Citoyenneté et Immigration Canada

Citoyenneté et Immigration Canada

27 janv. 2010 10h25 HE

Déclaration du ministre Kenney sur la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste

OSWIECIM, POLOGNE--(Marketwire - 27 jan. 2010) - L'honorable Jason Kenney, ministre de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme, a fait la déclaration suivante pour célébrer la 5e Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste :

"En cette Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste, je suis profondément honoré d'être en Pologne pour participer à une conférence sur la sensibilisation et la recherche au sujet de l'Holocauste, dans le cadre des événements entourant le 65e anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz-Birkenau.

Comme la plupart des Canadiens, j'ai été consterné par le vol d'un symbole iconique et effroyable de l'Holocauste, l'inscription "Arbeit macht frei" à l'entrée du camp d'Auschwitz. J'estime que ce vol constitue une profanation de la mémoire de tous ceux qui sont morts là-bas et une attaque contre le souvenir de l'Holocauste.

L'extermination de millions de Juifs, et de tant d'autres victimes, pendant la Seconde Guerre mondiale, était un crime contre l'humanité entière. Nous nous souvenons de l'Holocauste et nous rendons hommage à ses victimes et, ainsi, nous renouvelons aujourd'hui notre engagement à combattre les maux du racisme, de la discrimination et de l'antisémitisme.

En cette journée, il est aussi important de rendre hommage aux citoyens ordinaires qui ont agi courageusement et combattu la haine et les préjugés pendant l'Holocauste. Miep Gies, dont le décès a récemment fait les manchettes partout dans le monde, est un exemple notoire. Elle a protégé Anne Frank et sa famille des nazis et conservé le célèbre journal que nous considérons tous aujourd'hui comme un symbole de la foi face à un mal incompréhensible.

Au pays, la Canadian Society for Yad Vashem a reconnu entre 40 et 50 "gentils vertueux" pour leurs actes héroïques.

Le gouvernement du Canada est déterminé à faire en sorte que l'Holocauste ne sombre jamais dans l'oubli. Pour ce faire, le Canada a corédigé la résolution des Nations Unies qui a mené à la désignation du 27 janvier "Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste". En 2007, le Canada a corédigé une autre résolution des Nations Unies condamnant toute forme de négationnisme.

Le Canada est aujourd'hui membre à part entière du Groupe de travail pour la coopération internationale en matière de sensibilisation, de commémoration et de recherche au sujet de l'Holocauste.

De plus, en juin 2009, notre gouvernement a annoncé un appui de près d'un million de dollars devant servir à la création et au fonctionnement du Groupe de travail national sur la recherche, la mémoire et l'éducation liées à l'Holocauste. Grâce à l'aide de B'nai Brith Canada, le Groupe de travail rassemblera des spécialistes, des éducateurs, des survivants de l'Holocauste et des représentants communautaires en vue d'approfondir la sensibilisation et la recherche au sujet de l'Holocauste au Canada.

L'Holocauste se démarque dans l'histoire de l'humanité en raison de l'horreur qu'il suscite et de son inhumanité. Nous devons nous souvenir de cette expérience et en tirer des leçons, non seulement pour veiller à ce que de telles atrocités ne se produisent plus jamais, mais également pour bâtir des sociétés fondées sur la dignité humaine, où de tels actes ne pourront pas être commis.

En ma qualité de ministre de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme, j'appelle tous les Canadiens à se renseigner sur l'Holocauste, à se souvenir de ses victimes et à rejeter toute forme de haine et de discrimination."

Renseignements