Comité régional des associations pour la déficience intellectuelle (CRADI)

Comité régional des associations pour la déficience intellectuelle (CRADI)

12 févr. 2010 14h54 HE

CRADI : Et si c'était vos fils et vos filles?

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 12 fév. 2010) - Les événements survenus dans une ressource hébergeant des personnes handicapées à Lachute nous choquent et nous attristent mais ils doivent être l'occasion d'une réflexion. Qu'est-ce que la société souhaite pour ses membres les plus vulnérables?

Ces événements rapportés par la journaliste Gabrielle Duchaine sur Rue Frontenac.com lundi le 8 février ("Des déficients ont été maltraités pendant des années") sont déplorables et auraient pu être évités si les contrôles de qualité des services étaient plus serrés. Comme milieu associatif représentant les personnes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble envahissant du développement, il nous est insupportable de constater que de telles situations se produisent encore aujourd'hui. Imaginez que vos filles ou vos fils soient ainsi victimes de maltraitance! Par ailleurs nous saluons la réaction de la direction du centre Lisette-Dupras qui n'a pas mis de gants blancs pour mettre fin à un tel scandale.

Nous croyons que ce "fait divers" et celui survenu il y a environ un an dans un édifice à appartements de la rue Ste-Catherine Est (où des personnes ayant une déficience intellectuelle côtoyaient trafiquants et paumés de toute sorte), devraient sonner l'alarme : il est temps de retrousser ses manches pour éviter le pire et le médiocre.

Soulignons que les personnes dont il est question sont parmi les plus vulnérables de la société et qu'elles peuvent à tout moment être victimes d'individus sans scrupules. C'est pourquoi nous rappelons l'importance des mécanismes de contrôle de la qualité des services dispensés aux personnes qui, à cause de la sévérité de leur déficience et de leur grande vulnérabilité, sont hébergées dans des ressources du réseau de la santé et des services sociaux ou dans des ressources privées. Ce sont ces personnes qui ont le plus besoin qu'on voit à leur qualité de vie et à leur protection.

Comme milieu associatif dont la mission est la défense des droits et la promotion des intérêts de ces personnes, nous demandons au réseau de la santé et des services sociaux de prendre cette situation en mains : qu'il se donne enfin les moyens pour que plus jamais une telle situation ne se reproduise. A cela, nous sommes prêts à contribuer; nous en avons d'ailleurs souvent donné des exemples.

Le Comité régional des associations pour la déficience intellectuelle (CRADI) regroupe 29 associations qui oeuvrent auprès des personnes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble envahissant du développement et des familles de ces personnes.

Renseignements

  • Comité régional des associations pour
    la déficience intellectuelle (CRADI)
    Hélène Morin
    Responsable des communications
    514-255-8111
    helene.morin@cradi.com