Corporation Minière Osisko
TSX : OSK
FRANKFURT : EWX

Corporation Minière Osisko

03 juil. 2009 07h00 HE

Corporation Minière Osisko complète son placement stratégique

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 3 juillet 2009) - Corporation Minière Osisko ("Osisko") (TSX:OSK)(FRANCFORT:EWX) a le plaisir d'annoncer qu'elle a complété le placement stratégique précédemment annoncé dans le capital de Bowmore Exploration Ltd (TSX CROISSANCE:BOW) ("Bowmore") au moyen d'un investissement de 3,0 millions $ dans le cadre d'un placement privé sans intermédiaire de 4,2 millions $ (le "placement privé"). Osisko détient maintenant 15 000 000 (39,1%) des 38 364 984 actions en circulation avant dilution, et 22 500 000 (40,4%) des actions en circulation après dilution. De plus, Osisko a le droit de nommer deux membres au conseil d'administration de Bowmore qui compte cinq administrateurs.

Le 11 mai 2009, Bowmore a annoncé un placement privé sans intermédiaire de 1,0 million $. Ce placement privé a été restructuré en un placement privé sans intermédiaire de 4,2 millions $, constitué de la vente de 21 000 000 d'unités au prix de 0,20 $ l'unité pour un produit brut de 4,2 millions $. Osisko avait accepté de se porter acquéreur de 15 000 000 d'unités pour un produit brut à Bowmore de 3,0 millions $; les 6 000 000 unités restantes ont été acquises par des initiés d'Osisko et de Bowmore et par d'autres investisseurs accrédités. Chaque unité se compose d'une (1) action ordinaire de Bowmore (les "actions") et d'un demi (1/2) bon de souscription d'action ordinaire (les "bons de souscription"). Chaque bon de souscription entier confère au porteur le droit d'acquérir une action ordinaire de Bowmore (les "actions de bons de souscription") au prix de 0,35 $ pour une période de 48 mois, à condition qu'après une période de deux ans suivant la date de clôture, et advenant que le cours des actions ordinaires de Bowmore à la fermeture des marchés soit équivalent ou supérieur à 0,75 $ pendant 10 jours de séance consécutifs, alors les bons de souscription viendraient à échéance à la première des dates suivantes : (i) la date d'échéance des bons de souscription, ou (ii) une date suivant une période de 30 jours après le premier jour ouvrable suivant la date à laquelle Bowmore aura avisé par écrit les détenteurs de bons de souscription que ces derniers viendront à échéance à la fin de ladite période de 30 jours.

Le plus important objectif d'Osisko est l'exploration et la mise en valeur du gisement aurifère principal Canadian Malartic. Osisko a également identifié une série de cibles d'exploration aurifère de base au Canada et a choisi Bowmore comme partenaire d'exploration pour faire progresser ces projets. Bowmore a présentement l'option d'acquérir un intérêt de 100% dans la propriété de cuivre-or de Santa Elvira au Mexique, pour laquelle Osisko a démontré un intérêt. Les parties sont d'avis que leur alliance stratégique devrait créer de la valeur pour les actionnaires à la fois d'Osisko et de Bowmore, puisque Osisko entend impliquer Bowmore dans des projets d'exploration qui seraient moins appropriés pour Osisko dont les activités sont principalement concentrées sur le projet aurifère Canadian Malartic. Ainsi le risque lié à l'exploration sera réduit pour Osisko, tandis que Bowmore pourra profiter d'un plus grand afflux d'ententes générées par son association avec Osisko.

M. Robert Wares, vice-président directeur et chef de l'exploitation d'Osisko, agit présentement à titre d'administrateur de Bowmore. En vertu du placement privé, Osisko a le droit de nommer deux membres au conseil d'administration de Bowmore constitué de cinq administrateurs. M. Wares et M. Sean Roosen, président et chef de la direction d'Osisko seront les candidats d'Osisko.

Le produit du placement privé sera utilisé par Bowmore pour financer les travaux d'exploration sur la propriété Santa Elvira, l'acquisition de nouveaux projets, les activités de développement et le fonds de roulement.

A propos d'Osisko

Corporation Minière Osisko développe présentement le gisement aurifère Canadian Malartic et évalue les secteurs adjacents en vue d'une exploitation minière d'envergure à ciel ouvert et à fort tonnage. Le gisement Canadian Malartic représente actuellement l'un des plus gros inventaires de réserves aurifères au Canada dans un seul gisement, et continue de croître par le forage en cours sur de nouvelles zones minéralisées. Les réserves sur la propriété Canadian Malartic sont présentement évaluées à 6,28 millions d'onces, en plus de (incluant le gîte Barnat) 3.65 millions d'onces en ressources mesurées et indiquées et de 0.84 million d'onces en ressources présumées. Osisko est bien financée et dispose d'environ 420 millions $ en liquidités.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'acceptent aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué.

Tel que divulgué ci-dessus, Osisko a acquis 15 000 000 Unités dans le cadre du placement privé à un prix de souscription totalisant 3 000 000 $. Osisko ne détenait pas de titres de Bowmore avant la clôture du placement privé. Suivant la clôture du placement privé, Osisko détient 15 000 000 (39,1%) des 38 364 984 actions émises et en circulation de Bowmore. En assumant qu'il n'y ait aucun autre exercice de bons de souscription ou d'options d'achat, Osisko détient 7 500 000 bons de souscription soit 22 500 000 ce qui représenterait 49,1% des actions de Bowmore en circulation. Les actions de Bowmore sont inscrite à la cote de la Bourse de croissance TSX sous le symbole "BOW". Aux fins du Règlement 62-103 sur le système d'alerte, l'adresse d'Osisko est le 1100, De La Gauchetière Ouest, Bureau 300, Montréal, Québec, H3B 2S2. Osisko a acquit les actions et bons de souscription de Bowmore pour fins d'investissement et n'a pas présentement l'intention d'accroître son emprise sur Bowmore.

Mise en garde concernant les estimations de ressources minérales

Dans le présent communiqué, les termes ressources mesurées, indiquées et présumées sont utilisés comme des mesures relatives du niveau de confiance dans l'estimation des ressources. Le lecteur est avisé que les ressources minérales ne sont pas des réserves minérales économiques et que la viabilité économique de ressources qui ne sont pas des réserves minérales n'a pas été démontrée. De plus, les ressources présumées sont considérées trop spéculatives d'un point de vue géologique pour y appliquer des considérations économiques. On ne doit pas supposer que des ressources minérales présumées seront éventuellement converties, en tout ou en partie, à une catégorie supérieure. Selon la réglementation canadienne, les estimations de ressources minérales présumées ne peuvent servir de base pour les études de faisabilité ou de pré-faisabilité ou les études économiques, à l'exception des études d'évaluation préliminaire tel que défini par le Règlement 43-101. Le lecteur est avisé qu'on ne doit pas supposer que des travaux ultérieurs sur les ressources citées se solderont par des réserves minérales pouvant être exploitées de façon économique.

Enoncés prospectifs

Certains énoncés compris dans ce communiqué peuvent être considérés comme des "énoncés prospectifs". Tous les énoncés dans ce communiqué qui ne sont pas des faits historiques et qui font référence à des événements ou des développements que la Société prévoit sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont des énoncés qui ne sont pas des faits historiques et qui peuvent généralement, mais pas forcément, être identifiés par l'emploi de mots comme "prévoit", "planifie", "anticipe", "croit", "a l'intention", "estime", "projette", "potentiel" et d'autres expressions semblables, ou que des événements ou des conditions "se produiront", "pourraient" ou "devraient" se produire. Bien que la Société est d'avis que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs se fondent sur des hypothèses raisonnables, incluant sans s'y limiter, que toutes les conditions techniques, économiques et financières seront rencontrées de façon à ce que le projet Canadian Malartic atteigne le stade de production commerciale, ces énoncés ne garantissent pas les résultats futurs, et les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs.

Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, citons notamment le prix de l'or, l'accès à des consultants et du personnel qualifiés dans les secteurs du développement minier et du traitement du minerai, les résultats découlant des activités d'exploration et de mise en valeur, l'expérience limitée de la Société en matière d'exploitation et de mise en valeur de propriétés minières, les risques non assurés, l'évolution de la réglementation, les vices de titres, la disponibilité de la main-d'oeuvre, du matériel et de l'équipement, les délais d'obtention des approbations gouvernementales, le rendement réel des installations, de l'équipement et des procédés par rapport aux spécifications et aux attentes, les impacts environnementaux imprévus sur les activités minières, les cours du marché, l'accès soutenu à des capitaux et du financement, et la conjoncture économique en général. Ces facteurs sont plus amplement décrits dans la plus récente Notice annuelle de la Société déposée sur SEDAR, laquelle fournit également d'autres hypothèses générales en lien avec ces énoncés. La Société met en garde le lecteur à l'effet que la liste de facteurs importants ci-dessus n'est pas exhaustive. Les investisseurs et les autres lecteurs qui se fondent sur les énoncés prospectifs de la Société devraient porter une attention particulière aux facteurs mentionnés ci-dessus, ainsi qu'aux incertitudes qu'ils sous-tendent et aux risques qu'ils comportent. La Société est d'avis que les attentes reflétées dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, mais il n'y a aucune garantie que ces attentes s'avéreront exactes et par conséquent, l'on ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs compris dans ce communiqué. Ces énoncés sont établis en date du présent communiqué de presse.

Renseignements

  • Corporation Minière Osisko
    John Burzynski
    Vice-président, Développement corporatif
    (514) 735-7131
    Site Web : www.osisko.com
    ou
    Daniel Boase
    Relations avec les investisseurs
    (416) 742-5600
    Sans frais : 1-866-580-8891