Ministère de la Défense nationale

Ministère de la Défense nationale

11 nov. 2009 11h00 HE

Déclaration du ministre de la Défense nationale à l'occasion du jour du Souvenir

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 11 nov. 2009) - L'honorable Peter MacKay, ministre de la Défense nationale et ministre responsable de la Porte d'entrée de l'Atlantique, a émis la déclaration suivante aujourd'hui à l'occasion du jour du Souvenir :

Aujourd'hui, partout au pays et à travers le monde, les Canadiens se rassembleront autour des cénotaphes et monuments commémoratifs.

Ils observeront un moment de silence pour rendre hommage aux hommes et aux femmes qui se sont donnés sans compter afin que nous puissions bénéficier d'une telle liberté aujourd'hui.

Je me joindrai à eux pour accomplir mon propre acte commémoratif, qui consiste à réfléchir aux personnes exceptionnelles que sont les hommes et les femmes en uniforme que j'ai rencontrés : les marins d'Esquimalt, en Colombie-Britannique; les soldats de Gagetown, au Nouveau-Brunswick; les aviateurs de Cold Lake, en Alberta; et les Rangers canadiens de l'Arctique, pour n'en nommer que quelques-uns.

Je penserai à nos marins qui s'apprêtent à se joindre aux opérations de lutte contre la piraterie qui se déroulent dans la Corne de l'Afrique; à nos soldats qui participent à des opérations de maintien de la paix dans la péninsule du Sinaï; et aux membres des Forces aériennes qui surveillent notre espace aérien.

Je me rappellerai alors l'humilité que m'ont inspirée les nombreux héros canadiens aux côtés desquels je me tenais en silence sur l'aire de trafic poussiéreuse de Kandahar alors qu'un soldat canadien tombé au combat entreprenait son vol de retour vers Trenton, où chagrin et pleurs allaient marquer son arrivée.

Je me rappellerai également que le courage des militaires actifs des Forces canadiennes fait partie de l'héritage immuable et précieux laissé par nos anciens combattants.

Cet héritage nous provient des champs de bataille de la Flandre, de Vimy et d'Amiens, des mers froides de l'Atlantique Nord, du ciel de la Grande-Bretagne, des plages de la Normandie et également de Hong Kong, d'Ortona et de l'Escaut.

L'héritage a perduré, même durant les périodes les plus sombres de la guerre froide et en dépit de la paix précaire qui règne dans bien des pays éloignés.

Comme tous les Canadiens, je n'oublierai jamais que les combats menés pour protéger ce qui nous tient le plus à coeur ont un coût terrible.

Un coût que l'ensemble de notre vaste pays doit assumer.

Ainsi, à 11 h, le onzième jour du onzième mois, nous observerons tous deux minutes de silence.

Cela sera pour chacun l'occasion de songer à la démocratie, au respect des droits de la personne, à la primauté du droit et à la liberté dont nous jouissons et de nous rappeler tous ceux et celles qui ont tant donné pour notre pays.

Nous n'oublierons jamais leur sacrifice.

Renseignements