Deloitte

22 janv. 2008 08h00 HE

Deloitte : Les TMT Predictions 2008 révèlent à quel point le progrès technologique peut se révéler être une épée à double tranchant

2008 devrait être à la fois "la meilleure et la pire période de tous les temps" alors que les Canadiens commencent à comprendre que le changement a un prix

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 22 jan. 2008) - Selon une étude de Deloitte publiée aujourd'hui, peu de percées technologiques verront le jour cette année. Les Canadiens seront plutôt confrontés aux conséquences des récents mouvements tectoniques qui ont secoué le secteur de la technologie, et les impacts ne sont pas tous positifs.

Les TMT Predictions de Deloitte en sont à leur septième année. Il s'agit d'une série annuelle de prédictions mondiales présentant les tendances globales émergentes des TMT pouvant avoir un impact significatif sur les entreprises canadiennes en 2008. Ces prédictions sont basées sur une recherche et l'apport de 6 000 praticiens de firmes membres de Deloitte se spécialisant dans les TMT, de clients et anciens de Deloitte, d'analystes du secteur et de leaders mondiaux des TMT.

"Les Canadiens continuent de bénéficier des avancées technologiques dans presque tous les aspects de leur vie personnelle et professionnelle, mais les TMT Predictions 2008 révèlent que nous nous éveillons finalement au fait que le changement a un prix", explique Pierre G. Brodeur, leader du secteur des technologies, médias et télécommunications de Deloitte pour le bureau de Montréal. "Par exemple, mettre toutes les données sur un seul appareil électronique est extrêmement commode jusqu'à ce qu'il soit volé, perdu ou simplement endommagé. De plus, la société doit équilibrer avec soin les besoins d'une planète en croissance sur une terre menacée, car l'empreinte de CO2 dans nos foyers constitue désormais un problème."

Chacun des trois rapports des TMT Predictions 2008 est disponible en ligne à www.deloitte.com/ca/predictions2008_fr et sera présenté lors de la tournée annuelle des TMT Predictions dans les cinq villes suivantes : Toronto (22 janvier), Ottawa (24 janvier), Montréal (25 janvier), Vancouver (29 janvier) et Calgary (30 janvier).

Le groupe canadien du secteur des TMT de Deloitte a identifié les 10 principales tendances TMT qui auront un impact sur les entreprises canadiennes en 2008 :

TMT PREDICTIONS 2008: LES 10 PLUS GRANDES TENDANCES POUR LE CANADA

SECTEUR DES TECHNOLOGIES

- La valeur à la hausse de la protection numérique : La valeur des ordinateurs personnels et autres équipements électroniques ne réside plus dans la quantité de matière plastique, de métal et de silicone qu'ils renferment, mais dans les données, fichiers, chansons et images qui y sont stockées. Sauvegarder ce contenu pour le protéger des virus et du vol et s'assurer que les fichiers demeureront compatibles avec les versions ultérieures pourraient alimenter les industries en croissance.

- De l'anonymat à l'authenticité : Tout le monde connaît maintenant votre nom. Avec les préoccupations concernant la fraude et les prédateurs en ligne, les sites de réseautage social comme Facebook sont à l'opposé de "l'Internet secret" et ont remplacé l'utilisation des identités fictives et des avatars en exigeant que les utilisateurs affichent leur nom, leurs adresses de courriel et leurs photographies. Avec huit millions d'utilisateurs de Facebook, le Canada est à l'avant-garde du monde pour favoriser l'authenticité plutôt que l'anonymat.

- Gérer le talent lorsque le patrimoine fait partie de l'avenir : Pratiquement toutes les entreprises au Canada se fient à leur service de technologie de l'information. Attirer et conserver des employés compétents et familiers avec la technologie de pointe n'est plus le seul défi auquel les grandes entreprises font face lorsqu'elles tentent de maximiser leurs investissements antérieurs dans la technologie. Les aptitudes telles que la capacité de programmer et de maintenir des ordinateurs centraux vieux de 30 ans demeurent importantes et deviennent de plus en plus précieuses.

- Le désir de confidentialité : Il est utile que les ordinateurs personnels, moteurs de recherche, détaillants en ligne et réseaux sociaux utilisent nos renseignements personnels pour remplir des formulaires plus rapidement ou proposer des suggestions utiles. Mais les récentes controverses avec Facebook Beacon et d'autres sites en ligne démontrent que peu importe si la confidentialité a réellement été brisée, la communauté en ligne se montre très sensible à ne serait-ce qu'une impression de bris de confidentialité.

SECTEUR DES MEDIAS

- Arrêtez les presses ! Tout se passe en ligne : L'industrie des médias du Canada a été un chef de file dans l'acceptation et l'adoption des médias en ligne. En 2008, il y aura probablement encore plus de contenu Web sur nos écrans de télévision et dans nos journaux, alors que des blogueurs non journalistes seront embauchés comme rédacteurs et programmeurs informatiques; ces derniers peuvent ajouter du contenu interactif comme des bases de données et des mashups. D'importantes batailles juridiques pourraient s'ensuivrent lorsque les lois en libelle diffamatoire seront testées pour savoir si les sites de journalisme citoyen sont légalement responsables de ce qu'ils affichent.

- Gagner la bataille contre le piratage en ligne ne signifie pas la disparition de tout contenu frauduleux : Le Canada détient le plus haut taux d'utilisateurs d'Internet haute vitesse au monde. Un autre fait à noter est que selon un des six importants studios de cinéma nord-américains, plus de 50 % de tous les films piratés mondialement sont enregistrés illégalement à Montréal. Le piratage semblait impossible à contrer, mais la technologie désormais offerte par des entreprises comme Sandvine de Waterloo - classée au premier rang du Palmarès Technology Fast 50 de Deloitte en 2007 - permet aux opérateurs de réseau de détecter, ralentir et même interrompre les activités de piratage illégal.

- Le CD est de retour : Depuis 1997, les ventes canadiennes de disques enregistrés en format matériel ont diminué de 50 % tandis que les chansons sont toujours écoutées mais dans leur format numérique et obtenues de façon illégale. Toutefois, le baisse récente du prix de la mémoire flash rend peu coûteux l'enregistrement de fichiers sur une puce de mémoire flash ou un lecteur MP3, ce qui signifie que les adeptes de musique peuvent rebâtir en parallèle leurs collection de CDs pour combler leur désir d'objets tangibles et permanents.

SECTEUR DES TELECOMMUNICATIONS

- Capitaliser sur le téléphone mobile à 10 $ : L'évolution au niveau de la fabrication des semi-conducteurs et de meilleures technologies d'intégration ont mené à l'ère des téléphones à 10 $. En intégrant la fonctionnalité des téléphones numériques dans des appareils, allant des guichets automatiques aux machines distributrices et des containers aux automobiles, la communication bidirectionnelles des données peut désormais créer un réseau d'appareils beaucoup plus puissant, plus fiable et plus rentable.

- Orienter le GPS mobile dans la bonne direction : Utiliser le système de positionnement global (GPS) pour se diriger constitue déjà un marché de plusieurs milliards de dollars pour les automobilistes et les randonneurs. Toutefois, le fait que le GPS soit inclus dans un téléphone ne signifie pas nécessairement que les consommateurs vont l'utiliser autrement que par curiosité pour cette nouveauté. Le GPS fonctionne bien pour les voitures, mais il a besoin d'un signal satellite qui oblige parfois les utilisateurs à se déplacer hors des immeubles jusqu'au milieu d'une rue, ce qui peut représenter une barrière importante à l'utilisation répétée des GPS dans les combinés.

- Ne cachez plus vos cheveux gris : Durant des années, il était présumé que la communauté en ligne avait un âge moyen de 21 ans. Par conséquent, les sites Web affichaient des couleurs étranges, de petits caractères et des trames sonores bruyantes. Mais avec les baby boomers qui prennent de l'âge, étalant ainsi la démographie, le Canada vieillit plus rapidement et ce groupe contrôle une grande part de la richesse. Rendre les télécommunications et la technologie plus accessibles aux utilisateurs plus âgés par des touches et des caractères plus gros ainsi qu'une meilleure ergonomie pourrait permettre de cibler un grand marché sous-développé.

"La technologie joue un rôle de plus en plus central vis-à-vis de plusieurs défis et problèmes clés auxquels les Canadiens font face, et cela ne pourrait être plus apparent que dans les tentatives du Canada de confronter les défis environnementaux par des solutions de "technologie verte et propre", déclare Duncan Stewart, directeur de la recherche de Deloitte au Canada.

Deloitte a également identifié les cinq défis verts et tendances des TMT auxquels les entreprises canadiennes devraient faire face en 2008 :

5 GRANDES TENDANCES 2008 EN MATIERE D'ENVIRONNEMENT

- Le défi et les opportunités de la rareté de l'eau : Les pressions démographiques, économiques et environnementales pourraient faire de l'eau la crise principale du 21e siècle. Le Canada possède de l'eau douce en abondance de même qu'un historique d'innovation technologique dans le filtrage, le traitement, la conservation et de la purification de l'eau; ceci nous laisse une position enviable pour résoudre les problèmes mondiaux de l'eau tout en confrontant nos propres problèmes comme la façon d'extraire le pétrole des sables bitumineux sans requérir de grandes quantités d'eau.

- De zéro à héros : la renaissance de la nanotechnologie : Il y a eu une explosion discrète de l'utilisation de la nanotechnologie dans le domaine de la technologie propre dirigée par l'Institut national de la nanotechnologie d'Edmonton au Canada. L'innovation au niveau atomique alimente la technologie vers la production, la transmission et le stockage de l'électricité, l'éclairage et les lumières DEL et le nettoyage des sols et de la nappe phréatique pollués.

- Que la lumière émise par diodes soit : En 2008, l'ampoule conventionnelle pourrait finalement céder sa place à une technologie viable : la lumière DEL blanche. Mais les progrès rapides dans la fabrication des semi-conducteurs combinée à la hausse du prix de l'énergie ont modifié l'équilibre et les lumières DEL représentent désormais un choix supérieur à long terme dans la plupart des foyers.

- Tirer profit de la virtualisation : La virtualisation d'abord utilisée dans les années 1960, constituait une des technologies les plus populaires de 2007, car elle est considérée comme une technologie basée sur des logiciels qui permet d'économiser, elle est plus sécuritaire, elle permet une meilleure utilisation des ressources, une meilleure reprise après sinistre et qu'elle consomme moins d'énergie. En 2008, les entreprises devraient être plus prudentes étant donné que la virtualisation ne constitue pas une solution unique pour tous ni une panacée. Toutefois, l'économie d'énergie pourrait être l'élément clé, surtout pour les nouvelles grappes de serveur qui ont recours au cloud computing, une version Internet similaire à Google.

- Le salon sera de plus en plus l'ennemi public numéro un : Les appareils électroniques des consommateurs utilisent désormais 15 % de l'électricité du foyer, en hausse de 5 % par rapport à 1980 et les prévisions indiquent que ce chiffre pourrait atteindre 50 % d'ici 2020. Les écrans géants, surtout les écrans à plasma, utilisent de deux à quatre fois plus d'électricité que les écrans à rayons cathodiques (CRT). Des douzaines d'autres appareils à la maison consomment de l'électricité, même en mode veille. Surveillez en 2008 l'arrivée d'appareils électroniques moins énergivores, y compris ceux munis de vrais interrupteurs.

A propos des prédictions TMT 2008

Les TMT Predictions de Deloitte en sont à leur septième année. Il s'agit d'une série annuelle de prédictions mondiales présentant les tendances internationales émergentes des TMT qui auront un impact significatif sur les entreprises en 2008. L'étude présente une variété de perceptions qui défient, informent et impliquent les leaders et les dirigeants de l'industrie et incluent 10 prédictions pour chaque secteur TMT de l'industrie. L'étude présente également les perceptions, conclusions et actions recommandées par Deloitte pour chaque prédiction. Les prédictions TMT 2008 sont basées sur une recherche et l'apport de 6 000 praticiens de firmes membres de Deloitte se spécialisant dans les TMT, de clients et anciens de Deloitte, d'analystes de l'industrie et de dirigeants des TMT mondiales de pointe. Pour obtenir une copie des trois rapports, visitez www.deloitte.com/ca/predictions2008_fr.

A propos de Deloitte

Deloitte, l'un des cabinets de services professionnels les plus importants au Canada, offre des services dans les domaines de la certification, de la fiscalité, de la consultation et des conseils financiers grâce à un effectif de plus de 7 600 personnes réparties dans 56 bureaux. Au Québec, Deloitte exerce ses activités sous l'appellation Samson Bélair/Deloitte & Touche s.e.n.c.r.l. Le Cabinet est déterminé à aider ses clients et ses gens à exceller. Deloitte est le cabinet membre canadien de Deloitte Touche Tohmatsu. La marque Deloitte représente une ou plusieurs entités de Deloitte Touche Tohmatsu, une Verein suisse, ses cabinets membres ainsi que leurs filiales et sociétés affiliées respectives. Deloitte Touche Tohmatsu est une Verein (association) suisse et, à ce titre, ni Deloitte Touche Tohmatsu ni aucun de ses cabinets membres ne peuvent être tenus responsables des actes ou des omissions de l'un ou de l'autre. Chaque cabinet membre constitue une entité juridique distincte et indépendante exerçant ses activités sous les noms de "Deloitte", "Deloitte & Touche", "Deloitte Touche Tohmatsu" ou d'autres raisons sociales similaires. Les services sont fournis par les cabinets membres ou par leurs filiales ou leurs sociétés affiliées, et non par la Verein Deloitte Touche Tohmatsu.

Renseignements