Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

08 avr. 2009 23h59 HE

Augmentation des mises en chantier d'habitations dans la région de St. John's au premier trimestre

ST. JOHN'S, le 8 avr. - Selon les données provisoires(1) diffusées
aujourd'hui par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), le
nombre d'habitations dont on a coulé les fondations dans les centres urbains
de Terre-Neuve-et-Labrador a augmenté par rapport à 2008 au premier trimestre,
malgré une légère baisse en mars. En effet, 214 unités résidentielles ont été
commencées dans la région de St. John's pendant les trois premiers mois de
2009, comparativement à 172 un an plus tôt. En mars, les constructeurs ont mis
en chantier 45 habitations dans la région cette année, contre 55 l'an dernier.
A l'échelle de la province, 224 logements ont été commencés pendant les trois
premiers mois de 2009, en comparaison de 176 un an plus tôt.
Terre-Neuve-et-Labrador est la seule province canadienne à avoir affiché une
hausse d'activité sur le marché du neuf au premier trimestre.

"Malgré une légère baisse en mars, le niveau des mises en chantier
d'habitations en milieu urbain a tout de même été élevé au premier trimestre
de 2009, puisqu'il a augmenté de 24 % par rapport à la même période en 2008",
a déclaré Chris Janes, analyste principal de marché à la SCHL pour
Terre-Neuve-et-Labrador. "L'économie locale demeure stable; elle soutient le
marché de l'habitation et les prix depuis le début de 2009", a ajouté M.
Janes".

Dans les centres urbains du Canada, les constructeurs ont coulé les
fondations de 8 629 unités en mars 2009, contre 15 616 en mars 2008; cela
représente une baisse de 45 %. Le nombre de logements commencés a reculé de 46
% dans le segment des maisons individuelles, où il s'est situé à 2 566, et de
44 % dans le segment des logements collectifs, où il s'est établi à 6 063.
Dans les centres urbains de la région de l'Atlantique, 244 mises en chantier
d'habitations ont été relevées en mars, comparativement à 522 au cours du même
mois en 2008; il s'agit d'une baisse de 53 %.

Le secteur de la construction résidentielle au Canada est en train de
retrouver des niveaux d'activité plus susceptibles de se maintenir, si bien
que le nombre de mises en chantier d'habitations devrait atteindre 160 250 en
2009, ou du moins se situer quelque part entre 141 000 et 180 000. Ces
tendances trouvent leur reflet dans le cumul annuel des mises en chantier.
Notons cependant que ces baisses de production s'inscrivent dans un contexte
où les mises en chantier d'habitations ont été exceptionnellement nombreuses
pendant sept années consécutives, dépassant le cap des 200 000 annuellement.

Mettant à contribution plus de 60 ans d'expérience à titre d'organisme
national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à
accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité,
favorisant ainsi la création de collectivités et de villes dynamiques et
saines partout au pays.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.schl.ca ou
composer le 1-800-668-2642.

(Also available in English)



(1) Les données du mois dernier sont des données provisoires; elles
peuvent être révisées pour tenir compte de corrections ou de mises à
jour liées à l'enquête trimestrielle ou aux résultats de
l'échantillonnage.

-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
SOMMAIRE DES DONNEES MENSUELLES PROVISOIRES SUR LES MISES EN
CHANTIER DANS LES CENTRES URBAINS DE TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
2009 2008 CUMUL ANNUEL
------------- Var. en % -------------- Var. en %
MARS MARS 2009 2008
-------------------------------------------------------------------------
CENTRES URBAINS D'AU MOINS 50 000 HABITANTS
-------------------------------------------------------------------------
RMR DE ST. JOHN'S
Logements individuels 39 49 -20.4% 166 141 17.7%
Logements collectifs 6 6 0.0% 48 31 54.8%
TOUS LOG. CONFONDUS 45 55 -18.2% 214 172 24.4%
-------------------------------------------------------------------------
CENTRES URBAINS D'AU MOINS 10 000 HABITANTS
-------------------------------------------------------------------------
TOUS LES CENTRES(*)
Logements individuels 41 50 -18.0% 174 145 20.0%
Logements collectifs 6 6 0.0% 50 31 61.3%
TOUS LOG. CONFONDUS 47 56 -16.1% 224 176 27.3%
-------------------------------------------------------------------------
Les données du mois le plus récent sont provisoires; elles peuvent être
révisées pour tenir compte de corrections ou de mises à jour liées à
l'enquête trimestrielle ou aux résultats de l'échantillonnage.

(*) Tous les centres urbains d'au moins 10 000 habitants (RMR de St.
John's, AR de Bay Roberts, AR de Corner Brook, AR de Gander, AR de
Grand Falls/Windsor et AR de Labrador City).

(XX) Variation en pourcentage supérieure à 100 %. Les variations
supérieures à 100 % ne sont pas signalées à cause de l'instabilité
résultant de petits nombres absolus.

Renseignements

  • Chris Janes, Analyste principal de marché,
    Terre-Neuve-et-Labrador, Centre d'analyse de marché de la SCHL, (709)
    772-2403, Cellulaire: (709) 743-4636, cjanes@schl.ca