Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

09 févr. 2010 15h00 HE

Cueilleurs de coquillages mis à l'amende à delta pour violation de la Loi

SURREY, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 9 fév. 2010) - Trois cueilleurs de coquillages de Vancouver ont été mis à l'amende, le 1er décembre 2009, après avoir plaidé coupables de violation de la Loi sur les pêches, devant la Cour provinciale de Surrey.

Cam Ly, Le Dang et Le Son Dang, tous trois résidants de Vancouver, ont été accusés d'avoir eu en leur possession des coquillages provenant d'un secteur contaminé, fermé à la cueillette. Après avoir plaidé coupables, les trois hommes ont été chacun condamnés à une amende de 700 $.

Le 2 août 2009, au cours d'une patrouille de routine en véhicule sur le Tsawwassen Causeway à Delta, les agents de Pêches et Océans Canada (MPO) ont observé des personnes sur la plage dans un secteur reconnu pour abriter un banc d'huîtres. Même si tout le Lower Mainland était fermé à la cueillette des coquillages en raison de la contamination et que des affiches d'avertissement étaient bien en évidence, des hommes ont été aperçus en train de cueillir des huîtres. Ils semblaient ne pas être au courant de l'interdiction de cueillette visant ce secteur ou de l'obligation de détenir une licence pour la pêche récréative avant de se prêter à leur activité. Ils ont été mis en état d'arrestation au moment où ils chargeaient leurs prises dans leur utilitaire sport. Les agents des pêches les ont trouvés en possession de 329 huîtres et de 92 myes, en plus de deux petits crabes dormeurs. Les coquillages ont été saisis et retournés vivants dans une zone de l'océan fermée à la cueillette.

Cueillir des mollusques dans une zone contaminée peut avoir des conséquences sérieuses. Les mollusques bivalves, dotés d'une coquille à charnière en deux parties, comprennent les huîtres, les myes, les pétoncles, les moules et les bucardes, peuvent être affectés par une toxine paralysante (appelée également la marée rouge) et provoquer une contamination sanitaire (dues entre autres aux matières fécales humaines et animales, matières qui contiennent des bactéries ou des virus dangereux pour la santé, que ce soit le virus de Norwark, l'hépatite A ou la salmonelle). La consommation de bivalves qui ont été contaminés par la toxine paralysante peut provoquer une maladie grave ou même la mort. La cuisson de mollusques ou de crustacés ne détruit pas la toxine et n'élimine pas le risque. Le Ministère est très préoccupé par la cueillette illégale de bivalves dans les secteurs contaminés qui sont fermés au public pour des raisons de santé et de sécurité.

Environnement Canada et l'Agence canadienne d'inspection des aliments ont instauré des programmes d'échantillonnage de l'eau et des mollusques et crustacés pour s'assurer que les secteurs de pêche demeurent sécuritaires pour la cueillette des coquillages. Les secteurs où on dépasse la limite permise de toxines et où la contamination sanitaire existe ont été fermés par Pêches et Océans Canada, qui interdit la cueillette de coquillages.

Le MPO agit pour mettre un terme aux activités de cueillette illégales. Dans le cadre de ses fonctions, le Ministère demande au grand public de l'informer de toute activité suspecte ou de toute contravention à la Loi sur les pêches. Toute personne détenant de l'information peut composer un numéro sans frais pour rapporter une infraction à 1-800-465-4336.

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada, Région du Pacifique
    Leri Davies
    conseillère en relations stratégiques avec les médias
    (604) 666-8675 or Cell: (604) 612-6837
    http://www-comm.pac.dfo-mpo.gc.ca