Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

02 nov. 2007 11h38 HE

Congrès du travail du Canada : Pénurie d'emplois à plein temps au Canada

"Le Canada a besoin d'un plan pour assurer la création d'emplois à plein temps" affirme Georgetti

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 2 nov. 2007) - L'Enquête sur la population active de Statistique Canada pour le mois d'octobre montre que le Canada continue de perdre des emplois à plein temps dans les secteurs manufacturier et de la production de biens, à la faveur d'emplois principalement à temps partiel. Cette tendance est particulièrement forte en Ontario et dans l'Ouest canadien.

"Les emplois à temps partiel ou autonomes procurent généralement un salaire et des avantages inférieurs et, par conséquent, il est plus difficile de faire des économies et de planifier pour l'avenir. L'augmentation des revenus d'emplois globaux est une bonne nouvelle, mais il faut se demander combien mieux se porteraient les gens et la croissance des salaires si notre économie créait des emplois à plein temps permettant de soutenir une famille, au lieu de les remplacer par des emplois précaires à temps partiel", affirme Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada.

Georgetti fait observer que la croissance des salaires est la plus forte en Alberta, en Saskatchewan et à Terre-Neuve-et-Labrador, où le boom pétrolier est le moteur de la croissance économique. Ailleurs au pays, où les économies dépendent des industries manufacturières, de l'agriculture et d'autre ressources, les augmentations de salaire sont beaucoup moins marquées.

"Dans l'ensemble, on ne crée pas d'emplois à long terme et à plein temps, qui assurent l'avenir des familles et renforcent les communautés. Le Canada a désespérément besoin de s'attaquer à la situation en mettant en place une stratégie d'emploi à long terme", affirme Georgetti.

Analyse de l'économiste Erin Weir

Les industries de la production de biens sabrent dans les emplois

Le secteur manufacturier assiégé a perdu un nombre additionnel de 3 500 emplois en octobre. En plus, il y a eu une perte de 1 900 emplois dans le secteur des ressources naturelles, de 1 900 dans le secteur de l'agriculture et de 700 dans celui de la construction.

La Saskatchewan va contre la tendance

Bien que l'augmentation des emplois à temps partiel ait accru le nombre total des emplois, l'Ouest canadien a perdu des emplois à temps plein en octobre. En particulier, la Colombie-Britannique en a perdu 4 000, l'Alberta 3 500 et le Manitoba 1 500. L'exception notable est la Saskatchewan, qui a remplacé les emplois à temps partiel par des emplois à plein temps. Elle a, en fait, créé 4 700 emplois à plein temps en octobre.

L'emploi en Ontario : vu de plus près

Plus de la moitié de la croissance de l'emploi au Canada s'est produite en Ontario. Toutefois, ces statistiques sont énormément gonflées par les emplois à temps partiel et autonomes. En Ontario, il y a eu une augmentation de 25 900 emplois à temps partiel, mais de seulement 6 400 emplois à plein temps. Alors que 24 800 Ontariens ont opté pour un emploi autonome, seulement 6 500 ont trouvé un emploi rémunéré par un employeur. D'une façon ou d'une autre, le rendement du marché du travail de la province n'est que de un cinquième de ce que les chiffres globaux peuvent laisser entendre.

La croissance des salaires est prometteuse

Après deux décennies de croissance anémique, les salaires horaires moyens ont augmenté à un taux annuel supérieur à 4 % pour le troisième mois consécutif en octobre. D'octobre 2006 à octobre 2007, les hausses de salaires ont été les plus élevées à Terre-Neuve (8,4 %), en Alberta (7,1 %) et en Saskatchewan (6,2 %). Cependant, les salaires ont continué de stagner en Colombie-Britannique (1,8 %) et à l'Ile-du-Prince-Edouard (0,1 %).

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 136 conseils du travail régionaux. Site web : www.congresdutravail.ca

Renseignements

  • Congrès du travail du Canada
    Jeff Atkinson
    Communications
    613-526-7425 et 613-863-1413
    ou
    Congrès du travail du Canada
    Erin Weir
    Economiste
    613-526-7412