit, au paragraphe 3.9, un versement en cas de changement de contrôle correspondant à 101 % du capital des débentures. Toutefois, l'acte donne également le pouvoir clair de modifier l'acte par voie de résolution extraordinaire.

Troisièmement, Jaguar sous-entend qu'une meilleure contrepartie était destinée aux porteurs de débentures, mais que l'excédent a été attribué aux porteurs d'actions. Il n'a jamais été question d'offrir une contrepartie supérieure à celle qui est prévue dans l'offre visant les débentures.

Quatrièmement, Jaguar a annoncé qu'elle pourrait présenter une autre offre en vue d'acquérir environ 34 % du capital des débentures (y compris les débentures dont elle est déjà propriétaire et celles de certains autres porteurs). Si Jaguar estime que la contrepartie offerte à l'égard des débentures devrait correspondre à 101 % de leur capital, alors il y a lieu de se demander pourquoi elle ne présenterait pas une offre à l'égard de la totalité des débentures en circulation.

Cinquièmement, Jaguar semble alléguer que le produit qui sera tiré des offres de Jien sera utilisé pour indemniser le chef de la direction de Canadian Royalties. Aucune contrepartie supérieure n'a été offerte aux porteurs de débentures. En outre, bien que la majorité des administrateurs et des membres de la direction aient indiqué leur intention de déposer leurs titres en réponse aux offres de Jien, M. Mullan n'a pas conclu de convention de blocage dans le cadre de l'offre visant les actions.

Sixièmement, Jaguar allègue que l'avis sur le caractère équitable de BMO Marchés des capitaux traitait "effectivement" du caractère équitable de l'offre visant les débentures. Le comité spécial du conseil d'administration a demandé à BMO Marchés des capitaux de remettre un avis sur le caractère équitable de l'offre visant les actions. L'avis sur le caractère équitable ne visait pas, expressément ou "effectivement", l'offre visant les débentures. Nous avons été informés que BMO Marchés des capitaux avait établi cet avis de la manière appropriée et conformément aux normes du secteur.

Finalement, ce que Jaguar omet d'indiquer, c'est que Vic Alboini, son président du conseil et chef de la direction, a demandé, après le déclenchement des offres de Jien modifiées le 16 octobre 2009, pour le compte d'une autre entité dont il est président du conseil et chef de la direction, s'il pouvait agir pour le compte de la Société de quelque manière que ce soit afin de faciliter le dépôt des actions. Après que Canadian Royalties a refusé ses services, il a publié le communiqué de presse dont il est question dans les présentes.

Faits que les porteurs de titres devraient savoir

Comme il est décrit dans l'avis :

- Canadian Royalties a mis en oeuvre un processus complet afin de trouver des solutions de rechange stratégiques. Jusqu'à présent, les offres de Jien sont les seules offres qui ont été présentées aux porteurs de débentures et aux actionnaires;

- le conseil d'administration de Canadian Royalties a obtenu un avis sur le caractère équitable de l'offre visant les actions;

- le conseil d'administration a recommandé aux actionnaires de déposer leurs actions en réponse à l'offre visant les actions;

- le conseil d'administration n'a fait aucune recommandation aux porteurs de débentures;

- on a offert aux porteurs de débentures une prime considérable à l'égard de leurs débentures;

- des porteurs de débentures d'un capital global de 78 873 000 $, soit environ 57 % du capital total des débentures, ont conclu des conventions de blocage ou ont convenu de déposer leurs débentures en réponse à l'offre visant les débentures;

- les porteurs de débentures et les actionnaires ont eu la possibilité d'accepter ou de rejeter les offres de Jien, selon leur bon vouloir.

Il est prévu que les offres de Jien expireront le 27 octobre 2009 à 17 h (heure de Toronto).

Canadian Royalties portera l'annonce de Jaguar à l'attention des organismes de réglementation des valeurs mobilières et elle envisage de prendre d'autres mesures à la lumière de la diffusion apparemment délibérée de renseignements faux ou trompeurs par Jaguar.

A propos de Canadian Royalties et du projet Nunavik Nickel

Canadian Royalties, dont le siège social se trouve à Val-d'Or, au Québec, est une société d'exploration minière dont la zone d'activité principale est située le long de l'axe sud, situé dans le district minier de Raglan sur le territoire du Nunavik, dans le Nord du Québec. Depuis 2001, la Société a découvert et délimité plusieurs gisements de nickel-cuivre-cobalt-platine-paladium-or éventuellement exploitables qui forment, collectivement, le projet Nunavik Nickel (le "projet"). La Société a réalisé une étude de faisabilité susceptible d'un concours bancaire et a obtenu un certificat d'autorisation environnemental; elle a également obtenu des baux miniers à l'égard de quatre emplacements, soit les gisements Ivakkak, Mequillon, Expo et Mesamax. Une entente sur les répercussions et les avantages a été conclue par la Société, trois (3) communautés inuites et la Société Makivik, organisme à but non lucratif qui représente les Inuits; cette entente constitue l'engagement formel de la Société à assurer une répartition équitable et durable des avantages économiques qui découleront du projet. La mise en valeur du projet a débuté en 2007; le projet a par la suite été interrompu l'année suivante en raison de la crise financière de 2008. La Société a pour objectif de mettre en valeur et d'exploiter les ressources minérales du projet de façon indépendante ou par l'entremise d'une société de personnes.

Enoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient certains énoncés ou renseignements prospectifs. Ces énoncés prospectifs comportent divers risques et incertitudes qui sont indépendants de la volonté de la Société et sont susceptibles de faire en sorte que les événements ou les résultats réels diffèrent considérablement de ceux qu'ils expriment. Certains des risques et des incertitudes sont décrits à la rubrique portant sur les facteurs de risque de la notice annuelle de la Société pour l'exercice terminé le 31 décembre 2008. Par conséquent, tous les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué de presse sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et il n'est pas certain que les résultats ou l'évolution prévus par la Société, tels qu'ils sont exprimés ou suggérés par les énoncés prospectifs, se matérialiseront ou, même s'ils se matérialisent en grande partie, qu'ils auront les conséquences ou les effets prévus sur la Société ou ses activités commerciales. Tous les énoncés prospectifs sont donnés en date du présent communiqué de presse et la Société décline toute obligation de les mettre à jour ou de les réviser publiquement afin de tenir compte d'événements, de circonstances ou de changements qui pourraient survenir après la date des présentes, sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l'exigent. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs.

Renseignements

  • Canadian Royalties Inc.
    Glenn J. Mullan
    Président du conseil et chef de la direction
    514-879-1688, poste 1222
    glenn.mullan@canadianroyalties.com
    www.canadianroyalties.com
    ou
    Actionnaires et porteurs de débentures :
    Laurel Hill Advisory Group
    Appels sans frais en Amérique du Nord : 1-888-298-1523
    A l'extérieur de l'Amérique du Nord : 1-416-637-4661
    ou
    Relations avec les médias :
    Cabinet de relations publiques NATIONAL inc.
    NATIONAL Public Relations Inc.
    Roch Landriault
    1-514-843-2345
    rlandriault@national.ca