Cameco

Cameco

04 mai 2010 23h50 HE

Cameco présente ses résultats financiers du premier trimestre

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 4 mai 2010) - Cameco Corporation (TSX:CCO) (NYSE:CCJ) a annoncé aujourd'hui pour le premier trimestre de 2010 un bénéfice net de 142 millions $ (0,36 $ par action après dilution), par rapport à 82 millions $ (0,22 $ par action après dilution) au premier trimestre de 2009.

Notre bénéfice net a été nettement plus élevé à ce trimestre, en raison surtout de la comptabilisation d'un gain après impôt de 31 millions $ pour des gains au cours du marché non réalisés sur des instruments financiers, à comparer à une perte de 24 millions $ au premier trimestre de 2009.

Le bénéfice net ajusté au premier trimestre de 2010 a été de 111 millions $ (0,28 $ par action après ajustement et dilution) (voir les mesures non PCGR), en hausse de 8 % par rapport au premier trimestre de 2009. Cette hausse de 8 % est attribuable aux facteurs suivants :

- la hausse des profits provenant de notre entreprise de services de combustible, attribuable à la progression du chiffre des ventes et à l'accroissement de la production;

- la hausse des profits provenant de notre entreprise d'électricité, liée à la hausse des prix de vente réalisés;

- la baisse des profits dans notre entreprise d'uranium attribuable à la baisse du chiffre des ventes et à la légère baisse des prix réalisés en dollars canadiens, qui ont subi l'effet d'un dollar canadien plus vigoureux (les prix réalisés en $ US ont augmenté de 15 %).

Le président et chef de la direction, M. Jerry Grandey, a déclaré : "Nous continuons d'améliorer notre excellent portefeuille d'actifs d'uranium grâce à une saine gestion financière et à l'engagement permanent à l'excellence de l'exploitation".

Monsieur Grandey a ajouté : "Les éléments fondamentaux à long terme de l'industrie nucléaire sont positifs. Cameco investit prudemment actuellement dans l'accroissement de la production et les nouvelles technologies afin de maintenir sa vision, qui est de devenir une société dominante du domaine de l'énergie nucléaire. Notre concentration sur l'énergie nucléaire, notre vigueur financière et notre capacité de gestion soutiennent nos plans d'expansion alors que nous construisons pour l'avenir."



Faits saillants
(en millions $, sauf les montants Trimestres terminés
sur les actions) le 31 mars
----------------------
2010 2009 Variation
----------------------------------------------------------------------------
Revenu 485 493 (2) %
----------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 142 82 73 %
----------------------------------------------------------------------------
$ par action ordinaire (de base) 0,36 0,22 64 %
----------------------------------------------------------------------------
$ par action ordinaire (après dilution) 0,36 0,22 64 %
----------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net ajusté (voir les mesures
non PCGR) 111 103 8 %
----------------------------------------------------------------------------
$ par action ordinaire (ajusté et
dilué) 0,28 0,27 4 %
----------------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie fourni par
l'exploitation (après modifications
liées au fonds de roulement) 133 180 (26) %
----------------------------------------------------------------------------


A la fin de 2009, nous avons vendu toutes nos actions de Centerra Gold Inc. (Centerra). Aux fins de comparaison, nous avons reformulé nos résultats financiers consolidés pour le premier trimestre de 2009 dans le but d'afficher l'effet de l'abandon de Centerra comme exploitation, ce qui est prescrit par les PCGR canadiens. Le changement a eu un effet sur un certain nombre de mesures financières, notamment sur le revenu, le profit brut, les frais d'administration et les frais liés à l'impôt sur le bénéfice. Pour obtenir des précisions, se reporter à la note 12 des états financiers.

On trouvera un exemplaire de nos états financiers non vérifiés du premier trimestre ainsi que l'Examen et analyse par la direction pour ce trimestre sur notre site web, au cameco.com, au SEDAR, au sedar.com, et à EDGAR, au sec.gov/edgar.shtml.

Perspectives pour 2010

Nous avons résumé nos perspectives consolidées pour 2010 dans le tableau sous Perspectives pour 2010, figurant dans notre EAD du premier trimestre. Les perspectives sont les mêmes que celles publiées dans notre EAD annuel.

Analyse de sensibilité

Le 31 mars 2010, tout changement d'un cent de la valeur du dollar canadien par rapport au dollar américain modifierait notre bénéfice net d'environ 11 millions $ (CA). Cette sensibilité est fondée sur un taux de change de 1,00 $ (US) pour 1,02 $ (CA).

Pour le reste de 2010 :

- un changement de 5 $ (US) du prix au comptant Ux le 3 mai 2010 (41,75 $ (US) la livre) modifierait le revenu de 31 millions $ et le bénéfice net de 20 millions $;

- un changement de 1 $ du prix au comptant de l'électricité modifierait notre bénéfice net en 2010 de 2 millions $, en retenant l'hypothèse que le prix au comptant demeurera sous le prix plancher précisé dans l'accord de BPLP avec l'Office de l'électricité de l'Ontario (OEO).

Mesures non PCGR

Nous utilisons le bénéfice net ajusté, une mesure non PCGR, puisqu'il permet de mieux comparer notre rendement financier d'une période à l'autre. Le bénéfice net ajusté est notre bénéfice net fondé sur les PCGR, ajusté pour tenir compte des coûts non récurrents, des réductions de valeur, des gains et des pertes au cours du marché non réalisés sur nos instruments financiers, qui selon nous ne reflètent pas le rendement sous-jacent.

Le bénéfice net ajusté est une information supplémentaire non régulière, et celle-ci ne remplace pas l'information financière préparée selon les PCGR. D'autres sociétés peuvent calculer cette mesure différemment. Le tableau ci-dessous concilie le bénéfice net ajusté et notre bénéfice net.



----------------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés
le 31 mars
---------------------
(en millions $) 2010 2009
----------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net (mesure PCGR) 142 82
----------------------------------------------------------------------------
Ajustements (après impôts)
----------------------------------------------------------------------------
Bénéfice provenant des exploitations abandonnées - (3)
----------------------------------------------------------------------------
Pertes (gains) non réalisées sur instruments financiers (31) 24
----------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net ajusté (mesure non PCGR) 111 103
----------------------------------------------------------------------------

Résultats financiers du premier trimestre de 2010 par secteur

Uranium
----------------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés
le 31 mars
----------------------
Faits saillants 2010 2009 Variation
----------------------------------------------------------------------------
Chiffre de la production
(en millions de lbs) 6,1 4,8 27 %
----------------------------------------------------------------------------
Chiffre des ventes (en millions de lbs) 6,6 7,1 (7) %
----------------------------------------------------------------------------
Prix au comptant moyen ($US/lb) 41,79 44,67 (6) %
Prix réalisé moyen
($US/lb) 42,34 36,71 15 %
($CA/lb) 45,79 46,72 (2) %
----------------------------------------------------------------------------
Coût des ventes ($CA/lb d'U3O8)
(AÉR compris) 29,81 30,20 (1) %
----------------------------------------------------------------------------
Revenu (en millions $) 305 336 (9) %
----------------------------------------------------------------------------
Profit brut (en millions $) (revenu
moins le coût des ventes) 102 116 (12) %
----------------------------------------------------------------------------
Profit brut (en %) 33 34 (3) %
----------------------------------------------------------------------------


Le revenu provenant de l'uranium a baissé de 9 % par rapport au premier trimestre de 2009 en raison de la baisse de 7 % du chiffre des ventes et de la baisse de 2 % de notre prix réalisé en $ CA : le dollar canadien a été beaucoup plus vigoureux à ce trimestre : notre taux de change a été en moyenne de 1,08 $, contre 1,27 $ l'an dernier. En $ US, notre prix réalisé pour le trimestre a été 15 % plus élevé qu'au premier trimestre de 2009, en raison surtout de la progression des prix précisés dans les contrats de vente à prix ferme.

Le coût total en espèces des ventes (AER non compris) a baissé de 13 % à ce trimestre, à 167 millions $ (25,14 $ la livre d'U3O8). Ceci est attribuable aux facteurs suivants :

- une baisse de 7 % du chiffre des ventes;

- le coût moyen de l'uranium produit a été moins élevé, en raison des niveaux de production plus élevés;

- nous avons livré une proportion moins élevée de matières achetées, dont le coût est plus élevé que l'uranium que nous produisons.

L'effet net a été une baisse de 14 millions $ du profit brut.

Le tableau ci-dessous présente notre coût en espèces des ventes par unité (AER exclus) pour les matières produites et les matières achetées, notamment les charges liées aux redevances sur les matières produites ainsi que les quantités vendues d'uranium produit et d'uranium acheté.



----------------------------------------------------------------------------
Coût de vente unitaire en espèces Quantité vendue
Trimestre (en $ CA/lb d'U3O8) (en millions de lbs)
terminé le -------------------------------------------------------------
31 mars 2010 2009 Variation 2010 2009 Variation
----------------------------------------------------------------------------
Produit 24,22 25,14 (0,92) 4,6 4,2 0,4
----------------------------------------------------------------------------
Acheté 27,26 29,45 (2,19) 2,0 2,9 (0,9)
----------------------------------------------------------------------------
Total 25,14 26,89 (1,75) 6,6 7,1 (0,5)
----------------------------------------------------------------------------


Se reporter à l'EAD du premier trimestre pour les mises à jour concernant le tableau de la sensibilité du prix de l'uranium réalisé prévu et notre prévision de la production annuelle jusqu'en 2014.



Services de combustible
(comprend les résultats sur l'UF6, l'UO2 et la fabrication de combustible)
----------------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés
le 31 mars
----------------------
Faits saillants 2010 2009 Variation
----------------------------------------------------------------------------
Chiffre de la production (en millions
de kilogrammes d'uranium (kgU)) 4,8 2,1 129 %
----------------------------------------------------------------------------
Chiffre des ventes (en millions de kgU) 2,2 1,9 16 %
----------------------------------------------------------------------------
Prix réalisé (en $ CA/kgU) 26,06 26,29 (1) %
----------------------------------------------------------------------------
Coût des ventes ($ CA/kgU)
(AÉR compris) 16,30 22,41 (27) %
----------------------------------------------------------------------------
Revenu (en millions $) 60 54 11 %
----------------------------------------------------------------------------
Profit brut (en millions $) (le revenu moins
le coût des ventes) 22 7 214 %
----------------------------------------------------------------------------
Profit brut (en %) 37 14 164 %
----------------------------------------------------------------------------


L'usine de conversion d'UF6 de Port Hope était en pleine exploitation à ce trimestre. L'usine était fermée au premier trimestre de 2009. Le revenu total a augmenté de 11 % en raison de la progression du chiffre des ventes.

Le coût des produits et des services vendus (comprenant l'AER) a baissé de 17 % (38 millions $, en regard de 46 millions $ au premier trimestre de 2009). Le coût unitaire des ventes a été nettement plus bas, puisque nous avons attribué les coûts liés à l'usine d'UF6 aux stocks, à ce trimestre. Au premier trimestre de 2009, nous avions comptabilisé ces coûts, en raison de la fermeture de l'usine.

L'effet net a été une hausse du profit brut de 15 millions $.

Electricité

Le revenu total provenant de l'électricité a augmenté de 11 % à ce trimestre, par rapport au premier trimestre de 2009, en raison surtout de la hausse du prix réalisé, qui reflète les ventes au comptant, le revenu comptabilisé en vertu de l'accord de BPLP avec l'OEO et le revenu des contrats financiers. BPLP a comptabilisé un revenu de 103 millions $ pour ce trimestre en vertu de son accord avec l'OEO. Ce trimestre, l'équivalent d'environ 22 pour cent de la production de BPLP a été vendue en vertu de contrats financiers, par rapport à 64 % au premier trimestre de 2009.

Le facteur de capacité a été de 98 % à ce trimestre, en hausse depuis 97 % au premier trimestre de 2009. Les frais d'exploitation ont été de 213 millions $, en regard de 207 millions $ en 2009.

Le résultat a été une augmentation de 23 %, pour ce qui est de notre part du bénéfice avant impôts.

BPLP a distribué 150 millions $ aux partenaires au premier trimestre. Notre part a été de 47 millions $.



Mises à jour sur la Société
Uranium - vue d'ensemble de la production en 2010
----------------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés
le 31 mars
Part de Cameco ---------------------
(en millions de lbs d'U3O8) 2010 2009 2010 plan
----------------------------------------------------------------------------
McArthur River/Key Lake 3,7 3,6 13,1
----------------------------------------------------------------------------
Rabbit Lake 1,0 0,5 3,6
----------------------------------------------------------------------------
Smith Ranch-Highland 0,5 0,4 1,8
----------------------------------------------------------------------------
Crow Butte 0,2 0,2 0,7
----------------------------------------------------------------------------
Inkai 0,7 0,1 2,3
----------------------------------------------------------------------------
Total 6,1 4,8 21,5
----------------------------------------------------------------------------


Nous avons augmenté la production de 27 % à ce trimestre, par rapport au premier trimestre de 2009, la production de presque toutes nos installations ayant augmenté.

McArthur River/Key Lake

A Key Lake, nous avons avancé les travaux en coulant les fondations pour les installations de vapeur et d'acide. Nous prévoyons terminer les installations d'acide, de vapeur et d'oxygène en 2011.

La mine McArthur River a mieux fonctionné que prévu à ce trimestre, grâce à une forte production en provenance du tableau 5 de la zone minière 2. Nous avons mis au point et nous optimisons des techniques pour traiter les tuyaux de congélation abandonnés en provenance de la paroi de congélation pour les tableaux 1, 2, et 3 de la zone 2. Ces techniques ont donné de bons résultats jusqu'à maintenant et le risque lié à la production de 2010 précisé dans notre EAD annuel ne devrait plus être un problème.

La transition de la zone 4 progresse mieux que prévu. Nous prévoyons que la paroi de congélation sera assez avancée au deuxième trimestre pour entreprendre les travaux de développement nécessaires au démarrage de la production.

Nous avons reçu ce trimestre des autorités de réglementation l'autorisation de compléter les travaux de développement de la galerie en direction d'exploration pour la zone B, que nous prévoyons poursuivre au cours des deux prochaines années.

Les négociations collectives avec les employés syndiqués des exploitations McArthur River/Key Lake se poursuivent.

Rabbit Lake

Rabbit Lake a produit ce trimestre 1,0 million de livres d'U3O8, par rapport à 0,5 million de livres au premier trimestre de 2009. L'usine a été exploitée durant une période plus longue qu'au premier trimestre de 2009, ce qui explique l'accroissement de la production. Nous prévoyons enregistrer d'importantes variations de la production de l'usine d'un trimestre à l'autre, alors que nous gérons l'alimentation en minerai pour assurer l'exploitation efficace de l'usine.

Inkai

A la mi février, Inkai a reçu l'acceptation de la mise en service en l'état de l'usine de traitement principale, et toutes les autorisations sont maintenant reçues pour l'installation terminée.

Inkai a présenté un avis de découverte commerciale possible et un rapport géologique connexe pour le bloc 3 à l'appui d'une demande portant sur le prolongement du permis du bloc 3 pour une période d'évaluation de plusieurs années, afin d'entreprendre :

- des forages de délimitation;

- la construction et l'exploitation d'une installation d'essai de lixiviation;

- une étude de faisabilité.

Nous avons déposé fin mars le premier rapport technique pour Inkai lié à la Norme canadienne 43-101 (NI 43-101).

Cigar Lake

Nous avons terminé l'assèchement des ouvrages souterrains et avons permis un accès sûr aux ouvrages souterrains en février 2010, comme nous l'avons déjà rendu public. Les travaux visant le nettoyage, l'inspection, l'évaluation et la sécurisation des ouvrages de développement souterrain se poursuivent comme prévu.

Nous avons déposé fin mars un rapport technique mis à jour NI 43-101 pour Cigar Lake.

Nous continuons de viser la production initiale pour le milieu de 2013.

Pour le reste de 2010, nous nous concentrerons sur la réalisation de nos plans et sur la mise en application des stratégies que nous avons identifiées pour entreprendre la production à Cigar Lake. Nos plans pour 2010 comprennent les éléments suivants :

- l'achèvement des travaux visant à sécuriser les ouvrages souterrains;

- décider si des travaux correctifs additionnels sont nécessaires;

- entreprendre la restauration des systèmes miniers souterrains et des infrastructures nécessaires à la reprise des travaux de construction;

- effectuer les forages pour améliorer les ressources minérales;

- porter la capacité de pompage installée à 2 500 m3/h; actuellement, nous avons une capacité installée de 1 950 m3/h;

- achever l'évaluation d'une stratégie de congélation superficielle, qui pourrait peut-être abréger la période d'accélération progressive du projet et avancer une production pouvant atteindre 10 millions de livres d'uranium au cours des premières années et ainsi améliorer le profil économique du projet.

Cigar Lake constitue un élément clé de notre plan visant à doubler la production annuelle d'uranium, pour la porter à 40 millions de livres vers 2018, et nous sommes déterminés à mettre en production en toute sécurité cet élément d'actif précieux.

Des initiatives ont été prises, et on profite toujours d'occasions pour réagir aux changements qui surviennent en cours de projet et aux risques, des risques qui sont communs à la réalisation de tout projet d'exploitation minière, notamment dans le nord du Bassin de l'Athabasca, en Saskatchewan.

Services de combustible

Dans le secteur de nos services de combustible, l'usine d'UF6 de Port Hope a repris l'exploitation complète et nous avons accru la production de 129 % par rapport à celle du premier trimestre de 2009.

Global Laser Enrichment (GLE) a terminé avec succès son premier essai de sa technologie d'enrichissement, qui a satisfait des critères clés de rendement d'enrichissement. GLE a précisé qu'elle poursuivra les essais et commencera à se concentrer sur la conception de la première installation de production commerciale. Si la technologie est couronnée de succès et si une installation commerciale est conduite à terme, on utilisera des lasers pour procéder à l'enrichissement de l'uranium sur une base commerciale.

Personnes ayant les qualifications appropriées

L'information technique et scientifique précisée dans le présent document pour nos propriétés importantes (McArthur River/Key Lake, Cigar Lake et Inkai) a été préparée par les personnes suivantes ayant les qualifications appropriées aux fins de la norme NI 43-101, ou sous leur supervision.

McArthur River/Key Lake :

- David Bronkhorst, vice-président, exploitation minière Saskatchewan sud, Cameco;

- Les Yesnik, directeur général, Key Lake, Cameco.

Inkai :

- Charles J. Foldenauer, directeur général, exploitation et développement, Inkai.

Cigar Lake :

- Grant J.H. Goddard, vice-président, exploitation minière Saskatchewan nord, Cameco.

Au sujet de l'information prospective

Le présent document comprend des énoncés et de l'information concernant nos attentes pour l'avenir.

Lorsque nous précisons notre stratégie, nos plans et notre rendement éventuel sur le plan des finances et de l'exploitation, ou d'autres perspectives, nous faisons des énoncés considérés comme de l'information prospective ou des énoncés prospectifs selon les lois canadiennes et américaines sur les valeurs mobilières. Dans le présent document, nous les désignons comme étant de l'information prospective.

Eléments importants à retenir concernant l'information prospective du présent document :

- Elle comprend habituellement des mots et des expressions concernant l'avenir, comme : anticiper, prévoir, planifier, avoir l'intention de, prédire, objectif, cible, projet, potentiel, stratégie et perspectives (voir des exemples ci-dessous).

- Elle présente nos opinions actuelles, et elle peut changer beaucoup.

- Elle est fondée sur un certain nombre d'hypothèses importantes, notamment sur celles énumérées ci-dessous, qui pourraient bien s'avérer incorrectes.

- Les événements et les résultats réels pourraient bien être fort différents de nos prévisions actuelles, en raison des risques associés à notre entreprise. Nous énumérons ci-dessous un certain nombre de ces risques importants. Nous vous recommandons aussi de prendre connaissance de notre formulaire d'information annuel et de notre EAD annuel et de celui du premier trimestre, qui comprennent un examen d'autres risques importants susceptibles de faire en sorte que les résultats réels soient bien différents de nos attentes actuelles.

L'information prospective a pour objet de vous aider à comprendre les opinions actuelles de la direction sur les perspectives à court terme et à plus long terme, et elle pourrait bien ne pas être appropriée à d'autres fins. Nous ne procéderons pas nécessairement à la mise à jour de cette information, à moins d'y être obligés par les lois sur les valeurs mobilières.

Voici des exemples d'information prospective contenue dans le présent document :

- production de nos exploitations d'uranium en 2010 et notre objectif visant à doubler la production annuelle vers 2018;

- notre objectif d'une production initiale en provenance de Cigar Lake vers le milieu de 2013 et nos plans pour Cigar Lake en 2010;

- notre prévision d'achèvement en 2011 des installations d'acide, de vapeur et d'oxygène à Key Lake;

- notre prévision que la paroi de congélation de la zone 4 à McArthur River sera assez avancée au deuxième trimestre pour entreprendre les travaux de développement nécessaires au lancement de la production;

- notre prévision que le retrait des tuyaux de congélation abandonnés ne posera plus un risque pour la production à McArthur River en 2010.

Risques importants :

- les chiffres de vente actuels ou les prix marchands actuels pour l'un ou l'autre de nos produits ou services soient plus bas que prévu pour l'une ou l'autre raison, notamment l'évolution des prix marchands ou la perte de parts de marché en faveur d'un concurrent;

- nous sommes affectés par l'évolution des taux de change, des taux d'intérêt ou des taux d'imposition;

- les coûts de production sont plus élevés que prévus, ou les approvisionnements nécessaires ne sont pas accessibles, ou ne sont pas accessibles à des conditions commerciales raisonnables;

- nos estimations de la production, des frais du retrait de l'exploitation ou de la remise en état des terres, ou encore nos estimations des frais liés à l'impôt s'avèrent inexactes;

- nous sommes incapables de faire respecter nos droits, ou nous sommes exposés à des contentieux ou à des arbitrages ayant un résultat adverse;

- les titres de nos propriétés comportent des défauts;

- nos estimations des ressources et des réserves sont inexactes, ou encore nous sommes confrontés à des conditions imprévues ou difficiles sur les plans de la géologie, de l'hydrologie ou de l'exploitation minière;

- nous sommes affectés par des risques liés à l'environnement, à la sécurité ou à la réglementation, notamment par des charges accrues d'ordre réglementaire;

- nous ne pouvons obtenir ou conserver les permis ou les approbations nécessaires des autorités gouvernementales;

- nous sommes affectés par des risques politiques dans un pays en développement, où nous avons des exploitations (comme au Kazakhstan);

- nous sommes affectés par le terrorisme, le sabotage, un accident ou une détérioration de l'appui politique à l'énergie nucléaire, ou par l'évolution de la demande d'énergie nucléaire;

- il y a des changements aux politiques ou aux règlements gouvernementaux, notamment aux lois et aux politiques portant sur la fiscalité et le commerce;

- nos fournisseurs d'uranium et de produits de conversion n'honorent pas leurs engagements de livraison;

- les retards ou l'échec liés aux travaux correctifs et aux travaux de développement à Cigar Lake;

- nous sommes affectés par des phénomènes naturels, y compris le mauvais temps, les incendies, les inondations et les séismes;

- nos exploitations sont perturbées par des problèmes liés à nos installations ou à celles de nos clients, par la non disponibilité de réactifs, de matériel, de pièces d'exploitation et d'approvisionnements critiques pour la production, par des problèmes de relations de travail, par des grèves ou des lockouts, par des inondations souterraines, par des défaillances de paroi, par des effondrements de terrain et par d'autres risques liés aux développements et à l'exploitation.

Hypothèses importantes :

- les chiffres de vente et d'achat et les prix de l'uranium, des services de combustible et de l'électricité;

- les coûts de production prévus;

- les prix au comptant prévus et les prix réalisés de l'uranium;

- les taux d'imposition, les taux de change et les taux d'intérêt;

- les frais liés au retrait de l'exploitation et à la remise en état des terres;

- les estimations concernant les ressources et les réserves;

- les conditions géologiques, hydrologiques et autres dans nos mines, y compris l'exactitude de nos attentes concernant l'état des ouvrages souterrains à Cigar Lake;

- la réussite de nos plans de correction et de développement à Cigar Lake;

- notre capacité de continuer à fournir nos produits et nos services selon les quantités prévues et dans les délais prévus;

- notre capacité de nous conformer aux exigences actuelles et éventuelles concernant l'environnement, la sécurité et les autres exigences réglementaires, et à obtenir et à conserver les autorisations d'ordre réglementaire requises;

- nos exploitations ne subissent pas de perturbations importantes en raison d'instabilité politique, de nationalisation, de terrorisme, de sabotage, de désastres naturels, d'initiatives gouvernementales ou politiques, de contentieux ou de procédures en arbitrage, de problèmes de relations de travail, ou d'autres risques liés au développement ou à l'exploitation.

Avis de dividende trimestriel

Notre conseil d'administration a approuvé un dividende trimestriel de 0,07 $ par action sur les actions ordinaires en circulation de la Société, à verser le 15 juillet 2010 aux actionnaires inscrits à la clôture du marché le 30 juin 2010.

Conférence téléphonique

Nous vous invitons à participer à la téléconférence sur notre premier trimestre qui se tiendra le mardi 4 mai 2010, à 13 h 00, heure de l'Est.

Tous les investisseurs et les représentants des médias sont invités à participer à la téléconférence. Pour participer à la téléconférence du mardi 4 mai, veuillez composer le (866) 223-7781 ou le (416) 340-8018 (Canada et Etats-Unis). Un enregistrement en direct de la téléconférence sera accessible sur notre site web au cameco.com. Se reporter au lien figurant à la page d'accueil le jour de la téléconférence.

Un enregistrement de la téléconférence sera accessible :

- sur notre site web, au cameco.com, peu après la téléconférence;

- et sur post view, jusqu'à minuit, heure de l'Est, le 4 juin 2010, en composant le (800) 408-3053 ou le (416) 695-5800 (Canada et Etats-Unis) (Code d'accès 2862822 #).

Renseignements supplémentaires

Un exemplaire intégral de notre Examen et analyse par la direction de 2010 et des états financiers et notes afférentes (non vérifiés) pour le premier trimestre de 2010 est accessible au SEDAR, au sedar.com, sur notre site web, au cameco.com, et sur EDGAR, au sec.gov/edgar.shtml.

Des renseignements supplémentaires, comprenant notre notice annuelle et notre EAD annuel, sont accessibles au SEDAR, au sedar.com, sur notre site web, au cameco.com, et sur EDGAR, au sec.gov/edgar.shtml.

Profil

Nous sommes l'un des plus importants producteurs d'uranium au monde, un grand fournisseur de services de conversion et l'un des deux fabricants de combustibles Candu au Canada. Notre position concurrentielle est basée sur la propriété dominante des plus grandes réserves à haute teneur au monde et sur de faibles frais d'exploitation. Nos produits d'uranium servent à produire de l'électricité propre dans des centrales nucléaires à l'échelle du globe, notamment en Ontario où nous sommes associé commanditaire de la plus importante centrale nucléaire d'Amérique du Nord. Nous faisons aussi des travaux d'exploration d'uranium en Amérique du Nord, en Australie et en Asie. Nos actions se négocient aux bourses de Toronto et de New York. Notre siège social est établi à Saskatoon, en Saskatchewan.

Renseignements

  • Cameco Corporation
    Demandes de renseignements des investisseurs
    Bob Lillie
    (306) 956-6639
    ou
    Demandes de renseignements des médias
    Lyle Krahn
    (306) 956-6316
    www.cameco.com