Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

12 oct. 2007 16h26 HE

CTC : Le Parlement doit se remettre au travail

Les travailleurs et les travailleuses ont besoin d'aide pour faire face aux changements économiques

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 12 oct. 2007) - "Quand les parents de jeunes enfants essayent de trouver des garderies, quand les mises à pied desáindustries du bois souffrent de voir des billots exportés en nombres croissants, quand les familles perdent les bons emplois du secteur manufacturier, il est temps pour le Parlement de se remettre au travail et de concentrer ses efforts sur les problèmes et les factures qui s'accumulent sur les tables de cuisine chez les familles travailleuses," dit Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada.

"Voilà les vraies et les grandes priorités!"

Ken Georgetti explique que, partout au pays, il y a des milliers de travailleurs et travailleuses qui attendent des mesures législatives et réglementaires pour être capable de mieux faire face à l'économie changeante, à la valeur élevée du dollar canadien et à la hausse du coût de la vie; et ce bien plus que le flots de paroles à propos d'élections fédérales hâtives.

"Par exemple, le Parlement n'a pas complété ses travaux sur le projet de loi C-62, la création d'un programme qui offrira un minimum de protection aux travailleurs et travailleuses dans le cas où leur employeur deviendrait insolvable ou ferait faillite. Les familles travailleuses veulent que le Parlement termine ses travaux sur ce projet de loi avant tout autre chose."

"Les travaux au Parlement sont censés porter sur nous, les millions de personnes qui nous rendons au travail chaque jour pour faire vivre nos familles qui ont élu ces hommes et femmes pour nous aider à préparer des lendemains meilleurs," ajoute M. Georgetti.

D'importants projets de loi, déjà en suspens à cause de la décision d'entreprendre une nouvelle session parlementaire, seraient également perdus, y compris les projets de loi destinés à assurer aux familles travailleuses de meilleurs services de garde d'enfants, et le projet de loi sur la lutte contre le changement climatique.

"Des mesures doivent être prises pour que nos industries et notre population puissent faire face aux effets de la valeur élevée du dollar canadien et profiter des possibilités que la situation présente. Nous voulons une intervention active pour contrer la disparition de nombreux milliers d'emplois à salaire élevé dans le secteur manufacturier et les secteurs à valeur ajoutée de notre économie, bien plus que des élections", précise-t-il.

Les familles luttent pour payer leurs factures, pour compenser les prestations de santé qu'elles ont perdues, pour payer les médicaments sur ordonnance dont elles ont besoin, pour payer les frais de garderie et subvenir à l'éducation de leurs enfants et pour s'assurer une retraite qui, elle, semble reculer toujours plus au plus lointain. Le gouvernement a pour rôle d'aider les familles à réaliser leurs aspirations,", ajoute M. Georgetti.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 136 conseils du travail de district. Site web : www.congresdutravail.ca.

Renseignements

  • Congrès du travail du Canada
    Jean Wolff
    Communications
    613-878-6040