Environnement Canada

Environnement Canada

14 oct. 2009 21h15 HE

Enoncé du ministre Prentice concernant les discussions, menées à Bangkok, sur les changements climatiques

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 14 oct. 2009) - L'honorable Jim Prentice, ministre de l'Environnement, et Michael Martin, négociateur en chef pour les changements climatiques, réfutent les allégations de La Presse canadienne selon lesquelles les pays en développement du G77 ont quitté une rencontre des Nations Unies sur les changements climatiques, tenue à Bangkok, en signe de protestation contre la position du Canada.

Ils tiennent surtout à préciser qu'il n'y a pas, et qu'il n'y a jamais eu, de divergence dans leur compte rendu respectif de ce qui s'est passé.

Un soir, les Parties intéressées ont engagé une discussion informelle sur les résultats légaux possibles des négociations.

Au cours de cette discussion, les représentants de certains pays en développement ont mentionné qu'ils n'étaient pas prêts à discuter du sujet et ont préféré se retirer de la discussion. Ils ne sont pas partis en signe de protestation comme la presse l'a rapporté : leur décision de partir était prise avant que le Canada ne prenne la parole pendant la rencontre.

Il est important de rappeler que les pays en développement ne se sont pas tous retirés de la discussion. Bon nombre de pays de l'Afrique, de pays de l'Amérique du Sud et de pays membres de l'Alliance des petits Etats insulaires sont restés. Toutes les Parties ont repris les négociations le lendemain.

Depuis 2008, le Canada a demandé que le résultat des discussions des Nations Unies sur les changements climatiques soit un engagement légal unique qui prend appui sur le Protocole de Kyoto et qui comprend des obligations en matière de gaz à effet de serre pour tous les principaux pays émetteurs, y compris les Etats-Unis, la Chine et l'Inde. De nombreux autres pays développés, dont les Etats-Unis, les pays de l'Union européenne, le Japon, la NouvelleZélande, l'Australie et la Russie, partagent la position du Canada à ce sujet.

Le Canada prend des mesures pour lutter contre les changements climatiques et pour réduire les émissions de gaz à effet de serre à l'échelle nationale, continentale et internationale. Le Canada participe aux négociations en cours dans le cadre de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques et du Protocole de Kyoto, afin que puisse être conclu un accord international sur les changements climatiques qui soit ambitieux et efficace pour l'environnement au cours de la conférence de Copenhague.

Renseignements

  • Cabinet du ministre de l'Environnement
    Frédéric Baril
    Attaché de presse
    819-997-1441
    ou
    Environnement Canada
    Relations avec les médias
    819-934-8008
    1-888-908-8008
    www.ec.gc.ca