Conseil interculturel de Montréal

Conseil interculturel de Montréal

28 nov. 2007 14h48 HE

Conseil interculturel de Montréal : Pour une politique jeunesse inclusive de la diversité montréalaise

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 28 nov. 2007) - Le Conseil interculturel de Montréal (CIM) salue l'avis du Conseil jeunesse de Montréal (CjM) portant sur le sentiment d'appartenance des jeunes Montréalais à leur ville. En effet, plusieurs recommandations de cet avis rejoignent les préoccupations du CIM, notamment en ce qui concerne la diversité ethnoculturelle dontil a tenu compte. A cet égard, le CjM a bien relevé les situations d'isolement et de solitude vécues par certains jeunes immigrants dont certains ne maîtrisent ni le français ni l'anglais. Il a également mis en exergue les difficultés d'intégration au marché de l'emploi des jeunes immigrants et des jeunes Montréalais issus des minorités visibles malgré leur niveau de scolarité élevé.

"Cette contribution du Conseil jeunesse ne peut que renforcer notre position sur l'importance pour la Ville de Montréal, de consolider ses efforts à tous les niveaux afin que Montréal soit une ville attrayante pour l'ensemble des Montréalais et les nouveaux arrivants. En ce sens, nous appuyons le CjM dans sa demande de développement des ententes avec les écoles pour organiser des programmes conjoints de stages en milieu municipal. Nous souhaitons également le renforcement du Programme d'accès à l'égalité en emploi à la Ville (PAEE), ainsi que la poursuite des initiatives d'insertion professionnelle comme les stages rémunérés à la Ville de Montréal", a rappelé M. Frantz Benjamin, président du Conseil interculturel de Montréal.

Ce dernier a également rappelé qu'en matière de sécurité urbaine, le CIM a déposé en décembre 2006 un avis sur la problématique du profilage racial à Montréal qui, dans ses manifestations, touche davantage les jeunes Montréalais issus des minorités visibles. De son côté, le responsable du comité de travail du CIM sur le profilage racial, M. Guy Drudi, a souligné l'importance de disposer d'un portrait de la satisfaction des citoyens Montréalais issus des communautés culturelles, y compris des jeunes des minorités visibles de tous les quartiers de la ville. "L'absence du sentiment de sécurité peut fragiliser le sentiment d'appartenance à sa ville et en ses institutions".

Enfin, le Conseil interculturel de Montréal souhaite que la Ville de Montréal se dote d'une politique jeunesse dont la diversité montréalaise serait au cour de chacun de ses axes d'intervention.

Renseignements

  • Source : Conseil interculturel de Montréal
    Gilles Gosselin
    Ccoordonnateur
    514-868-4490