Canadian Royalties Inc.
TSX : CZZ

Canadian Royalties Inc.

08 sept. 2009 13h24 HE

Canadian Royalties poste les documents relatifs à une assemblée extraordinaire des actionnaires

Elle cherche à obtenir l'appui des actionnaires afin de mettre en oeuvre son plan visant à maximiser la valeur de leur participation

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 8 sept. 2009) - Canadian Royalties Inc. (la "Société" ou "Canadian Royalties") (TSX:CZZ) a posté à ses actionnaires les documents relatifs à une assemblée extraordinaire qui sera tenue le 30 septembre 2009, à laquelle ceux-ci seront appelés à ratifier l'adoption du régime de droits pour la protection des actionnaires (le "régime de droits"), par le conseil d'administration de la Société, le 18 août 2009. Le conseil demande aux actionnaires de lire attentivement les renseignements qui leur ont été postés dans le cadre de l'assemblée et leur recommande de voter en faveur de la ratification du régime de droits.

Le conseil d'administration de Canadian Royalties a adopté à l'unanimité le régime de droits afin de s'assurer que tous les porteurs de titres de Canadian Royalties seraient traités équitablement en cas d'offre publique d'achat.

Le régime de droits donne au conseil d'administration de la Société davantage de temps pour examiner une offre publique d'achat et explorer des solutions de rechange visant à maximiser la valeur de la participation des actionnaires.

L'adoption d'un régime de droits est une réaction normale sur les marchés financiers canadiens pour une cible qui fait l'objet d'une opération hostile. En prenant une telle mesure, le conseil d'administration s'efforce uniquement et légitimement de maximiser la valeur de la participation des porteurs de titres.

Le conseil note qu'alors que les auteurs des offres présentées par Société minière Jien Canada Ltée, Jilin Jien Nickel Industry Co., Ltd., Jien International Investment Ltd. et Goldbrook Ventures Inc. (les "offres de Jien") ont attendu près de 300 jours après avoir envisagé pour le première fois de procéder à l'acquisition de Canadian Royalties en novembre 2008 avant de lancer leur proposition, le régime de droits ne prévoit que 60 jours pour permettre à Canadian Royalties d'explorer des solutions de rechange.

Conformément au régime de droits, une offre qui remplit certains critères ayant pour but de protéger les intérêts de tous les actionnaires est réputée être une "offre permise". Une offre permise doit être faite au moyen d'un document d'offre publique d'achat rédigé conformément aux lois sur les valeurs mobilières applicables et, outre certaines autres conditions, doit demeurer en vigueur pendant une période de 60 jours.

Si une offre publique d'achat ne remplit pas les critères d'admissibilité à titre d'offre permise qui sont prévus par le régime de droits, les droits émis dans le cadre du régime donneront aux actionnaires, sauf ceux qui participent à l'offre publique d'achat, le droit d'acheter des actions ordinaires supplémentaires de Canadian Royalties à un escompte considérable par rapport au cours des actions ordinaires sur le marché à ce moment-là.

Le conseil a décidé de reporter au 11 septembre 2009 le "moment de la séparation" à l'égard des droits qui est prévu par le régime de droits dans le cadre des offres de Jien, afin de permettre aux auteurs de celles-ci de présenter une offre permise.

On peut consulter le texte intégral de l'avis de convocation à l'assemblée, de la circulaire d'information de la direction, de la procuration et du régime de droits sur Internet, au www.sedar.com.

Le régime de droits demeure assujetti à l'approbation de la Bourse de Toronto (la "TSX"). La TSX a décidé, comme elle a l'habitude de le faire dans le cadre d'offres publiques d'achat hostiles, de reporter son examen de l'acceptation à des fins de dépôt du régime de droits en attendant que les commissions des valeurs mobilières procèdent à tous les examens qu'elles sont susceptibles d'entreprendre.

A propos de Canadian Royalties et du projet Nunavik Nickel

Canadian Royalties, dont le siège social se trouve à Val-d'Or, au Québec, est une société d'exploration minière dont la zone d'activité principale est située le long de l'axe sud, situé dans le district minier de Raglan sur le territoire du Nunavik, dans le Nord du Québec. Depuis 2001, la Société a découvert et délimité plusieurs gisements de nickel-cuivre-cobalt-platine-paladium-or éventuellement exploitables qui forment, collectivement, le projet Nunavik Nickel (le "projet"). La Société a réalisé une étude de faisabilité susceptible d'un concours bancaire et a obtenu un certificat d'autorisation environnemental; elle a également obtenu des baux miniers à l'égard de quatre emplacements, soit les gisements Ivakkak, Mequillon, Expo et Mesamax. Une entente sur les répercussions et les avantages a été conclue par la Société, trois (3) communautés inuites et la Société Makivik, organisme à but non lucratif qui représente les Inuits; cette entente constitue l'engagement formel de la Société à assurer une répartition équitable et durable des avantages économiques qui découleront du projet. La mise en valeur du projet a débuté en 2007; le projet a par la suite été interrompu l'année suivante en raison de la crise financière de 2008. La Société a pour objectif de mettre en valeur et d'exploiter les ressources minérales du projet de façon indépendante ou par l'entremise d'une société de personnes.

Enoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient certains énoncés ou renseignements prospectifs. Ces énoncés prospectifs comportent divers risques et incertitudes qui sont indépendants de la volonté de la Société et sont susceptibles de faire en sorte que les événements ou les résultats réels diffèrent considérablement de ceux qu'ils expriment. Certains des risques et des incertitudes sont décrits à la rubrique portant sur les facteurs de risque de la notice annuelle de la Société pour l'exercice terminé le 31 décembre 2008. Par conséquent, tous les énoncés prospectifs qui figurent dans le présent communiqué de presse sont présentés sous réserve de la présente mise en garde et il n'est pas certain que les résultats ou l'évolution prévus par la Société, tels qu'ils sont exprimés ou suggérés par les énoncés prospectifs, se matérialiseront ou, même s'ils se matérialisent en grande partie, qu'ils auront les conséquences ou les effets prévus pour la Société ou ses activités commerciales. Tous les énoncés prospectifs sont donnés en date du présent communiqué de presse et la Société décline toute obligation de les mettre à jour ou de les réviser publiquement afin de tenir compte d'événements, de circonstances ou de changements survenus après la date des présentes, sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l'exigent. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs.

Renseignements

  • Canadian Royalties Inc.
    Glenn J. Mullan
    Président du conseil et chef de la direction
    1-514-879-1688, poste 1222
    glenn.mullan@canadianroyalties.com
    www.canadianroyalties.com
    ou
    Actionnaires et porteurs de débentures :
    Laurel Hill Advisory Group
    Appels sans frais en Amérique du Nord : 1-888-298-1523
    À l'extérieur de l'Amérique du Nord : 1 416-637-4661
    ou
    Relations avec les épargnants :
    Cabinet de relations publiques NATIONAL inc./
    NATIONAL Public Relations Inc.
    Roch Landriault
    1-514-843-2345
    rlandriault@national.ca