Fédération canadienne des syndicats d'infirmières/infirmiers (FCSII)

Fédération canadienne des syndicats d'infirmières/infirmiers (FCSII)

06 avr. 2010 05h00 HE

FCSII : Le personnel infirmier remet en question la décision de la ministre de permettre à la Société canadienne du sang d'avoir recours à des travailleurs non réglementés...

...pour faire la sélection de donneurs potentiels

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 6 avril 2010) - La Fédération canadienne des syndicats d'infirmières et infirmiers remet en question une décision de Leona Aglukkaq, ministre fédérale de la Santé. Cette décision permet à la Société canadienne du sang (SCS) de mener un projet pilote et de remplacer le personnel infirmier par des travailleurs peu spécialisés pour faire la sélection initiale des donneurs de sang.

La Fédération canadienne des syndicats d'infirmières et infirmiers demande qu'un groupe indépendant fasse une évaluation en profondeur et transparente de ce changement pour le moins discutable.

La décision de permettre à des travailleurs peu spécialisés et non réglementés de faire, dans le cadre d'un projet pilote, l'évaluation des donneurs, a été communiquée à la SCS jeudi dernier avant le long week-end.

Le rapport de la Commission Krever sur le sang contaminé au Canada a souligné le lien important entre la sécurité du sang et la sélection des donneurs. Selon la Commission, «une sélection minutieuse est essentielle pour maintenir la sécurité des réserves de sang et cela doit continuer.»

«Le personnel infirmier a examiné la proposition de Santé Canada et n'y voit aucune preuve à l'effet qu'il soit sans risque ou nécessaire d'éliminer de façon draconienne le personnel infirmier du processus de sélection des donneurs», souligne Linda Silas, présidente de la FCSII. «Krever a mentionné que la motivation à assurer un bon rapport coût-efficacité peut mettre indûment en péril la sécurité du sang, or nous ne voyons aucune autre raison pour laquelle la SCS veut se changement.»

Des études indépendantes, commandées par la FCSII, et portant sur les pratiques en matière de sélection des donneurs ont révélé ceci : 

  Le modèle proposé par la SCS pour la sélection des donneurs ne respecte pas les meilleures pratiques internationales. Dans la plupart des pays de l'OCDE, on a invariablement recours à des infirmières ou à des médecins pour faire la sélection des donneurs potentiels, bien que la SCS prétend le contraire;
     
  il n'y a aucune preuve probante à l'effet que le recours à des travailleurs peu spécialisés et non règlementés assurera la sécurité des réserves de sang ou la santé des donneurs; et
     
  la SCS peut s'attaquer au problème du recrutement et du maintien en poste du personnel infirmier en améliorant la qualité de ses lieux de travail.

«Selon les études menées dans d'autres secteurs de la santé, lorsque le personnel infirmier est retiré des soins directs, le taux d'erreurs augmente et les résultats des patients s'enveniment», souligne Linda Silas, présidente de la FCSII. «Le processus d'évaluation d'une situation qui est tellement dans l'intérêt du public doit être indépendant, transparent et participatif».

La Fédération canadienne des syndicats d'infirmières et infirmiers représente des infirmières et des infirmiers travaillant pour la Société canadienne du sang dans sept provinces.

Visitez www.safeblood.ca 

Renseignements

  • Fédération canadienne des syndicats d'infirmières/infirmiers
    Linda Silas
    613-526-4661