EXPLORATION DIOS INC.
TSX CROISSANCE : DOS

EXPLORATION DIOS INC.

02 nov. 2009 10h24 HE

DIOS : échantillonnage en rainures de la découverte d'uranium Godzila d'Hotish

MONTREAL, QUEBEC, CANADA--(Marketwire - 2 nov. 2009) - DIOS EXPLORATION (TSX CROISSANCE:DOS) vient de compléter cet automne l'échantillonnage en rainures de l'indice d'uranium significatif Godzila découvert sur le projet HOTISH. Six échantillons de roche en affleurement sur huit recueillis dans le secteur ont donné des teneurs en oxyde d'uranium de plus de 0.33 % , soit 2.56 %, 1.55 %, 0.722 %, 0.502%, 0.335 %, 0.33%, et de plus un 0.13% U3O8. Les deux extensions de cet indice demeurent ouvertes et sont recouvertes de mort-terrain. Les valeurs des échantillons choisis 2009 sont présentées en % U3O8 au lien suivant: http://media3.marketwire.com/docs/Dios_Hotish3_godzilla1.pdf

Le showing d'uranium GODZILA se présente comme un corridor structural de 3 à 4 mètres de large par au moins 25 mètres de long dans des roches granitiques hématisées. Il s'agit d'un système de fractures (mm-cm) empruntant trois orientations principales et injecté d'un assemblage de quartz-magnétite-hématite (en rouge) et uraninite (oxydes d'uranium) et de petits amas d'uranophane. Il n'y a pas de thorium. Voir une photo typique de la roche minéralisée au lien ci-dessous avec fissures remplies d'hématire et les oxydes en noir (probablement magnétite et uraninite). L'étude de lames-minces permettra d'étudier davantage la minéralogie.: http://media3.marketwire.com/docs/P1000675.JPG

A environ 200 mètres au nord, deux échantillons choisis additionnels furent recueillis sur des roches granitiques titrant entre 33 000 42 300 cps. Cette source de radioactivité inexpliquée nécessitera des travaux de recherche supplémentaires.

Les échantillons de rainures hoorizontales ont été sciées dans la tranchée manuelle à l'aide d'une scie à lame à pointes de diamant et envoyés dans des barils en plomb au laboratoires duSaskatchewan Research Council pour analyses. Cette découverte a été réalisée suite aux travaux d'exploration et de recherche systématique en amont d'une anomalie de sédiments de lacs en uranium.

Effectivement, en 2007, DIOS a réalisé un levé d'échantillonnage de sédiments de fonds lacs, comprenant environ 800 échantillons amassés sur la propriété Hotish couvrant 640 kilomètres carrés. Le levé a ciblé six secteurs d'intérêt évident pour l'uranium. Ces anomalies significatives coïncident avec les larges anomalies spectrométriques et en permettent une évaluation et une précision efficaces .

Ces essaims anomaux d'échantillons montrent des formes allongées d'orientation nord- est, signes typiques des dispersions glaciaires locales, laissant supposer des traînées de blocs erratiques porteur d'uranium comme sources. Les essaims varient de 1 km x 1 km jusqu'à 11 km x 3 km avec des valeurs en uranium allant jusqu'à 1 020 ppm U (parties par million). Ces échantillons si riches sont en grand contraste avec le bruit de fond régional de 10 ppm U.

Cette nouvelle avancée significative des travaux sur la propriété d'uranium HOTISH de DIOS, détenue à part entière dans le secteur du Bassin des monts Otish, au Québec, met encore plus d'emphase sur le potentiel en uranium de la propriété pour laquelle on attend d'autres résultats. La direction de DIOS attend avec anticipation les résultats des échantillons de rainures.
Le projet Hotish est une vaste propriété située à environ 200 km au nord de la ville de Chibougamau. Dans le sud-est du territoire conventionné de la Baie James. La propriété comprend trois grands blocs: le bloc Hotish Est, adjacent à la propriété de Strateco; le bloc principal d'Hotish, situé sur la marge occidentale peu profonde du basin sédimentaire d'Otish, et directement à l'ouest d'une grande propriété de Cameco; et le bloc sud Papaskwasati, situé à la limite nord-est de la cuvette de Papawskwasati et sur l'arche de Mantouchiche qui a déjà relié les deux bassins sédimentaires.

L'équipe d'exploration de DIOS génère ses propres projets à partir d'hypothèses scientifiques jusqu'à la découverte sur le terrain, et tente d'évaluer tôt dans le processus des données économiques viables grâce à la facilité d'accès et la présence d'infrastructures. La stratégie de la Société est de générer des prospects d'exploration et de les développer seule

Ce communiqué a été préparé par M.J. Girard, M.Sc., P.Geo., personne qualifiée (norme 43-101).

La Bourse de croissance TSX n'accepte aucune responsabilité concernant la véracité ou l'exactitude de ce communiqué de presse.

Renseignements