Mines Aurizon Ltée
TSX : ARZ
AMEX : AZK

Mines Aurizon Ltée

12 nov. 2007 15h25 HE

Aurizon annonce des découvertes d'éléments des terres rares et d'uranium dans le cadre du projet or-uranium de Kipawa

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 8 nov. 2007) - Aurizon Mines Ltée (TSX:ARZ)(AMEX:AZK) est fière d'annoncer les résultats de son programme d'exploration au sol de 2007, associé au projet or-uranium de Kipawa, situé au nord-ouest du Québec (Canada) et qu'elle possède à 100 pour cent.

La zone de Kipawa est située à environ 100 kilomètres au sud de Rouyn-Noranda, le long de la frontière provinciale, et est accessible à partir de chemins d'exploitation. Le projet couvre une étendue longitudinale de 75 kilomètres, à mi-chemin entre le camp minier d'uranium d'Elliot Lake et le camp minier de la ceinture d'or d'Abitibi, au sein du front de Grenville, et autour du complexe alcalin de Kipawa.

Cette vaste prospection de terrain a été effectuée cet été, à la suite des résultats d'échantillonnage de tills de 2006, qui démontraient des teneurs allant jusqu'à 100 grammes d'or par tonne (veuillez consulter le communiqué d'Aurizon daté du 26 février 2007).

- Des levés de polarisation provoquée et des échantillonnages systématiques de tills d'affleurements minéralisés ont été menés à l'été 2007, en périphérie des traînées de dispersion d'or. Plus de 260 échantillons de tills supplémentaires ont été prélevés dans une zone de 660 kilomètres carrés. L'évaluation des teneurs est en cours et devrait être annoncée d'ici la fin de l'exercice.

- De l'uranium, des minéraux à ETR, ainsi que des anomalies d'or en grappes associées à des anomalies radiométriques atmosphériques ont été découverts dans deux zones principales appelées Snake et Eagle. En voici les meilleurs résultats :



--------------------------------------------------------------------
Zone (échantillon) U3O8 Yttrium ETR léger ETR lourd
--------------------------------------------------------------------
Snake (63884) 0,20 % 0,67 % 0,09 % 0,30 %
--------------------------------------------------------------------
Eagle (63590) - 0,32 % 5,34 % 0,4 %
--------------------------------------------------------------------


"Ces découvertes d'ETR et d'uranium, associées au potentiel en or de Kipawa, offrent de nouvelles occasions d'exploration pour Aurizon, si l'on tient compte du fait que ces éléments pourraient fournir une nouvelle solution aux défis internationaux d'avenir liés à l'énergie et l'environnement," commente Martin Demers, directeur de l'exploration.

Uranium

Un levé radiométrique au sol préalable a été effectué à l'aide d'un spectromètre aux rayons gamma SAIC GR-135 sur une zone de 350 kilomètres carrés, le long de l'accès routier existant, où des anomalies ont été décelées par des levés radiométriques aériens.

Plus de six cents (600) mesures ont été relevées et sept zones ont fourni des lectures continues d'une moyenne allant de 611 à 24 060 coups par minute dans la zone de Snake.

De l'uranophane, un minéral d'altération renfermant de l'uranium, a été observé sur l'affleurement minéralisé et a fourni les meilleures anomalies radiométriques. Nous avons prélevé trois cent cinquante (350) échantillons et avons reçu les résultats d'analyse de la teneur de 310 de ces échantillons. Les meilleures teneurs d'échantillons prélevés au hasard ont donné une valeur de 0,20 % U3O8.



--------------------------------------------------------------------
Levé radiométrique Prospection
--------------------------------------------------------------------
% U3O8
Echantillons Coups par minute Echantillons Meilleures
Prélevés Minimum Maximum Prélevés teneurs
--------------------------------------------------------------------
Snake 17 1 394 24 060 23 0,14; 0,20
--------------------------------------------------------------------
Eagle 16 615 1 321 - -
--------------------------------------------------------------------


Les principales anomalies d'uranium étaient situées dans une ceinture métasédimentaire ayant fait l'objet d'intrusions alcalines, et n'étaient pas associées à des filons rocheux de pegmatite. Toute la zone est touchée par un grand cisaillement faiblement penté délimitant un contact important entre deux provinces géologiques d'âge Protérozoïque et Archéennes. La principale zone semble également être étroitement associée à des fractures cassantes d'orientation nord-ouest plus récentes.

Plus précisément, chaque anomalie était située le long d'un paragneiss large et droit faisant plusieurs mètres, où des agents réducteurs favorables, tels que des concentrations de magnétite, d'amphibole, de molybdénite, de biotite et de pyrite, associées ou non à du graphite, sont présents. A ce point-ci, la dimension des horizons favorables demeure inconnue.

Les meilleures teneurs en uranium sont associées à des valeurs en thorium se trouvant au-dessus de la limite de détection en laboratoire. Elles seront analysées de nouveau. Si l'on tient compte de l'incidence potentiellement négative du thorium sur les extractions métallurgiques d'uranium futures, une étude minéralogique comprenant une analyse à la microsonde sera effectuée afin de caractériser les minéraux porteurs de minerai.

Métaux du groupe des terres rares

A la suite du levé radiométrique, les activités de prospection ont permis de découvrir une minéralisation de métaux du groupe des terres rares associée aux couches à forte teneur en oxyde. Les métaux du groupe des terres rares se retrouvent généralement dans un contexte d'intrusion alcaline, tel que le complexe de Kipawa.



-------------------------------------------------
ETR léger (%)(1)
-------------------------------------------------
La Ce Pr Nd Total
-------------------------------------------------
63590 1,5 2,6 0,3 1,0 5,3
-------------------------------------------------
63884 0,02 0,04 - 0,02 0,08
-------------------------------------------------
63851 0,01 0,03 - 0,01 0,06
-------------------------------------------------


--------------------------------------------------------------------
ETR lourd (%)(2)
--------------------------------------------------------------------
Pm(3) Sm Eu Gd Tb Dy Ho Er Tm Yb Lu Total
--------------------------------------------------------------------
63590 s.o. 0,14 0,01 0,09 0,01 0,07 0,03 0,03 - 0,03 - 0,4 %
--------------------------------------------------------------------
63884 s.o. - - 0,01 - 0,07 0,02 0,08 0,01 0,08 0,01 0,3 %
--------------------------------------------------------------------
63851 s.o. - - - - 0,05 0,01 0,06 0,01 0,06 - 0,2 %
--------------------------------------------------------------------

(1) Les ETR légers comprennent le lanthane (La), le cérium (Ce),
le praséodyme (Pr) et le néodyme (Nd).
(2) Les ETR lourds comprennent le prométhium (Pm), le samarium (Sm),
l'europium (Eu), le gadolinium (Gd), le terbium (Tb),
le dysprosium (Dy), l'holmium (Ho), l'erbium (Er), le thulium (Tm),
l'ytterbium (Yb) et le lutécium (Lu).
(3) La teneur du prométhium n'a pas été évaluée.


Les anomalies des métaux du groupe des terres rares sont également associées au gallium, au zirconium et à l'yttrium.

Voici les principales utilisations de métaux du groupe des terres rares :

- catalyseur de craquage du fluide pétrolier;

- applications métallurgiques;

- composés servant à polir le verre;

- additifs pour le verre;

- aimants permanents;

- matériel de convertisseur catalytique;

- télévision, éclairage et phosphores d'intensification des rayons X;

- les diverses propriétés nucléaires, métallurgiques, chimiques, catalytiques, électriques, magnétiques et optiques des métaux du groupe des terres rares ont créé une vaste gamme d'applications toujours en croissance. Ces utilisations vont des applications à l'échelle mondiale (pierres à briquet, polissage du verre), aux applications liées aux hautes technologies (phosphores, lasers, aimants, piles, réfrigération magnétique), en passant par les applications futuristes (supraconductivité à haute température, entreposage sécuritaire et transport d'hydrogène dans le cadre d'une économie d'après-hydrocarbures).

Les ETR légers sont utilisés dans les industries énergétiques et de haute technologie en tant que métaux ou oxydes. En moyenne, la teneur de ces éléments est généralement inférieure à 2 %. Un échantillon prélevé à Kipawa avait une teneur supérieure à 2 %.

Les ETR lourds sont utilisés dans les industries de haute technologie et de recherche scientifique en tant que matériaux composites. En moyenne, la teneur de ces éléments est généralement inférieure à 0,02 %. Quatorze (14) échantillons des quarante-deux échantillons (42) prélevés à Kipawa avaient une teneur supérieure à 0,02 %.

Les essais préalables et le contexte minéralogique suggèrent qu'une découverte favorable de métaux du groupe des terres rares a eu lieu au complexe de Kipawa.

Perspectives

En 2008, Aurizon prévoit intensément reprendre ses activités d'exploration dans la zone, en ciblant principalement l'or, l'uranium et les métaux du groupe des terres rares. L'ouverture de tranchées et le forage seront effectués dès que les permis et les autorisations appropriés auront été obtenus.

Un rapport provisoire des activités d'exploration aurifère d'Aurizon en 2007 à Kipawa sera émis sous peu.

Au cours des deux dernières années, Aurizon a travaillé en étroite collaboration et de façon continue avec les collectivités de Premières nations d'Eagle Village et de Wolf Lake.

Personne qualifiée et contrôle de la qualité

Les teneurs ont été mesurées à partir d'échantillons prélevés au hasard pesant en moyenne deux kilogrammes. La détermination de la teneur en uranium et en métaux du groupe des terres rares a été effectuée à l'aide d'une fusion de métaborate de lithium, tandis que les teneurs en or ont été mesurées à l'aide de pyro-analayse normaux. Les deux analyses ont été suivies par des analyses de spectrométrie de masse plasmique ionique double standard. Du matériel de référence certifié et des blancs sont insérés dans la séquence d'échantillons aux fins du contrôle de qualité. La vérification des teneurs à partir des échantillons de pulpe et de rejets a été effectuée de façon systématique. Les opérations de détermination principale portant sur le minerai découvert au cours de l'exploration sont effectuées par ALS Chemex, située à Val-d'Or (Québec).

Les métaux du groupe des terres rares situés au-dessus de la limite de détection ont été envoyés au laboratoire INRS-ETE, situé à Québec. La détermination des teneurs a été effectuée à l'aide d'une fusion alcaline, suivie d'essais de spectrométrie de masse plasmique ionique double standard. Du matériel de référence certifié et des espaces sont insérés dans la séquence d'échantillons aux fins du contrôle de qualité.

Les renseignements de nature scientifique ou technique de ce communiqué, les travaux, les activités d'échantillonnage et la mise en oeuvre dont il fait état, ainsi que le programme du contrôle de qualité dont il traite, ont été préparés par Martin Demers (ou sous sa supervision), P. Géol., directeur de l'exploration, personne qualifiée au sens défini dans le National Instrument 43-101.

Renseignements additionnels

Un croquis et deux tableaux sont annexés et démontrent la zone pertinente du projet de Kipawa et les résultats connexes. Tous les autres renseignements émis précédemment au sujet du projet de Kipawa sont également accessibles sur le site Web d'Aurizon.

Veuillez cliquer sur le lien suivant afin de consulter le croquis et les tableaux : http://www.ccnmatthews.com/docs/ARZ_TablesAndSketch3.pdf

A propos d'Aurizon

Aurizon est un producteur d'or dont la stratégie de croissance se concentre sur le développement de ces projets dans la région de l'Abitibi dans le nord-ouest du Québec, une des régions les plus prolifiques du monde pour l'or et les métaux communs, et qui vise à augmenter sa production aurifère en acquérant de nouvelles propriétés. Les actions d'Aurizon se transigent à la Bourse de Toronto sous le symbole "ARZ" et à la Bourse des Etats-Unis sous le symbole "AZK". Pour en savoir plus au sujet d'Aurizon et de ses projets, veuillez consulter le site Web d'Aurizon, au http://www.aurizon.com.

ENONCES PROSPECTIFS

Ce communiqué contient des "énoncés prospectifs". Ces énoncés prospectifs comprennent, sans s'y limiter, les déclarations au sujet des plans stratégiques de la Société, la durée de vie des mines, la production à venir et les programmes de travaux. Les énoncés prospectifs expriment, à la date de ce communiqué, les plans, de la Société, ses estimations, ses prévisions, ses projections ou ses croyances à propos d'événements ou de résultats futurs, et la Société n'a ni l'intention, ni l'obligation de mettre ces énoncés prospectifs à jour. Dans certains cas, les énoncés prospectifs peuvent être repérés par des termes tels que "prévoit", "s'attend à", "ne s'attend pas à", "devrait", "budget", "planifié", "estimations", "compte", "anticipe", "n'anticipe pas", "croit", ou des variations de tels termes, phrases ou déclarations indiquant que certains actes, événements ou résultats "peuvent", "pourraient", "seraient", ou "seront prises", "auront lieu" ou "seront atteints". Nous vous avisons que les énoncés prospectifs comprennent un nombre de risques et d'incertitudes et il ne peut y avoir d'assurance que de telles déclarations se réaliseront. Ainsi, les résultats réels et les événements futurs peuvent s'écarter considérablement de ceux qui sont prévus dans de tels énoncés. Les facteurs qui pourraient mener à des résultats ou des événements très différents des prévisions actuelles exprimées ou supposées dans les énoncés prospectifs comprennent, sans s'y limiter, les conclusions des évaluations économiques; les changements dans les paramètres des projets à mesure qu'ils évoluent; les prix futurs de l'or; les variations possibles dans les réserves de minerai; la teneur ou le taux de récupération, la défaillance de l'équipement ou des processus qui ne fonctionnant pas comme prévu; les accidents; les conflits de travail; d'autres risques de l'industrie minière ou des retards dans l'achèvement des activités de développement ou de construction; les risques et dangers écologiques; les risques de retard dans la construction et les autres risques qui sont décrits plus amplement dans le Formulaire de renseignements annuel d'Aurizon, déposé auprès des Commissions des valeurs mobilières pour les provinces de la Colombie-Britannique, de l'Alberta, du Manitoba, de l'Ontario et du Québec, et dans le Rapport annuel d'Aurizon sur le formulaire 40-F, déposé auprès de la Securities and Exchange Commission des Etats-Unis. Ces documents sont accessibles sur Sedar, au www.sedar.com et sur Edgar au www.sec.gov.

MISE EN GARDE POUR LES LECTEURS DES ETATS-UNIS

En tant que société de la Colombie-Britannique, la Société est assujettie à certains règlements de la British Columbia Securities Commission ("BC Securities Commission"). La Société doit fournir des renseignements détaillés au sujet de ses propriétés, y compris la minéralisation, le forage, l'échantillonnage et l'analyse, la sécurité des échantillons et les estimations des ressources minérales et des réserves. De plus, la Société décrit les ressources minérales associées à ses propriétés au moyen de termes, tels que "indiquée" ou "inférée", qui sont reconnus par les règlements canadiens mais non par la Securities and Exchange Commission ("SEC") des E.-U.

Mise en garde pour les investisseurs des Etats-Unis au sujet des ressources minérales

La SEC permet aux sociétés minières, dans leurs dépôts auprès de la SEC, de divulguer uniquement les gîtes de minéraux pour lesquels l'extraction ou la production est faisable sur les plans économique et juridique. La Société peut utiliser certains termes dans ce document, tel que "ressources minérales", "ressources minérales indiquées", et "ressources inférées" qui sont reconnus et mandatés par les organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières canadiens mais qui ne sont pas reconnus par la SEC.

Ce communiqué peut comporter la terminologie "ressources indiquées". Les lecteurs des E.-U. doivent noter que cette terminologie est reconnue et exigée par les règlements canadiens mais que la SEC ne la reconnaît pas. Les investisseurs des E.-U. sont avertis qu'ils ne doivent pas présumer qu'une partie ou l'ensemble des gîtes de minéraux dans cette catégorie seront convertis en réserves de minéraux.

Ce communiqué peut également comporter la terminologie "ressources inférées". Les lecteurs des E.-U. doivent noter que cette terminologie est reconnue et exigée par les règlements canadiens mais que la SEC ne la reconnaît pas. Il existe beaucoup d'incertitude en ce qui concerne la présence des "ressources inférées" et encore plus d'incertitude en ce qui concerne leur faisabilité sur les plans économique et juridique. On ne peut pas présumer que l'ensemble ou une partie d'une ressource minérale inférée sera élevée à un niveau supérieur. Selon la réglementation canadienne, les estimations de ressources minérales inférées ne peuvent pas former la base d'études de faisabilité ou de préfaisabilité, sauf dans de rares cas. Les investisseurs des E.-U. sont avertis qu'ils ne doivent pas présumer qu'une partie ou l'ensemble des ressources existent ou qu'elles sont exploitables sur les plans économique ou juridique.

Inscription E.U.A (Dossier no 0-22672)

Renseignements

  • Mines Aurizon Ltée
    David Hall
    président
    (604) 687-6600 ou sans frais : 1-888-411-GOLD
    (604) 687-3932 (FAX)
    ou
    Mines Aurizon Ltée
    Michel Gilbert
    vice-président
    (819) 874-4511
    (819) 874-3391 (FAX)
    Courriel: info@aurizon.com
    site Web: www.aurizon.com