Pfizer Canada Inc.

11 févr. 2010 08h30 HE

Confidences sur l’oreiller

Le sondage Pfizer 2010 de la Saint-Valentin met en lumière l’importance de la conversation dans l’intimité du couple.

KIRKLAND, QUEBEC--(Marketwire - 11 fév. 2010) - À l'ère du numérique, des textos, de Twitter et compagnie, c'est encore sur l'oreiller que la majorité des couples au pays préfèrent communiquer.

Selon un sondage réalisé en 2010 par Ipsos-Reid, à la demande de Pfizer Canada, 81 % des adultes au pays affirment qu'ils se sentent plus près de leur partenaire après une conversation sur l'oreiller — plus précisément, 79% des hommes et 83 % des femmes.

Moins surprenant peut-être, 86 % des hommes disent préférer le sexe aux conversations sur l'oreiller tandis que les femmes sont plus partagées sur le sujet. Quarante-neuf pour cent des femmes avouent qu'elles préféreraient parler toute la nuit, et 51 % disent préférer l'acte à la parole.

Pourquoi donc 82 % des Canadiens pensent-ils que les conversations sur l'oreiller sont importantes pour développer et maintenir l'intimité dans la relation? Pour 55 % des répondants qui s'adonnent aux conversations sur l'oreiller, le secret réside dans un langage commun tant verbal que non verbal; alors qu'environ le tiers des répondants pensent que la conversation même est l'élément le plus important.

Tout le monde le fait

Pour les adeptes des confidences sur l'oreiller, les soirs où le désir n'est pas au rendez-vous, le pourcentage d'adultes qui s'engagent dans une conversation intime grimpe à 93 %. La majorité dit passer de 5 à 14 minutes à parler, qu'ils aient ou non des relations sexuelles et grosso modo, 25 % estiment que leurs conversations durent plus de 5 minutes. Lors des soirées plus torrides, les conversations sur l'oreiller ont moins la cote; cependant, 18 % des répondants confessent qu'ils aiment parler au lit surtout pendant l'amour.

Si 23 % des amoureux aiment susurrer des mots doux à l'oreille de leur bien-aimé(e), 13 % préfèrent les phrases excitantes et les mots crus, tandis que 16 % veulent se laisser séduire par les mots ― 27 % disent profiter des conversations au lit pour faire le point sur les questions d'ordre familial; 25 % parlent des projets à venir et 22 % affirment que les affaires familiales sont un sujet courant de conversation dans la chambre à coucher.

Trente-deux pour cent des gens interrogés parlent de chose et d'autre, et 15 % affirment ne pas parler du tout!

Pour le plaisir

La majorité des Canadiens, hommes ou femmes, qui parlent au lit disent le faire pour plaire à leur partenaire et parce que cela favorise les rapprochements. Cela dit, 24 % des hommes admettent parler au lit essentiellement pour faire plaisir à leur partenaire, et 44 % des femmes disent que les conversations sur l'oreiller les rapprochent de leur partenaire.

D'après 61 % des Canadiens, les conversations sur l'oreiller représentent un moyen important de se retrouver après avoir fait l'amour; pour 54 %, il s'agit d'un élément important des préliminaires et de la séduction, et près de 80 % jugent que ce dialogue permet de cimenter leur relation.

Bien que la majorité des Canadiens pensent que les meilleures conversations au lit sont à propos de choses positives; 70 % estiment que les conversations sur l'oreiller sont l'occasion de s'ouvrir et de faire part de ses inquiétudes à son partenaire; et 23 % des Canadiens ne manquent jamais ce moment privilégié, quitte à appeler leur partenaire ou à communiquer avec lui/elle à l'aide d'une caméra Web lorsqu'il ou elle se trouve à l'extérieur.

Ce qu'ils ou elles disent

Si les hommes comme les femmes disent aimer les conversations sur l'oreiller, 60 % pensent que les femmes en ont davantage besoin que les hommes.

À propos de Pfizer Canada

Pfizer Canada Inc. est la filiale canadienne de Pfizer Inc, première entreprise pharmaceutique à l'échelle mondiale. Elle figure parmi les entreprises qui contribuent le plus à la recherche en santé au Canada. Sa vaste gamme de produits de santé comprend des agents biologiques et moléculaires, et des vaccins pour l'homme et l'animal, de même que des produits nutritionnels et bon nombre des produits de consommation les plus connus au monde. Jour après jour, ses employés cherchent des moyens d'améliorer le bien-être des gens, de prévenir, de traiter et de guérir les maladies les plus redoutées de notre époque. Nous mettons la science et nos ressources globales à contribution pour améliorer la santé et le bien-être des Canadiens à toutes les étapes de la vie. Notre engagement sous-tend toutes nos actions, de nos initiatives de sensibilisation aux maladies à nos partenariats avec la communauté, en passant par notre philosophie selon laquelle il faut bien plus que des médicaments pour être vraiment en santé. Pour en apprendre davantage sur la philosophie et les programmes Plus que des médicaments de Pfizer Canada, visitez le site plusquedesmedicaments.ca. Pour en apprendre plus au sujet de Pfizer Canada, visitez le site pfizer.ca. 

À propos du sondage

Le sondage a été réalisé en ligne les 22, 23 et 24 janvier auprès d'un groupe-témoin réunissant environ 1 000 répondants. Les résultats ont été pondérés en fonction des régions conformément aux données de recensement, et la marge d'erreur est de ± 3 %, 19 fois sur 20. On peut obtenir les principaux résultats par province.

Renseignements

  • Pour obtenir d’autres renseignements ou les résultats
    régionaux ou encore pour demander une entrevue, veuillez
    communiquer avec : Strategic Objectives
    Catherine Héroux ou Kathleen McMenamin
    SANS FRAIS : 1-866-366-7733
    cheroux@strategicobjectives.com
    ou
    Pfizer Canada Inc.
    Heather Bisset
    Communications de l’entreprise
    514-693-4712
    heather.bisset@pfizer.com