Conseil canadien des distributeurs de véhicules hors route (CVHR)

Conseil canadien des distributeurs de véhicules hors route (CVHR)

30 janv. 2007 10h00 HE

CVHR : Les Canadiens ont dépensé 3,3 milliards de dollars en 2005 pour des activités directement reliées aux VTT

TORONTO, ONTARIO--(CCNMatthews - 30 jan. 2007) - Une étude d'incidence économique, commandée par le Conseil canadien des distributeurs de véhicules hors route (CVHR) et réalisée par la firme Smith Gunther Associates Ltd., nous apprend qu'en 2005, les Canadiens ont dépensé 3,3 milliards de dollars pour des activités directement reliées à 975 000 véhicules tout-terrain (VTT) en utilisation. L'achat de VTT neufs représentait la majeure partie, soit 25,4 %, de ce montant ; l'hébergement et les repas à l'extérieur représentaient un peu moins d'un quart, soit 24,9 %, de ce montant.

"Cette étude avait pour but de déterminer quelle était, au Canada et dans chaque province et territoire, l'incidence économique complète de l'achat de véhicules tout-terrain et des activités économiques connexes, a déclaré Bob Ramsay, président du CVHR. L'étude englobait toute activité liée aux VTT, telle que la présentation des produits au cours des expositions et des foires, l'achat d'équipement additionnel comme les remorques, les vêtements, les assurances et les voyages reliés à l'utilisation de VTT. Ensemble, ces achats et ces activités constituent les dépenses et les intrants directement liés aux VTT."

Des données de Statistique Canada et des données actuelles et historiques du CVHR sur les nouvelles ventes de VTT des membres du CVHR de chaque province et territoire montrent que l'activité économique se concentre en Ontario, au Québec et en Alberta. La part de l'Alberta augmente rapidement avec l'affluence, vers cette province, d'habitants provenant d'ailleurs au Canada. Le PIB constituant une mesure plus exacte de l'activité économique, à l'échelle nationale, les retombées totales sur le PIB sont estimées à 5,5 milliards de dollars si l'on inclut les dépenses du gouvernement et à 7,5 milliards de dollars si l'on exclut celles-ci.

Monsieur Ramsay a fait remarquer que " Ce rapport confirme la contribution considérable de l'industrie des véhicules hors route (VHR) à l'économie du Canada. Vingt-quatre mille Canadiens travaillent, que ce soit pour une entreprise ou à leur propre compte, au service des utilisateurs de VTT et selon les indications, même si les ventes annuelles sont stationnaires, le nombre de VTT en utilisation va croître de plus de 5,86 % par année jusqu'en 2010."

Le rapport indiquait également que relativement aux vingt-quatre mille emplois directs, l'incidence totale estimée sur l'emploi est de 123 000 emplois, autre statistique considérable qui semble indiquer que les dépenses secondaires qu'effectuent les personnes touchant un revenu, pour des achats et des activités liés aux VTT, ont un effet stimulateur et contributif sur la croissance réelle au sein de l'économie canadienne.

"La gestion de l'utilisation responsable des VTT est un sujet qui suscite actuellement l'intérêt de nombreux gouvernements. Elle intéresse aussi grandement le CVHR et les fédérations de conducteurs à but non lucratif constituées un peu partout au pays, a déclaré Bob Ramsay. Ce rapport confirme la portée et l'échelle de ce que contribue l'utilisation des VTT aux économies provinciales, en particulier dans les milieux ruraux et les régions du nord, lesquels représentent pour nous, en tant qu'industrie, un aspect important des besoins qu'il faut reconnaître et dont il faut tenir compte dans toute discussion axée sur la gestion responsable de l'activité des véhicules hors route.

Le Conseil canadien des distributeurs de véhicule hors route (CVHR), qui s'appelait auparavant le Conseil canadien des distributeurs de véhicules tout-terrain (CVTT), a été fondé en 1984 et est une association commerciale nationale à but non lucratif qui représente les intérêts responsables des principaux distributeurs de VTT, ainsi que les constructeurs, les distributeurs et les points de vente au détail de produits et de services liés aux VTT.

Au-delà de 90 % des ventes de VTT neufs au Canada se font par l'entremise de compagnies membres du CVHR. En 2006, les compagnies membres du CVHR ont vendu, au total, 89 006 VTT. Le nombre total de VTT actuellement en utilisation au Canada est estimé à plus de 1 050 000 unités. Des renseignements additionnels au sujet du CVHR se trouvent au www.cohv.ca.

POINTS SAILLANTS DE L'ETUDE D'INCIDENCE ECONOMIQUE

L'achat d'un VTT amorce des dépenses reliées à la possession et à l'utilisation d'un VTT récréatif. Dans toutes les provinces, à l'exception de la Colombie-Britannique, un permis est requis. Les activités liées à la conduite des VTT incluent l'achat d'articles complémentaires tels que les vêtements, l'embellissement des VTT, les remorques, l'adhésion aux clubs, la nourriture et l'hébergement achetés dans le cadre des activités de VTT, l'assurance et les véhicules de remorquage plus gros que pour les activités autres que le VTT.

En 2005, les 975 000 VTT du Canada étaient utilisés principalement à des fins récréatives, et à un moindre degré, pour le commerce et l'agriculture.

Dans le contexte commercial, les VTT permettent d'accéder à des endroits relativement éloignés pour construire, entretenir et réparer des installations hydroélectriques, des systèmes de transmission de communications, des réseaux de canalisations et des emplacements d'exploration et d'exploitation pétrolières.

Dans le milieu agricole, les VTT servent au transport sur les terres des propriétaires pour aller réparer les clôtures ou encore pour les activités récréatives familiales.

D'après le nombre de propriétaires qui sont membres de clubs et de sites Internet, 66 % des VTT semblent être utilisés, dans l'ensemble, à des fins récréatives.

Parmi les autres VTT, il appert que 10 % font partie de parcs commerciaux. Ce pourcentage est approximatif puisqu'un grand nombre des parcs n'appartiennent pas à des services publics ou à des entreprises d'exploration de grande taille, mais bien à des entreprises beaucoup plus petites et moins visibles de forage, d'installation et de réparation qui desservent les chantiers de forage, les campements, ainsi que les lignes et les points de transmissions relativement éloignés. Les VTT en service commercial ont tendance à être utilisés de façon plus intensive, consomment deux fois plus d'essence que les VTT récréatifs et après environ cinq années de service, ceux qui sont encore en bon état sont vendus aux enchères sur le marché des VTT récréatifs.

Le reste des VTT, soit 24 %, sont employés sur des propriétés privées et des exploitations agricoles plus ou moins de la même façon que les VTT récréatifs, sans toutefois nécessiter des systèmes de transport tels que des véhicules plus gros et des remorques. Contrairement aux usagers moyens du secteur récréatif, ces propriétaires n'engagent pas, en général, de frais d'hébergement.

Quoique le poids des véhicules achetés varie selon l'utilisation prévue, les dépenses se composent généralement de l'achat des VTT et des frais d'acquisition de permis, de l'achat de biens et de services complémentaires tels que les remorques, la documentation offerte dans les salons de la moto et du VTT, les foires et les expositions, les activités des clubs de VTT et les frais d'utilisation.

Les salons spécialisés de la moto et du VTT, les salons de la chasse et de la pêche et les pavillons spécialisés dans les foires et les expositions de l'ensemble du pays sont fréquentés tant par des utilisateurs actuels de VTT que par des gens qui songent à en acheter. De plus, un grand nombre d'utilisateurs de VTT récréatifs font partie de clubs et sont actifs dans l'entretien des sentiers.

La possession des sentiers et les responsabilités d'entretien s'y rattachant varient, selon le territoire. Certains sentiers appartiennent à des clubs qui sont responsables de leur entretien ; d'autres se trouvent sur des terres publiques tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de parcs administrés et entretenus par le gouvernement. Dans un cas comme dans l'autre, des frais sont engagés pour construire et pour entretenir ces sentiers.

Fiche d'information sur le CVTT

- Le Conseil canadien des distributeurs de véhicules tout-terrain, fondé en 1984, est une association commerciale nationale à but non lucratif qui représente les intérêts responsables des principaux distributeurs de VTT et des fabricants, distributeurs et points de vente au détail de produits et de services reliés aux VTT, ainsi que les particuliers qui possèdent et utilisent des véhicules hors route au Canada.

- Les compagnies qui sont membres du CVTT, telles que Arctic Cat ; BRP (Can-Am) ; Honda ; Kawasaki ; KTM ; Polaris ; Suzuki et Yamaha, sont engagées à préserver l'intégrité de l'industrie des VTT.

- Nous avons pour mission l'éducation et la formation continues du grand public sur l'utilisation sécuritaire et responsable des véhicules tout-terrain et des motocyclettes hors route, de même que la promotion des intérêts responsables des conducteurs et de l'industrie.

- En tant qu'industrie, nous estimons qu'il est important de travailler avec le gouvernement et avec le public dans le but commun de créer une législation équilibrée qui soit efficace et applicable et qui accorde une grande importance à l'éducation et à la formation du public.

Renseignements

  • Conseil canadien des distributeurs de Véhicules Hors Route
    Jo-Anne Farquhar
    Directrice des Communications
    (416) 491-4449, poste 105 ou Sans Frais: 1-877-470-6642
    Cellulaire: (416) 996-9207
    Courriel: jfarquhar@cohv.ca ou Site Web: www.cohv.ca