Exploration Orex inc.
TSX CROISSANCE : OX

Exploration Orex inc.

24 oct. 2007 15h59 HE

Exploration Orex inc. : Restructuration Corporative

- Changement au conseil d'administration et nouvelle direction - Financement d'un maximum de 3,5 millions $ - Début de la campagne Phase 2 de 20 000 m de forage à Goldboro - Entente avec une firme de relations avec les investisseurs

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 24 oct. 2007) - EXPLORATION OREX INC. (TSX CROISSANCE:OX) annonce la mise en place d'une restructuration corporative selon un plan proposé par des consultants externes. Certaines étapes ont été entreprises afin de permettre la continuité du programme d'exploration sur la propriété Goldboro, située en Nouvelle-Ecosse et détenue à 100 % par la Société, dans le but d'accroître la qualité des ressources minérales du projet.

ADMINISTRATION

M. Jacques Levesque a remis sa démission comme administrateur et comme président et chef de la direction et M. Guy Faucher a remis sa démission comme administrateur de la Société, toutes deux en date effective d'aujourd'hui. La Société et son conseil d'administration offrent leurs remerciements à messieurs Levesque et Faucher pour leur contribution à la Société au cours des années. Le conseil d'administration et la direction de la Société comprennent maintenant les personnes suivantes :

M. Ali Abbas Ali Al-Hazeem, Président et Chef de la direction

M. Mark Billings, Administrateur et Chef des finances

M. Louis Lapointe, Administrateur

M. Jean Lafleur(i), Administrateur et Président du conseil

M. David Hatchette(i), Administrateur

M. Claude Poulin(i), Administrateur

Mme. Julie Godard(ii), Secrétaire corporative

-(i)déjà administrateur de la Société

-(ii) déjà secrétaire corporative de la Société

M. Ali Abbas Ali Al-Hazeem, Président et Chef de la direction

M. Al-Hazeem est le président et fondateur d'Amarium Commodities DMCC, une firme de courtage en commodités ayant son siège social à Dubaï (Emirats Arabes Unis). Dans le passé, M. Al-Hazeem a siégé comme administrateur du "Kuwait Clearing Company S.A.K"., de la banque "Kuwait Real Estate Bank", du groupe financier "Financial Group of Kuwait" (gestion d'actifs et banque d'affaires). Il siège présentement au conseil d'administration et est co-propriétaire d'Intercoil International Co. LLC, une firme industrielle ayant son siège social à Dubaï. M. Al Hazeem a travaillé comme banquier pour Merrill Lynch International ainsi que pour la Banque Centrale du Koweït. Il est toujours un banquier d'affaires à l'international et un investisseur actif sur les marchés financiers canadiens. Il a reçu son MBA de l'Université Nottingham au Royaume-Uni. Il est également diplômé de l'Université américaine de Suisse en administration internationale et a été conférencier invité en finance auprès de l'Université américaine de Dubaï en 1999. Il a été membre du NASD, de la NYSE aux Etats-Unis, et membre du "Chicago Board of Options Exchange" et de la "Philadelphia Exchange" (PHLX) à titre de représentant en valeurs. Il a été membre de la NFA et du CFTF comme spécialiste en commodités. M. Al-Hazeem est également administrateur de Ressources Pershimco (TSX-V : PRO) depuis octobre 2006 et de Odyssey Petroleum (TSX-V : ODE) depuis août 2007.

M. Mark Billings, Administrateur et Chef des finances

Mark Billings est actuellement partenaire du Groupe financier Atwater inc., une société de consultation financière basée à Montréal qui offre des services de financement corporatif à des sociétés canadiennes de faible capitalisation. Avant de se joindre au Groupe financier Atwater, il était chef des finances de Dynasty Gaming inc. (Bourse de croissance TSX : DNY). M. Billings a été vice-président financement corporatif de l'équipe Capital stratégique de Valeurs mobilières Desjardins inc. entre 2004 et 2006, où il a complété plusieurs financements publics et privés et a mené des sociétés publiques en bourse au Canada. De 2000 à 2003, M. Billings était Chef des finances de G.P. Group Ltd.. De 1999 à 2000, M. Billings était vice-président financement corporatif de Capital Benvest inc., qui a été convertie en une fiducie de revenu portant le nom de Fonds de revenu Benvest New Look (Bourse de croissance TSX : BCI.UN).

M. Billings détient une maîtrise en administration des affaires de la Harvard Business School et un baccalauréat ès arts en sciences politiques de l'Université Carleton d'Ottawa. Il est également analyste financier agréé.

M. Louis Lapointe, Administrateur

M. Lapointe est propriétaire d'une compagnie privée ouvrant dans l'exportation d'équipement forestier. Jusqu'à récemment, il travaillait comme consultant en financement et développement d'entreprise pour des sociétés de biotechnologie et de logiciels ainsi que pour un groupe de courtage de premier ordre et pour une banque d'affaires de Montréal. Au cours des trois dernières années, il a activement participé à la recherche de financement et à l'organisation corporative de sociétés de faible capitalisation. M. Lapointe détient un baccalauréat en administration des affaires.

FINANCEMENT

Orex est heureuse d'annoncer qu'elle négocie un placement privé sans courtier d'un maximum de 19 230 769 unités accréditives au prix de 0,13 $ chacune, pour un produit brut d'un maximum de 2 500 000 $ et un placement privé d'un maximum de 10 000 000 unités ordinaires au prix de 0,10 $ chacune, pour un produit brut d'un maximum de 1 000 000 $, représentant un placement privé total d'un maximum de 3 500 000 $.

Chaque unité accréditive comprendra une action accréditive et un bon de souscription permettant de souscrire une action ordinaire de la Société au prix de 0,20 $ l'action pour la première année et au prix de 0,40 $ l'action pour la deuxième année. Chaque unité non accréditive comprendra une action ordinaire et un-demi-bon de souscription, chaque bon entier permettant de souscrire une action ordinaire de la Société au prix de 0,15 $ pendant une période de 12 mois.

Le produit du placement des unités accréditives sera utilisé pour des activités d'exploration et de développement sur le projet Goldboro et le produit de souscription des unités ordinaires servira à financer des travaux d'exploration et de développement ainsi qu'au fonds de roulement de la Société. Ces placements sont sujets à l'approbation conditionnelle de la Bourse de croissance TSX.

PHASE 2 DU PROGRAMME D'EXPLORATION A GOLDBORO

Le Projet Goldboro est l'hôte d'une minéralisation aurifère sous forme de ceintures appartenant à la structure Boston-Richardson (voir le rapport technique 43-101 - Technical Report dated August 31, 2004 disponible sur www.sedar.com). Jusqu'à 1910, la mine Boston-Richarsdon de Goldboro a produit 55 000 onces d'or à partir de 377 000 tonnes de minerai avec une teneur moyenne de 6,8 g/t Au. Peu de travaux ont été faits par la suite. En 1988, Orex a entrepris un important programme d'exploration en surface qui a mené à la découverte de 26 nouvelles "ceintures d'or" sous et à l'ouest de l'ancienne mine Boston-Richardson. Des travaux souterrains ultérieurs ont confirmé les sondages de surface et le potentiel aurifère des nouvelles ceintures. Voici quelques exemples des sections à haute teneur : 21,77 g/t Au sur 4,17 mètres (sondage 89-U-05), 10,00 g/t Au sur 6,86 mètres (sondage BR-87-07), 20,78 g/t Au sur 3,37 mètres (sondage 89-U-08), 5,15 g/t Au sur 12,20 mètres (sondage BR-88-62), 22,70 g/t Au sur 3,22 mètres (sondage 89-U-12).

Depuis, Orex a continué les travaux afin de déterminer la teneur en or des ceintures aurifères. La tâche s'est avérée compliquée en raison de l'effet pépitique extrême de l'or, ce qui a rendu difficile l'estimation de la teneur réelle en or du projet Goldboro. Il a aussi été déterminé que les méthodes d'analyse conventionnelles donnaient des teneurs en or à plus basses teneurs que les essais métallurgiques provenant des tests en usine. La détermination de la teneur en or à Goldboro en utilisant un échantillonnage conventionnel et la méthode d'analyse perte au feu (fire assay) donne des résultats d'une très faible précision en raison de l'effet pépitique. L'intérêt pour le projet a été ravivé suite au dépôt d'un rapport technique suivant les normes NI 43-101. Les conclusions de ce rapport indiquent que l'analyse de plus gros échantillons par un essai métallurgique serait la meilleure méthode analytique pour estimer la teneur réelle en or. Les tests métallurgiques à Goldboro ont donné des teneurs en or 3,5 fois plus élevées que les analyses par perte au feu selon les 12 tests qui ont été complétés de mai 1988 à avril 1990.

La Phase I du programme de forage de surface utilisait du forage à gros diamètre, dont les sections minéralisées subissaient un nouveau protocole d'échantillonnage qui consistait à regrouper ensemble plusieurs intersections minéralisées (échantillon composé) et à analyser par extraction métallurgique totale. Les forages pour les tests métallurgiques visaient la section la mieux connue de la "Zone 123", soit sur une longueur de 225 mètres et jusqu'à une profondeur de -100 mètres de la minéralisation du secteur historique de la rampe. La "Zone 123" comprend trois ceintures historiques porteuses d'or. Le programme de forages de gros diamètre a donné 36 échantillons métallurgiques en vrac pesant chacun entre 50 et 130 kilogrammes, desquelles 17 ont été prises à partir des intersections dans la "Zone 123".

Un bloc modèle d'estimation des ressources (le "Modèle métallurgique") a été réalisé en utilisant les teneurs métallurgiques provenant des 23 sondages qui ont été forés en 2005 dans la "Zone 123". Ce modèle a été comparé à une estimation d'un bloc modèle utilisant les analyses conventionnelles des teneurs provenant des mêmes 23 sondages (le "Modèle 1 d'analyses"), ainsi qu'un autre modèle utilisant les résultats d'analyses des 187 sondages historiques (le "Modèle 2 d'analyses") dans la même zone. La comparaison des résultats démontre que l'estimation des ressources minérales réalisée à Goldboro en utilisant les analyses conventionnelles par pyro-analyses tel que pour les sondages historiques, sous-évalue de façon importante le contenu en or récupérable et, par conséquent, sous-estime la ressource minérale. La perte de teneur en or démontrée à partir du "Modèle métallurgique" qui donne des teneurs en or de 3,40 g/t Au comparé au "Modèle 2 d'analyses" qui donne 1,83 g/t Au est principalement attribuable à "l'effet pépite" en raison de la plus petite taille de chaque échantillon de carotte de forages. La conclusion que l'on peut tirer suite à cet exercice est que l'estimation historique de la teneur en or à Goldboro a été sous-estimée par environ 55%.

A la lumière de ces modèles, une nouvelle estimation des ressources minérales a été faite pour un segment de 225 mètres (jusqu'à une profondeur de 100 mètres), ou la région de la rampe, le long de la structure Boston-Richardson de 2 500 mètres. (voir le rapport technique 43-101 du 21 août 2006, révisé le 18 septembre 2006, "Technical Report on the Mineral Resources" disponible sur www.sedar.com). Les ressources minérales sont de 3,105 millions de tonnes à une teneur de 2,36 g/t en or pour 235 800 onces d'or dans la catégorie des Ressources Mesurées et Indiquées; avec un montant additionnel de 2,624 millions de tonnes à une teneur de 1,23 g/t en or pour 103 500 onces d'or comme Cible Conceptuelle. Les tonnes de Cible Conceptuelle ne sont pas des tonnes additionnelles aux tonnes Mesurées et Indiquées, seulement le contenu en or serait considéré comme des onces d'or additionnelles. Il y a aussi des ressources minérales additionnelles situées dans la région extérieure de la rampe, sur une longueur de 1 500 mètres sur la structure Boston-Richardson (jusqu'à une profondeur de 300 mètres). Ce sont 10,15 millions de tonnes à une teneur de 0.76 g/t en or pour 248 800 onces d'or dans la catégorie des Ressources Mesurées et Indiquées et de 15.6 millions de tonnes à une teneur de 0,63 g/t en or pour 316 000 onces d'or dans la catégorie des Ressources Présumées.

Les résultats de la Phase I du programme d'exploration indiquent qu'une composante du volume de ressources minérales peut être à des teneurs plus élevées que dans l'estimé actuel des ressources. Une définition inadéquate des sections minéralisées dû au manque de forages et aux analyses par des méthodes inappropriées a donné lieu à des projections de grands volumes à basses teneurs.

La Phase 2 du Programme d'exploration de 2007 visera la validation des essais métallurgiques par du forage de délinéation et de définition sur les zones à plus hautes teneurs (3+ g/t Au) du couloir de 1 kilomètre de l'anticlinal Boston-Richardson. La campagne d'exploration qui devrait débuter à court terme comprendra du forage (20 000 mètres) afin d'étendre la minéralisation à plus haute teneur en or à partir du 225 mètres initial jusqu'au delà de 1 kilomètre.

FIRME DE RELATIONS AVEC LES INVESTISSEURS

La Société annonce qu'elle retient les services de la firme Paradox Public Relations à titre de firme responsable des relations avec les investisseurs de la Société. Le mandat de Paradox est pour 12 mois, à raison de 4 000 $ par mois. De plus, Paradox recevra des options d'achat d'actions portant sur 300 000 actions ordinaires de la Société au prix de 0,125 $ l'action. Le principal dirigeant de Paradox est monsieur Eric Leboeuf, président. L'entente avec Paradox est sujette à l'approbation de la Bourse de croissance TSX.

LIBERATION DU SOLDE DES ACTIONS ENTIERCEES

Par ailleurs, la Société désire annoncer que les actionnaires ont approuvé une modification aux conditions de libération des actions entiercées de la Société lors de l'assemblée générale annuelle du 29 mars 2007. Un total de 585 000 actions ordinaires de la Société sont actuellement bloquées selon des conventions d'entiercement intervenues en février 1988 et mai 1992 pour le compte de 2527-1560 Québec inc. (compagnie détenue par Jacques Levesque) et de Amex Exploration inc. Selon cette modification, ces actions seront libérées sur une période de 18 mois à compter du 60ième jour suivant le présent communiqué de presse.

L'information contenue au présent communiqué de presse a été préparée et revue par M. Jean Lafleur, P. Geo., administrateur et conseiller technique d'Orex. M. Lafleur est une personne qualifiée au sens du Règlement 43-101.

AU NOM DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

Jean Lafleur, P. Geo

ADMINISTRATEUR ET CONSEILLER TECHNIQUE

Visiter le site Web de la Société au www.orexexploration.ca.

La Bourse de Croissance TSX n'assume aucune responsabilité quant à la pertinence et à l'exactitude de ce communiqué de presse.

Renseignements