Exploration Midland inc.
TSX CROISSANCE : MD

Exploration Midland inc.

17 janv. 2008 14h30 HE

Exploration Midland optionne ses propriétés Baie-James Uranium à Corporation Uranium Quest

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 17 jan. 2008) - Exploration Midland inc. ("Midland") (TSX CROISSANCE:MD) a le plaisir d'annoncer la signature d'une lettre d'entente avec Corporation Uranium Quest ("Uranium Quest") pour ses propriétés uranifères situées dans la région de la Baie James. Ces propriétés uranifères, entièrement détenues par Exploration Midland inc., sont constituées de 130 claims totalisant 66,0 km2. De plus, 119 nouveaux titres sont en attente de confirmation par le Ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec, ce qui porterait la superficie totale à 126 km2.

Uranium Quest peut acquérir 50 % des intérêts de Midland au cours d'une période de quatre ans en contrepartie des suivantes :

- Un paiement en espèces de 40 000 $ à la signature de l'entente et des paiements subséquents de 160 000 $, pour un total de 200 000 $ sur quatre ans.

- Des dépenses d'exploration de 400 000 $ la première année (engagement ferme) et des dépenses subséquentes de 2 400 000 $, pour un total de 2 800 000 $ sur quatre ans.

Uranium Quest sera gérant des travaux jusqu'à l'acquisition d'un intérêt de 50 % dans le projet.

La région se compose d'un socle archéen recouvert en discordance par les roches sédimentaires d'âge protérozoïque de la Formation de Sakami. Des ressources uranifères ont été définies dans la région (par ex. : gîte du lac Gayot (Dieter Lake); ressources historiques antérieures à la norme canadienne 43-101 de 50 millions de tonnes métriques à une teneur de 0,1 % U3O8; référence MR-223; QUE-72, Energie, Mines et Ressources Canada, novembre 1989) au niveau, au-dessus ou en-dessous de la discordance entre le socle archéen et les roches de la Formation de Sakami, un contexte qui présente de fortes similitudes géologiques avec le Bassin d'Athabasca en Saskatchewan.

Les claims de Midland sont considérés très favorables pour les gîtes d'uranium associés à une discordance. Les blocs de claims qui forment le projet sont connus comme les propriétés Sannon-Seggau (bloc est) et Ganiq (bloc ouest).

La propriété Seggau est située dans le secteur LG4 et couvre un secteur où le Groupe Minier S.E.S. a découvert, dans les années 1970, plus de 47 blocs radioactifs sur une distance de plus de 2 kilomètres. Les résultats d'analyse indiquaient des valeurs entre 1 et 2 % uranium, avec du nickel associé. La source de la traînée de blocs sur Seggau demeure inexpliquée. Selon S.E.S., l'association uranium-nickel est très significative et pourrait indiquer une activité post-minéralisation, un élément couramment observé dans le Bassin d'Athabasca. Cette nouvelle propriété est également située près de la veine uranifère Sannon, où des valeurs atteignant 6,28 % uranium sont rapportées. La traînée de blocs Seggau et la veine Sannon se trouvent dans la partie nord du bassin LG4, près de la base de la Formation Sakami d'âge protérozoïque.

La propriété Ganiq est située dans la partie est du bassin LG3, reconnu comme étant l'hôte de la plus grande concentration d'indices uranifères dans la région de la Baie James. La propriété couvre une traînée de blocs de 3 kilomètres de long, découverte par S.E.S. en 1975. On y dénombre près de 250 blocs radioactifs avec des valeurs élevées pouvant atteindre 15 000 comptes par seconde. De plus, la propriété comprend plusieurs indices uranifères, soit les indices Ganiq Nord, Dominos, Danois et Prospector, où S.E.S. rapporte une forte radioactivité. La minéralisation en uranium de ces indices serait contrôlée par la structure, le long de zones de faille et de cisaillement de direction N120 degrés qui semblent avoir joué un rôle important dans la mise en place de l'uranium.

Midland et Uranium Quest envisagent avec beaucoup d'enthousiasme le début de leur premier programme d'exploration sur ce projet uranifère.

A propos de Uranium Quest

Corporation Uranium Quest est une société canadienne d'exploration purement axée sur l'uranium, visant l'identification et la découverte de nouvelles opportunités pour des gîtes uranifères de classe mondiale. La Société est inscrite à la Bourse de croissance TSX sous le symbole "QUC" et est dirigée par une équipe de gestionnaires très respectée et une équipe technique avec un historique de découvertes minières. Quest ouvre présentement à l'avancement de plusieurs projets à fort potentiel dans les grandes régions d'exploration uranifère au Canada : la ceinture de la rivière George dans le nord-est québécois, la région de Kenora dans le nord-ouest ontarien et la région de Plaster Rock dans le nord-est du Nouveau-Brunswick. La Société continue d'identifier de nouvelles opportunités de projets à fort potentiel à travers l'Amérique du Nord.

A propos d'Exploration Midland

Midland mise sur l'excellent potentiel minéral et le climat d'investissement favorable au Québec pour faire la découverte de nouveaux gisements d'or, de métaux usuels et d'uranium de classe mondiale. Midland entend adopter une attitude proactive en 2008 à l'égard de l'acquisition de nouvelles propriétés d'exploration minière au Québec. La Société a récemment conclu d'importantes ententes avec Agnico-Eagle pour le projet Baie James Or et avec Breakwater pour les projets Weedon et Gatineau Zinc. La direction évalue actuellement d'autres opportunités et d'autres projets afin d'accroître le portfolio de la Société. Midland préfère travailler en partenariat et entend conclure rapidement des ententes à cet égard en ce qui concerne les propriétés acquises en 2008.

Gino Roger, ing., est la personne qualifiée qui a révisé le contenu de ce communiqué.

Ce communiqué de presse renferme certains énoncés prospectifs qui comprennent des éléments de risque et d'incertitude et nul ne peut garantir que ces énoncés se révèleront exacts. Il s'ensuit que les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes sont décrits dans le rapport annuel et lors de dépôts par Midland auprès des autorités règlementaires. Midland ne s'engage ni à mettre à jour publiquement ni à réviser les énoncés prospectifs par suite de nouvelles informations, d'évènements futurs ou d'autres évènements.

La Bourse de croissance TSX n'a pas révisé ce communiqué et n'accepte aucune responsabilité quant à sa véracité ou son exactitude.

Renseignements