Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

08 avr. 2005 23h59 HE

Baisse des mises en chantier d'habitations au Nouveau-Brunswick en mars

MONCTON, NB, le 8 avr. - Selon des données provisoires(1) diffusées
par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), 70 habitations
ont été commencées le mois dernier dans les centres urbains du
Nouveau-Brunswick, contre 86 en mars 2008.

"Les mises en chantier d'habitations ont été moins nombreuses qu'en mars
2008 dans les centres urbains de la province en raison du recul d'activité
enregistré en glissement annuel dans le segment des maisons individuelles", a
déclaré Claude Gautreau, analyste principal de marché à la SCHL pour le
Nouveau-Brunswick. En effet, les constructeurs ont coulé les fondations de 33
maisons individuelles en mars, contre 50 à pareil mois l'an dernier.

Dans la catégorie des logements collectifs, le nombre de mises en
chantier en milieu urbain est demeuré essentiellement inchangé d'une année à
l'autre en mars, passant de 36 en 2008, à 37 cette année. "Au premier
trimestre, la production de collectifs dans les centres urbains du
Nouveau-Brunswick n'a diminué que de 3,7 %, grâce en partie à
l'intensification de l'activité observée à Saint John durant cette période."

Dans les centres urbains du Canada, le total des mises en chantier
d'habitations a régressé de 45 % d'une année à l'autre en mars. Il est passé
de 15 616, en 2008, à 8 629, en 2009. Le nombre de logements commencés s'est
replié de 46 % dans le segment des maisons individuelles, pour s'établir à 2
566, et de 44 % du côté des collectifs, descendant de 10 867 à 6 063. Dans les
provinces atlantiques, les fondations de 244 unités ont été coulées le mois
dernier, comparativement à 522 en mars 2008.

Le secteur de la construction résidentielle au Canada est en train de
retrouver des niveaux d'activité plus susceptibles de se maintenir, si bien
que le nombre de mises en chantier d'habitations devrait atteindre 160 250 en
2009, ou du moins se situer quelque part entre 141 000 et 180 000. Ces
tendances trouvent leur reflet dans le cumul annuel des mises en chantier.
Notons cependant que ces baisses de production s'inscrivent dans un contexte
où les mises en chantier d'habitations ont été exceptionnellement nombreuses
pendant sept années consécutives, dépassant le cap des 200 000 annuellement.

Mettant à contribution plus de 60 ans d'expérience à titre d'organisme
national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à
accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité,
favorisant ainsi la création de collectivités et de villes dynamiques et
saines partout au pays.



1. Les données du mois dernier sont provisoires; elles peuvent être
révisées pour tenir compte de corrections ou de mises à jour liées à
l'enquête trimestrielle ou aux résultats de l'échantillonnage.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.schl.ca ou
composer le 1-800-668-2642


-------------------------------------------------------------------------
SOMMAIRE DES DONNEES MENSUELLES PROVISOIRES SUR LES MISES EN
CHANTIER DANS LES CENTRES URBAINS DU NOUVEAU-BRUNSWICK
-------------------------------------------------------------------------
2009 2008 CUMUL ANNUEL
--------------- Var. en % -------------- Var. en %
MARS MARS 2009 2008
-------------------------------------------------------------------------
CENTRES URBAINS D'AU MOINS 50 000 HABITANTS
-------------------------------------------------------------------------
RMR DE SAINT JOHN
Logements
individuels 13 25 -48.0% 40 72 -44.4%
Logements
collectifs 31 25 24.0% 123 93 32.3%
TOUS LOG.
CONFONDUS 44 50 -12.0% 163 165 -1.2%
-------------------------------------------------------------------------
RMR DE MONCTON
Logements
individuels 6 8 -25.0% 22 34 -35.3%
Logements
collectifs 6 6 0.0% 32 43 -25.6%
TOUS LOG.
CONFONDUS 12 14 -14.3% 54 77 -29.9%
-------------------------------------------------------------------------
AR DE FREDERICTON
Logements
individuels 11 15 -26.7% 30 55 -45.5%
Logements
collectifs 0 0 - 2 4 -50.0%
TOUS LOG.
CONFONDUS 11 15 -26.7% 32 59 -45.8%
-------------------------------------------------------------------------
CENTRES URBAINS D'AU MOINS 10 000 HABITANTS(X)
-------------------------------------------------------------------------
TOUS LES CENTRES
Logements
individuels 33 50 -34.0% 102 170 -40.0%
Logements
collectifs 37 36 2.8% 157 163 -3.7%
TOUS LOG.
CONFONDUS 70 86 -18.6% 259 333 -22.2%
-------------------------------------------------------------------------

Les données du mois le plus récent sont provisoires; elles peuvent être
révisées pour tenir compte de corrections ou de mises à jour liées à
l'enquête trimestrielle ou aux résultats de l'échantillonnage.

(X) Tous les centres urbains d'au moins 10 000 habitants (RMR de
Saint John, RMR de Moncton, AR de Fredericton, AR de Bathurst, AR de
Campbellton, AR d'Edmundston et ville de Miramichi).

(XX) Variation en pourcentage supérieure à 100 %. Les variations
supérieures à 100 % ne sont pas signalées à cause de l'instabilité
résultant de petits nombres absolus.


-------------------------------------------------------------------------
SOMMAIRE DES DONNEES TRIMESTRIELLES PROVISOIRES SUR LES MISES EN
CHANTIER DANS LES CENTRES URBAINS DU NOUVEAU-BRUNSWICK
-------------------------------------------------------------------------
2009 2008 CUMUL ANNUEL
--------------- Var. en % -------------- Var. en %
T1 T1 2009 2008
-------------------------------------------------------------------------
CENTRES URBAINS D'AU MOINS 10 000 HABITANTS
-------------------------------------------------------------------------
RMR DE SAINT JOHN
Logements
individuels 40 72 -44.4% 40 72 -44.4%
Logements
collectifs 123 93 32.3% 123 93 32.3%
TOUS LOG.
CONFONDUS 163 165 -1.2% 163 165 -1.2%
-------------------------------------------------------------------------
RMR DE MONCTON
Logements
individuels 22 34 -35.3% 22 34 -35.3%
Logements
collectifs 32 43 -25.6% 32 43 -25.6%
TOUS LOG.
CONFONDUS 54 77 -29.9% 54 77 -29.9%
-------------------------------------------------------------------------
AR DE FREDERICTON
Logements
individuels 30 55 -45.5% 30 55 -45.5%
Logements
collectifs 2 4 -50.0% 2 4 -50.0%
TOUS LOG.
CONFONDUS 32 59 -45.8% 32 59 -45.8%
-------------------------------------------------------------------------
AR DE BATHURST
Logements
individuels 3 2 50.0% 3 2 50.0%
Logements
collectifs 0 6 XX 0 6 XX
TOUS LOG.
CONFONDUS 3 8 -62.5% 3 8 -62.5%
-------------------------------------------------------------------------
AR DE CAMPBELLTON
Logements
individuels 1 1 0.0% 1 1 0.0%
Logements
collectifs 0 0 - 0 0 -
TOUS LOG.
CONFONDUS 1 1 0.0% 1 1 0.0%
-------------------------------------------------------------------------
AR D'EDMUNDSTON
Logements
individuels 1 1 0.0% 1 1 0.0%
Logements
collectifs 0 0 - 0 0 -
TOUS LOG.
CONFONDUS 1 1 0.0% 1 1 0.0%
-------------------------------------------------------------------------
AR DE MIRAMICHI
Logements
individuels 5 5 0.0% 5 5 0.0%
Logements
collectifs 0 17 XX 0 17 XX
TOUS LOG.
CONFONDUS 5 22 -77.3% 5 22 -77.3%
-------------------------------------------------------------------------
TOUS LES CENTRES
URBAINS(X)
Logements
individuels 102 170 -40.0% 102 170 -40.0%
Logements
collectifs 157 163 -3.7% 157 163 -3.7%
TOUS LOG.
CONFONDUS 259 333 -22.2% 259 333 -22.2%
-------------------------------------------------------------------------

Les données du mois le plus récent sont provisoires; elles peuvent être
révisées pour tenir compte de corrections ou de mises à jour liées à
l'enquête trimestrielle ou aux résultats de l'échantillonnage.

(X) Tous les centres urbains d'au moins 10 000 habitants (RMR de
Saint John, AR de Moncton, AR de Fredericton, AR de Bathurst, AR de
Campbellton, AR d'Edmundston et ville de Miramichi).

(XX) Variation en pourcentage supérieure à 100 %. Les variations
supérieures à 100 % ne sont pas signalées à cause de l'instabilité
résultant de petits nombres absolus.

Données de 2006 fondées sur les définitions du recensement 2001.
Données de 2008 fondées sur la définition préliminaire du recensement
2006.

Renseignements

  • Claude Gautreau, Centre d'analyse de marché de la SCHL,
    (506) 851-2742, Cellulaire: (506) 866-9002, cgautrea@schl.ca