Canadian Royalties Inc.
TSX : CZZ

Canadian Royalties Inc.

12 août 2009 12h16 HE

Canadian Royalties réagit à l'offre publique d'achat

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 12 août 2009) - Canadian Royalties Inc (la "compagnie", ou "Canadian Royalties") (TSX:CZZ) a pris connaissance que la société Jien Canada Mining Ltd, une compagnie détenue par Goldbrook Ventures Inc et Jilin Jien Nickel Industry Co Ltd, a déposé un document auprès de la Commission canadienne des valeurs mobilières rendant officielle son offre publique d'achat ("l'offre") visant à faire l'acquisition de la totalité des actions émises et en circulation de la compagnie (les "actions") pour un montant de 0,60$ l'action, ainsi que la totalité des débentures convertibles non garanties de premier rang (les "débentures") pour un montant de 600 $CAN par tranche de 1 000 $CAN du capital nominal, en plus des intérêts accrus et impayés jusqu'à, mais excluant, la date à laquelle ils prendraient possession des débentures selon la présente offre.

A moins d'un délai supplémentaire, d'une modification ou d'un retrait, l'offre est en vigueur jusqu'au 15 septembre 2009. Conformément à ses obligations de représentant, le conseil d'administration de la compagnie étudiera soigneusement l'offre dès qu'elle aura reçu le rapport du Comité spécial formé à cet effet et présentera, dans les 15 prochains jours, ses recommandations et explications aux actionnaires et porteurs de débentures de la compagnie. Le conseil d'administration n'émettra aucun autre commentaire ou ligne de conduite à adopter avant que l'offre formelle ne soit étudiée.

Entre-temps, Canadian Royalties demande à ses actionnaires et porteurs de débenture de reporter toute décision concernant l'offre jusqu'à ce qu'ils aient été informés des recommandations faites par le conseil d'administration de la compagnie.

Le cabinet Fraser Milner Casgrain S.E.N.C.R.L. agit comme conseiller juridique du Comité spécial alors que le cabinet Groia & Company agit comme conseiller juridique de la compagnie.

A propos de Canadian Royalties et du projet Nunavik Nickel

Canadian Royalties est une société d'exploration minière dont l'actif principal est situé le long du South Trend, dans le district minier de Raglan sur le territoire du Nunavik dans le Nord du Québec. Depuis 2001, la compagnie a découvert plusieurs gisements exploitables (nickel-cuivre-cobalt-platine-palladium-or) qui ensemble forment le projet Nunavik Nickel. La compagnie a réalisé une étude de faisabilité et a obtenu les certificats d'autorisation environnementaux et les baux miniers pour quatre sites d'exploitation (Ivakkak, Mequillon, Expo, et Mesamax). Une entente sur les répercussions et les avantages a été conclue et constitue un engagement officiel de la compagnie à partager équitablement les bénéfices économiques du projet avec les quatre communautés inuites concernées et avec la Société Makavik, entité à but non lucratif qui représente les Inuits. La mise en valeur du projet a débuté au cours de l'année 2007. Le projet a été interrompu l'année suivante suite à la crise financière mondiale. L'objectif de la compagnie est d'exploiter les ressources minérales du projet Nunavik Nickel de façon autonome ou en partenariat.

Déclaration prospective

Le présent communiqué contient des déclarations de nature prospective. Ces déclarations comportent des risques et incertitudes imprévisibles. Les résultats obtenus et les événements ultérieurs pourraient s'avérer très différents de ceux évoqués dans ces déclarations. Ces risques et incertitudes sont énoncées dans la section "Facteurs de risque" de la notice annuelle de la compagnie pour l'exercice se terminant au 31 décembre 2007, et publiée le 31 mars 2008. Ces déclarations prospectives s'appuient sur diverses hypothèses et si une ou plusieurs de ces hypothèses s'avéraient incorrectes ou si certains facteurs de risque se matérialisaient, les résultats obtenus pourraient différer grandement des résultats décrits dans les déclarations. Ces énoncés prospectifs ne sont valables qu'à la date d'émission du présent communiqué et la compagnie n'est pas tenue d'apporter de mises à jour afin que ces déclarations reflètent les changements survenus après la date de publication du communiqué, sauf dans les cas requis par la loi. Le lecteur ne doit donc pas accorder de confiance indue aux déclarations de nature prospective.

Renseignements