Santé Canada

Santé Canada

04 juin 2007 11h30 HE

Avis : Santé Canada incite les consommateurs à la prudence pendant la période des ventes de garage

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 4 juin 2007) - A cette période-ci de l'année, Santé Canada rappelle aux Canadiens qu'une température plus clémente ramène automatiquement les ventes de garage. Bien que cette période soit propice aux aubaines, l'acheteur et le vendeur doivent faire preuve de prudence. Il faut protéger les consommateurs contre les risques associés à l'utilisation de produits usagés. Au Canada, les lois sur la sécurité régissant la vente de nouveaux produits s'appliquent aussi aux articles usagés. En vertu de ces lois, il est illégal d'importer, de vendre ou même de donner des produits non conformes aux exigences de la Loi sur les produits dangereux.

Quiconque vend ou distribue des articles dans une vente-débarras, un marché aux puces ou une aubainerie doit s'assurer qu'ils sont conformes aux dispositions de la Loi sur les produits dangereux et de la Loi sur les dispositifs émettant des radiations. Cette dernière loi réglemente les articles tels que fours à micro-ondes, lampes solaires émettrices de rayons UV et équipements de bronzage personnel. Les articles revendus doivent être conformes aux normes actuelles.

Pour aider vendeurs et acheteurs, Santé Canada a récemment mis à jour son bulletin Renseignements au sujet des ventes de garage (http://www.hc-sc.gc.ca/cps-spc/pubs/cons/garage_f.html). On y trouve de l'information sur la sécurité des produits offerts dans les ventes de garage, tels que vêtements de nuit, sièges de baignoire, anneaux de bain, parcs pour enfants, stores pour fenêtres, etc.

Nous tenons à souligner qu'il n'est pas recommandé de revendre sièges de baignoire et anneaux de bain (http://www.hc-sc.gc.ca/ahc-asc/media/advisories-avis/2006/2006_97_f.html), car les ventouses ou autres dispositifs de fixation à la baignoire peuvent être inefficaces. Bien des gens croient à tort que ces produits sont des dispositifs de sécurité et permettent de laisser le bébé seul dans la baignoire. Des enfants sont pourtant morts parce qu'on les a laissés sans surveillance dans un siège de baignoire ou un anneau de bain, parfois même pendant quelques secondes seulement. La revente de sièges de baignoire et d'anneaux de bain peut s'avérer particulièrement dangereuse, car les mises en garde ou instructions avertissant du risque de noyade associé à ces produits peuvent être périmées ou complètement effacées.

Les couvre-fenêtres munis de cordons et de chaînettes présentent un risque d'étranglement pour les enfants (http://www.hc-sc.gc.ca/ahc-asc/media/advisories-avis/2006/2006_29_f.html). Les produits avec des cordons de tirage à boucles et les stores vénitiens sans dispositif d'arrêt du cordon interne ou étiquette de sécurité ne doivent pas être vendus.

Au Canada, il convient de le rappeler, il est interdit de vendre des marchettes - qu'elles soient neuves ou usagées. De plus, il est recommandé de les détruire afin de les rendre inutilisables avant de les jeter.

Pour vous renseigner sur la sécurité des produits usagés, veuillez consulter la rubrique Sécurité des produits de consommation (http://www.hc-sc.gc.ca/cps-spc/index_f.html) dans le site de Santé Canada ou composer le 1-866-662-0666. Vous pouvez aussi nous faire parvenir vos questions par courriel à cps-spc@hc-sc.gc.ca (veuillez indiquer la province ou le territoire où vous demeurez).

Vous pouvez vous renseigner sur la revente d'articles visés par la Loi sur les dispositifs émettant des radiations, par téléphone, 613-954-6699, ou par courriel, crpb-psrcc@hc-sc.gc.ca.

Also available in English

Renseignements

  • Renseignements aux médias :
    Santé Canada
    Renée-France Bergeron
    613-957-2988
    ou
    Renseignements au public :
    613-957-2991
    1-866-225-0709