Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

25 janv. 2007 12h06 HE

CTC : Concentrer tous les efforts sur l'emploi et les priorités des familles travailleuses

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 25 jan. 2007) - "En priorité, il faut du changement climatique en politique!", dit Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada, en énumérant les attentes des familles travailleuses canadiennes à l'égard de leurs députées et députés qui reprennent leur session la semaine prochaine.

"Au chapitre de l'environnement, on dit souvent dans le mouvement syndical qu'il n'y a pas d'emploi sur une planète morte. Il est tout aussi vrai qu'on ne va pas améliorer nos circonstances environnementales en continuant de négliger les préoccupations des ressources humaines du pays. Les travailleurs et les travailleuses doivent être présents quant les décisions se prennent."

"Il faut changer le sujet de conversation, l'ordre du jour des débats nationaux et se mettre à parler des préoccupations des travailleurs et travailleuses! Le débat sur le changement climatique deviendra plus pertinent quand il sera axé sur les travailleurs et travailleuses et leurs familles. Aucun plan sérieux ne peut exclure les lieux de travail et les travailleurs et travailleuses", précise M. Georgetti.

Au nom des 3,2 millions de membres du Congrès du travail du Canada et de leurs familles, M. Georgetti demande au Parlement :

- De mettre l'accent sur une stratégie canadienne pour créer de bons emplois qui paient des salaires qui permettent de faire vivre une famille; pour stimuler la création d'emplois verts; assurer une transition équitable aux travailleuses et travailleurs déplacés par les nouvelles technologies de l'environnement; et mettre fin à l'inégalité économique que subissent les femmes - les Canadiens et les Canadiennes veulent remplacer les bons emplois perdus dans le secteur manufacturier, l'industrie forestière, les pâtes et papiers et le domaine de la technologie par des emplois stables qui paient bien.

- D'établir un programme canadien de formation et de perfectionnement professionnels afin de voir à ce que les travailleurs et les travailleuses de tout âge ne soient pas dépassés dans l'économie mondiale concurrentielle. Ce programme devrait comprendre un supplément de revenu permettant aux gens de quitter temporairement leur emploi pour participer à des programmes de formation ou de perfectionnement.

- De faire régner l'équilibre et l'équité dans la négociation collective en adoptant le projet de loi C-257 prévu pour interdire le recours aux travailleurs et travailleuses de remplacement.

- De compléter ses travaux pour mettre en place le Programme de protection des salariés afin de protéger les salaires et les cotisations aux régimes de retraite en cas d'insolvabilité ou de restructuration d'un employeur.

- De protéger les pensions des travailleurs et travailleuses et d'assurer la dignité et la sécurité économique des Canadiennes et Canadiens âgés. Le Canada a un besoin pressant d'une nouvelle vision de la sécurité de la retraite.

- D'adopter une stratégie pancanadienne d'assurance-médicaments permettant à tous, et particulièrement les plus âgés, d'avoir accès à un prix abordable aux médicaments sur ordonnance dont ils ont besoin.

- D'assurer des services de garde et d'éducation aux jeunes enfants qui soient de qualité et donnent à tous les enfants les mêmes possibilités dans la vie.

"Voilà les priorités. Les travailleuses et travailleurs canadiens veulent rappeler à tous leurs représentantes et représentants élus qu'ils devraient mettre l'accent sur nos priorités, parce que nous qui travaillons à salaire, sommes la majorité. La majorité votante et de loin la première source de recettes fiscales."

"Si le Parlement s'attelle à cette priorité, cela changera notre climat politique et mettrait le Parlement du côté des travailleurs et travailleuses."

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 135 conseils du travail de district.

Renseignements