Corporation miniere Alexis
TSX : AMC

Corporation miniere Alexis

08 déc. 2009 08h30 HE

Alexis débute l'usinage de l'échantillon en vrac prélevé au projet minier aurifère Lac Pelletier

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 8 déc. 2009) - CORPORATION MINIERE ALEXIS (TSX:AMC) a le plaisir d'annoncer le début de l'usinage du minerai provenant de l'échantillonnage en vrac à son projet minier aurifère Lac Pelletier, situé à Rouyn-Noranda, Québec. L'usinage à forfait d'un premier lot de 10 000 tonnes de minerai, issu du développement initial dans les zones minéralisées, a débuté jeudi dernier; à terme, on prévoit l'usinage d'un total de 40 000 tonnes (t) dans le cadre du programme d'échantillonnage en vrac. Environ 9 400 onces d'or (oz Au) devraient être produites des zones développées pour l'abattage. On prévoit maintenant être en mesure de compléter l'échantillonnage en vrac pour la mi-février 2010. Par la suite, la Société anticipe qu'une décision de production sera annoncée au cours du premier trimestre de 2010, selon les résultats de l'étude de faisabilité présentement en voie de réalisation, en parallèle au programme d'échantillonnage en vrac.

Alexis a décidé de reporter l'usinage du minerai de Lac Herbin pour cette campagne d'usinage à forfait, en le remplaçant par le premier lot de 10 000 tonnes de l'échantillon en vrac du Lac Pelletier, afin de recueillir des données importantes sur la teneur au Lac Pelletier. Par conséquent, la production de la mine Lac Herbin en 2009 est maintenant estimée à environ 35 000 oz Au, incluant un stock d'environ 5 000 onces en fin d'année. Ceci correspond aux niveaux prévus par la Société, qui émettra un communiqué distinct pour résumer la production en 2009.

Le projet minier Lac Pelletier est situé environ 4 kilomètres au sud-ouest de la ville de Rouyn-Noranda, Québec, dans le prolifique camp minier de l'Abitibi, historiquement connu comme l'une des plus grandes régions productrices d'or au monde. Selon l'étude de préfaisabilité (Août 2009), la mine d'or Lac Pelletier devrait générer des flux de trésorerie disponible de plus de 20,7 millions $CAN grâce à une production approximative de 118 100 oz Au (109 300 onces récupérées) sur une durée d'exploitation évaluée à au moins 3 ans. Ressources mesurées et indiquées totalisant 917 883 t @ 7,11 grammes d'or par tonne métrique (g Au/t), pour 209 895 onces d'or, en plus de 391 770 t @ 6,52 g Au/t en ressources inférées pour 82 127 oz Au, selon une teneur de coupure de 3,0 g Au/t; pour plus de détails, veuillez consulter le communiqué du 16 juillet 2009. Le gisement Lac Pelletier dispose d'un bon potentiel d'accroissement des ressources et réserves, via des travaux d'exploration et de définition additionnels, dans les zones de ressources existantes à l'intérieur du gisement et de ses extensions. Le projet Lac Pelletier offre à Alexis l'occasion de mettre en production une deuxième mine qui pourra complémenter les flux de trésorerie générés par la mine Lac Herbin à Val-d'Or, Québec.

Tel qu'annoncé le 5 novembre 2009, la Société a procédé, au début d'octobre, à une importante révision du programme d'échantillonnage en vrac qui se déroule actuellement, en choisissant d'excaver une deuxième voie d'accès vers la surface et une monterie de ventilation future avant de procéder à l'abattage du minerai pour l'échantillon en vrac, plutôt que d'attendre le début des travaux de pré-production en 2010. Cette révision a été apportée dans le but d'assurer des standards de sécurité plus élevés et pour permettre de poursuivre la production dans les secteurs ciblés pour le programme d'échantillonnage en vrac, en parallèle aux travaux de développement en pré-production. Le développement de la monterie a occasionné un délai d'un mois sur l'échéancier d'origine pour le programme d'échantillonnage en vrac; toutefois, il permet d'accélérer la phase de pré-production du projet dans son ensemble. La Société sera donc en mesure de respecter l'échéancier prévu à l'origine pour le projet.

Toutes les demandes de permis pour les activités de production ont été déposées, et la Société s'attend à recevoir les confirmations d'ici la fin de l'année 2009. Une étude de faisabilité a été entreprise à la mi-octobre et devrait être complétée suivant la réconciliation des résultats de l'usinage des 40 000 tonnes de l'échantillon en vrac, en février 2010.

La direction d'Alexis prévoit prendre une décision de mise en production en mars 2010, selon les résultats de l'échantillonnage en vrac et de l'étude de faisabilité. Avec la production issue de la mine Lac Pelletier, la Société pourrait augmenter sa production aurifère anticipée en 2010 à un niveau de 75 000 à 80 000 onces d'or par année, incluant la production de la mine d'or Lac Herbin. Ceci représenterait une autre étape importante vers la réalisation de la nouvelle stratégie d'entreprise visant à faire progresser Alexis en une société minière productrice d'or de niveau intermédiaire.

Contrôle de la qualité

Le contenu technique et scientifique du présent communiqué a été préparé et révisé par Martin Perron, ing., et Pascal Hamelin, ing., employés de la Société et personnes qualifiées tel que défini par la norme canadienne 43-101.

A propos de Corporation minière Alexis

Corporation minière Alexis est une société minière canadienne inscrite à la Bourse de Toronto (symbole "AMC"). Alexis possède une mine d'or en production à Val-d'Or et a le droit d'acquérir un intérêt de 100 % dans la propriété aurifère Lac Pelletier à Rouyn-Noranda. Alexis fait de l'exploration dans les prolifiques camps miniers de Val-d'Or (212 km2 en propriété exclusive) et Rouyn-Noranda (785 km2 en coentreprise à 50/50 avec Xstrata Copper). Alexis a récemment conclu une entente exécutoire visant à acquérir la totalité des actions de Garson Gold Corp. Pour de plus amples détails sur Corporation minière Alexis, veuillez consulter le site web de la Société au : www.alexisminerals.com.

Mise en garde à l'égard des informations prospectives

Le présent communiqué comprend des "informations prospectives" au sens des lois canadiennes applicables sur les valeurs mobilières. Les informations prospectives comprennent notamment, sans s'y limiter, des énoncés portant sur les résultats financiers ou d'exploitation futurs d'Alexis et ses projets, l'identification de réserves et de ressources minérales, le coût et le capital requis pour les projets d'exploration, les dépenses d'exploration, la durée prévue des futurs travaux d'exploration, les besoins en capital supplémentaire, la règlementation gouvernementale s'appliquant aux opérations minières, les risques environnementaux, les dépenses de réhabilitation, les contestations ou les réclamations liées aux titres, les risques non assurés, et la durée et l'issue possible de litiges en cours et d'enjeux règlementaires. De façon générale, les informations prospectives peuvent être identifiées par l'emploi de terminologie prospective comme "planifie", "prévoit" ou "ne prévoit pas", "est attendu", "budget", "échéancier", "estime", "prévisions", "entend", "anticipe" ou "n'anticipe pas", "est d'avis" ou des variations de ces termes et expressions, ou des formulations qui suggèrent que certaines actions, événements ou résultats "pourraient" ou "devraient" se produire, "seront entreprises", "se produiront" ou "seront atteints". Les informations prospectives sous-tendent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le niveau d'activité, le rendement ou les réalisations de la Société soient sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par de telles informations prospectives, incluant sans s'y limiter, les risques décrits dans la notice annuelle de la Société. Bien que la Société ait tenté d'identifier les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats présentés dans les informations prospectives, il pourrait y avoir d'autres facteurs qui auraient pour effet que les résultats ne soient pas tels qu'anticipés, estimés ou prévus. Rien ne garantit que ces informations s'avéreront exactes, et il s'ensuit que les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux anticipés dans de tels énoncés. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas se fier indûment aux informations prospectives. La Société n'assume aucune obligation d'actualiser les informations prospectives, sauf si requis par les lois applicables sur les valeurs mobilières.

Renseignements