Afri-Can, Société de minéraux marins
TSX CROISSANCE : AFA
FRANKFURT : AJF

Afri-Can, Société de minéraux marins

31 janv. 2007 10h41 HE

Afri-Can met à jour un rapport 43-101 et estime un potentiel diamantifère sur le Bloc J en Namibie

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 31 jan. 2007) - Afri-Can, Société de minéraux marins ("Afri-Can") (TSX CROISSANCE:AFA)(FRANKFURT:AJF), a le plaisir d'annoncer que Delmar Geoservices Ltd. a mis à jour toutes les données et rapports des programmes d'exploration conduits sur le Bloc J, en Namibie, avant le levé géophysique entrepris en octobre 2006. Le rapport technique daté du 1er mai 2006 et intitulé "Phase 2 Sampling in Feature 8, EPL 2499, Offshore, Republic of Namibia", a été préparé en accord avec les provisions de la norme "Instrument National 43-101" et est disponible sur le site web de SEDAR à www.sedar.com. Le rapport couvre en détail le programme d'échantillonnage conduit en octobre 2002 et fait le sommaire des programmes d'échantillonnage et levé géophysique conduit en 2000 et 2001.

Les points principaux du rapport sont les suivants:

- Phase 1 d'échantillonnage: 337 échantillons de 2,16 m.ca. ont permis la récupération de 23 diamants totalisant 4,65 carats, la plus grosse pierre est de 0,64 carat. Tous les diamants récupérés sont de qualité gemme.

- Des 15 caractéristiques géologiques testées, 6 ont été prouvées diamantifères. La caractéristique 6 est un environnement dépositaire bien défini et est de type éolien / fluvial. La caractéristique 8 contient une quantité importante de graviers bien développés à même la zone minéralisée.

- Phase 2 d'échantillonnage, caractéristique 8 : 25 échantillons de 10 m.ca. ont permis la récupération de 84 diamants totalisant 11,04 carats, la plus grosse pierre est de 0,49 carat. Tous les diamants récupérés sont de qualité gemme.

- La caractéristique 8 contient des pavements désertiques marins minéralisées adjacents aux affleurements de sédiments tertiaires. Le rapport interprète que les affleurements de sédiments diamantifères tertiaires et les pavements désertiques marins associés, s'étendent sur toute la longueur nord-sud de la concession sans toutefois avoir été échantillonné adéquatement sur toute la longueur. Dans ce cas, en estimant à 250 mètres la largeur du gîte de pavements désertiques, la superficie potentielle du gîte est de 11,5 km.ca. du Bloc J. En utilisant la teneur de récupération de tous les échantillons récupérés (0,053 carat par m.ca.) dans cette zone géologique, il est suggéré que la zone puisse contenir un potentiel total de 600 000 carats de diamants.

- Toutefois, historiquement, il a été démontré que l'outil utilisé lors de la Phase 1, a régulièrement sous-estimé les teneurs en diamants contenus dans les gîtes et gisements. De plus, Il est documenté, que l'outil utilisé lors de la Phase 2 fut incapable de pénétrer et échantillonner correctement les sédiments les plus profonds dans la colonne géologique. De ce fait, il est estimé qu'une technologie d'échantillonnage plus moderne démontrera des teneurs plus élevées que celles des Phases 1 et 2. Pour simuler ceci, en appliquant la teneur moyenne obtenue dans le meilleur 20% des échantillons (0,146 carat par m.ca.) il est suggéré que la zone puisse contenir un potentiel total de 1 600 000 carats de diamants. Ces données s'appliquent seulement aux pavements désertiques marins adjacents aux affleurements de sédiments tertiaires. Il existe un potentiel plus important sur le Bloc J dans d'autres environnements géologiques décrits dans le rapport.

Les énoncés de quantités potentielles sont de nature conceptuelle. Il n'y a pas eu suffisamment d'exploration pour définir une ressource minérale et il est incertain que de plus amples travaux d'exploration résulteront en une ressource minérale sur la zone décrite.

M. Richard W. Foster est responsable du rapport de Delmar Geoservices Ltd. et est la Personne Qualifiée désignée. M. Foster a 43 ans d'expérience post-graduation en exploration, géologie et ce plus spécifiquement en diamants marins. Son expérience inclut la géophysique marine, l'exploration et échantillonnage marin, l'échantillonnage et estimation de ressources et la gestion de ressources. Il est enregistré en tant que "Professional Natural Scientist" auprès de "South African Council for Natural Sciences Professions" (SACNASP) et rencontre les exigences d'une Personne Qualifiée selon les termes de la norme 43-101. Delmar Geoservices Ltd. a approuvé les références au rapport de Delmar Geoservices Ltd. et l'information qui en est dérivé dans ce communiqué et ce dans la forme et le contexte tel qu'elle y apparaît.

Pour voir les diamants récupérés au cours des phases d'échantillonnage décrites dans le rapport, svp veuillez visiter : http://www.afri-can.com/Diamonds.htm

Afri-Can est une entreprise canadienne active dans l'acquisition, l'exploration et le dévelop-pement de propriétés minérales importantes en Namibie. La taille et la qualité des concessions d'Afri-Can ainsi qu'un développement rapide et dynamique la placent au rang de partenaire de choix des groupes d'émergence économique namibiens.

Ce communiqué de presse contient des "énoncés prospectifs", tel qu'identifiés dans les dépôts réguliers d'Afri-Can auprès des autorités réglementaires canadiennes, qui comprennent certains risques et incertitudes. Il n'y a aucune garantie que ces énoncés s'avéreront exacts, et les résultats réels ainsi que les événements futurs pourraient varier de façon importante et différer de ceux anticipés dans ces énoncés.

Actions émises: 123 038 589

La Bourse Canadienne de Croissance (TSX) n'accepte aucune responsabilité concernant la véracité ou l'exactitude de ce communiqué.

Renseignements

  • Afri-Can, Société de minéraux marins
    Pierre Léveillé
    Président et Chef de la Direction
    514-846-2133
    514-846-1435 (FAX)
    ou
    Afri-Can, Société de minéraux marins
    Bernard J. Tourillon
    Vice-Président Exécutif et Chef de la Direction Financière
    514-846-2133
    514-846-1435 (FAX)
    info@afri-can.com
    www.afri-can.com