FONDS DE REVENU PAGES JAUNES
TSX : YLO.UN

FONDS DE REVENU PAGES JAUNES

11 févr. 2010 06h00 HE

Fonds de revenu Pages Jaunes dévoile ses résultats pour le quatrième trimestre et l'exercice 2009

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 11 fév. 2010) - Fonds de revenu Pages Jaunes (TSX:YLO.UN)

  • Rendement continu du secteur Annuaires
  • Croissance interne des activités en ligne en hausse de 24 % pour l'année
  • GPJ bien positionné pour la reprise économique

Fonds de revenu Pages Jaunes (TSX:YLO.UN) a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers pour le quatrième trimestre ainsi que pour l'ensemble de l'exercice 2009, reflétant une bonne performance de son secteur Annuaires et une forte croissance interne des activités en ligne. GPJ a mis en œuvre d'importantes initiatives durant l'année 2009 afin de renforcer sa structure de capital en vue de sa conversion d'une fiducie de revenu en société par actions.

Pour l'exercice se terminant le 31 décembre 2009, le bénéfice net consolidé (incluant la perte de valeur de l'écart d'acquisition, les frais de restructuration et les charges spéciales) se chiffre à 204,3 M$ comparativement à 509,2 M$ en 2008. Le bénéfice d'exploitation avant la perte de valeur de l'écart d'acquisition a atteint 710,7 M$ comparativement à 710,4 M$ lors de l'exercice précédent. Les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation ont atteint 750,2 M$ au cours de l'année, soit une croissance de 8,4 % par rapport à 2008.

Les produits ajustés consolidés1 ont atteint 1,65 G$, comparativement à 1,7 G$ en 2008. Le BAIIA ajusté consolidé1 pour l'année s'établit à 898,4 M$, comparativement à 931,0 M$ pour l'exercice précédent. Le BAIIA consolidé (bénéfice d'exploitation avant amortissement, perte de valeur de l'écart d'acquisition, frais de restructuration et charges spéciales) s'élève à 893,4 M$ en 2009 comparativement à 932,7 M$ en 2008.

«Au cours de l'année écoulée, nous nous sommes essentiellement concentrés sur une solide exécution opérationnelle. Nous avons continué d'investir dans l'innovation dans les secteurs Annuaires et Médias verticaux afin de répondre à l'évolution des besoins de nos clients», explique Marc P. Tellier, président et chef de la direction de Groupe Pages Jaunes. «Nous avons accompli d'importants progrès afin d'atteindre notre objectif d'être le chef de file de la recherche commerciale locale, et de bénéficier de la reprise économique. Du côté de Trader, nos efforts en matière de contrôle des coûts ainsi que la mise en œuvre réussie de Carrefour Automobile ont contribué à bien positionner notre entreprise pour l'avenir.»

Les produits tirés des activités en ligne pour les secteurs des Annuaires et des Médias verticaux combinés ont atteint 304,4 M$ en 2009, représentant une forte croissance interne de 24 % par rapport à l'exercice précédent.

La résilience dont continue de faire preuve le secteur Annuaires, combinée aux mesures de contrôle des coûts dans l'ensemble de la Société, se sont traduites par une encaisse distribuable de 714,3 M$ pour l'exercice, comparativement à 750,9 M$ en 2008. L'encaisse distribuable par part pour 2009 s'élève à 1,40 $, comparativement à 1,43 $ l'année précédente.

Résultats du quatrième trimestre

Pour le quatrième trimestre terminé le 31 décembre 2009, le bénéfice net consolidé se chiffre à 124,6 M$, contre 100,5 M$ pour la période correspondante de 2008. Le bénéfice d'exploitation s'établit à 164,6 M$ pour le quatrième trimestre, comparativement à 149,4 M$ pour le trimestre correspondant de 2008. Les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation s'élèvent à 198,7 M$ pour le trimestre, comparativement à 177,7 M$ au trimestre correspondant de 2008.

Les produits consolidés ajustés se chiffrent à 405,7 M$ pour le quatrième trimestre, comparativement à 425,6 M$ au quatrième trimestre de 2008. Le BAIIA ajusté s'établit à 219,3 M$, contre 231,4 M$ pour la période correspondante de l'exercice précédent. Les produits tirés des activités en ligne pour les secteurs Annuaires et Médias verticaux combinés s'établissent à 82,6 M$, soit une croissance interne de 19 % par rapport au quatrième trimestre de 2008. Sur une base annualisée, les produits tirés des activités en ligne s'élèvent à 330,4 M$. L'encaisse distribuable pour le quatrième trimestre s'élève à 173,0 M$, soit 0,34 $ par part.

Investissement dans le secteur Annuaires

Pour l'ensemble de l'année 2009, les produits ajustés dans le secteur Annuaires atteignent 1,4 G$ et le BAIIA ajusté se chiffre à 826,8 M$, soit une croissance de 1,9 % et 0,5 % respectivement. Des mesures appropriées en matière de contrôle des dépenses se sont traduites par le maintien d'une conversion élevée du BAIIA. La marge sur BAIIA ajusté pour l'année s'établit à 58,9 %, comparativement à 59,8 % en 2008.

Pour le quatrième trimestre de 2009, les produits ajustés accusent un recul de 2,7 % par rapport au quatrième trimestre de 2008, pour s'établir à 345,4 M$. Le BAIIA ajusté a fléchi de 2,5 % pour s'établir à 203,2 M$ pour le trimestre. La marge sur BAIIA ajusté se chiffre à 58,8 %, contre 58,7 % au quatrième trimestre de 2008.

En 2009, la Société s'est particulièrement attachée à améliorer l'expérience des utilisateurs sur ses différentes plateformes. Face à l'évolution des besoins des consommateurs, qui se tournent de plus en plus vers Internet, GPJ a accéléré le rythme auquel sont ajoutées de nouvelles fonctionnalités à PagesJaunes.caMC. Le principal site Web de GPJ offre désormais des résultats plus pertinents géographiquement, basés sur la proximité des commerçants, des fonctions cartographiques interactives ainsi que des options permettant de préciser la recherche. Le site inclut également des vidéos des commerçants, ce qui améliore encore l'expérience des utilisateurs tout en assurant une plus grande visibilité aux annonceurs.

Les consommateurs étant de plus en plus nombreux à adopter les téléphones intelligents, la Société a déployé une série d'initiatives en vue de pénétrer ce marché au fort potentiel de croissance. GPJ a lancé avec succès des applications pour téléphones intelligents BlackBerry®, Google AndroidMC et iPhoneMC en 2009. À la fin de 2009, l'entreprise comptait plus de 650 000 téléchargements de ses applications pour iPhone et Blackberry.

Les dépenses publicitaires dans les médias numériques et interactifs en ligne étant appelées à croître au cours des prochaines années, GPJ a annoncé en octobre dernier un partenariat avec Marchex, un leader dans le domaine de la recherche locale et des plateformes de performance, visant à offrir aux PME canadiennes des produits et services publicitaires locaux en ligne simples, payés à la performance. La Société lancera son nouveau produit de marketing par moteurs de recherche au cours du premier trimestre de 2010.

Repositionnement des activités chez Trader

Comme il a été indiqué lors des trimestres précédents, la récession a particulièrement touché les activités de Trader. Néanmoins, les investissements se sont poursuivis tout au long de l'année afin de bâtir un réseau national, d'automatiser les processus, d'optimiser les centres d'appels et de consolider les produits.

Un des points marquants pour Trader en 2009 a été son partenariat avec Dealer.com et le lancement subséquent de Carrefour Automobile auprès des détaillants de véhicules neufs et usagés au Canada. Trader a aussi apporté plusieurs améliorations à son populaire site Web AutoTrader.caMC. La page d'accueil du site a été substantiellement redessinée et ses fonctions de recherche, optimisées.

Les produits d'exploitation de Trader pour l'ensemble de l'exercice se chiffrent à 247,9 M$, comparativement à 320,7 M$ en 2008. Le BAIIA s'établit à 71,5 M$ pour l'année, comparativement à 108,2 M$ en 2008. La marge sur BAIIA s'élève à 28,9 %, contre 33,7 % pour l'exercice précédent.

Les produits au quatrième trimestre se chiffrent à 60,3 M$, soit un recul de 14,8 % par rapport au quatrième trimestre de 2008. Si l'on tient compte de la vente des activités aux États-Unis et d'autres restructurations menées à terme au quatrième trimestre de 2008, le repli se serait situé à 12,3 %.

Le BAIIA au quatrième trimestre s'élève à 16,1 M$, contre 23,1 M$ au quatrième trimestre de l'exercice précédent. La marge sur BAIIA se chiffre à 26,7 %, comparativement à 32,6 % au quatrième trimestre de 2008.

Yellow Média inc.

Dans le cadre de sa conversion de fiducie de revenu en sociétés par actions, Les Placements YPG inc. a récemment adopté le nom de Yellow Média inc. Cette nouvelle identité s'appuie sur les assises de la Société consistant à offrir des produits de publicité et de performance aux entreprises canadiennes. Elle reflète également l'élargissement de son offre visant à fournir des solutions complètes aux entreprises grâce à ses plateformes multimédia, en ligne, mobile ou imprimée. À la suite de la conversion, Yellow Média inc. détiendra Groupe Pages Jaunes et Société Trader.

Un bilan solide

GPJ a mené à bien d'importantes initiatives au cours de 2009 afin de renforcer son bilan en vue de sa conversion de fiducie de revenu en société par actions vers la fin de 2010. En 2009, Yellow Média inc. a recueilli plus de 1,2 G$ sur les marchés obligataires et d'actions.

Durant le quatrième trimestre, Yellow Média inc. a recueilli un montant supplémentaire de 425 M$ sur les marchés obligataires et d'actions. En novembre, Yellow Média inc. a finalisé l'émission de 300 M$ de billets à moyen terme, d'une échéance de 10 ans. En décembre, des actions privilégiées à taux révisé et à dividende cumulatif ont été émises pour un produit brut de 125 M$. Le produit net de ces initiatives de financement a servi à rembourser la dette du programme de papier commercial de Yellow Média inc. ainsi qu'à d'autres fins générales de la Société.

Au cours du trimestre, la Société a procédé à la clôture d'une importante offre publique de rachat de débentures échangeables, d'une valeur de 300 M$, échéant en août 2011. Cette offre a été acceptée à 71 %, et au 14 décembre 2009, Yellow Média inc. avait annulé pour 213,5 M$ de débentures en circulation. Au cours du même trimestre, la Société a racheté pour annulation des billets à moyen terme afin d'accélérer sa stratégie de désendettement. Entre juin 2009 et décembre 2009, la Société a réduit de 451 M$ sa dette nette grâce à la génération de flux de trésorerie disponibles et à l'émission d'actions privilégiées.

«GPJ a désormais entièrement remboursé ses marges de crédit bancaire, prolongé la durée de ses emprunts, et éliminé le risque de refinancement d'ici la conversion», affirme Christian M. Paupe, vice- président exécutif et chef de la direction financière.

Téléconférence pour les investisseurs

Fonds de revenu Pages Jaunes tiendra une conférence téléphonique (en anglais) à l'intention des analystes et médias à 13 h (HE) le jeudi 11 février 2010 pour commenter les résultats du quatrième trimestre et de l'ensemble de l'exercice 2009. On peut assister à la conférence en composant le (416) 340-2218 dans la région de Toronto, ou le 1 866 226-1792 de l'extérieur. Cet appel sera webdiffusé en direct sur le site de la Société, à l'adresse http://www.ypg.com/page.php/fr/1/643.html.

La conférence téléphonique sera archivée dans la section Investisseurs du site Web de GPJ à l'adresse www.ypg.com. La conférence sera également accessible en différé du 11 au 19 février 2010 en composant le (416) 695-5800 dans la région de Toronto, ou le 1 800 408-3053 de l'extérieur. Le code d'accès est 1203366.

Yellow Média inc.

Yellow Média inc., une filiale de Fonds de revenu Pages Jaunes, détient Groupe Pages Jaunes et Société Trader. Groupe Pages Jaunes (GPJ) est le chef de file des médias de performance et de solutions marketing au Canada. La Société relie les consommateurs et les entreprises à l'échelle locale grâce à son réseau de publications imprimées, de sites Web et d'applications de recherche mobile. GPJ permet aux consommateurs de prendre des décisions d'achat éclairées en les aidant à trouver ce dont ils ont besoin, n'importe où et en tout temps. GPJ aide les entreprises à croître en élaborant des plans marketing et de création d'opportunités d'affaires. Société Trader (Trader) est un chef de file des médias verticaux imprimés et en ligne qui offre une vaste gamme de services tels que la gestion d'inventaire, la conception et la gestion de sites Web, l'optimisation des dépenses publicitaires et la création de campagnes visant à générer des opportunités d'affaires. Trader couvre les secteurs verticaux de l'automobile, de l'immobilier et des articles d'usage courant. Yellow Média inc. possède et gère les plateformes et les publications parmi les plus populaires au Canada incluant les annuaires Pages JaunesMC, PagesJaunes.caMC, Canada411.caMC, AutoTraderMC(.ca), Home TraderMC(.ca) et LesPAC.com. Pour plus de renseignements, www.ypg.com.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs au sujet des objectifs, des stratégies, des conditions financières, des résultats et des activités du Fonds. Ces énoncés sont prospectifs puisqu'ils sont fondés sur nos attentes, en date du 11 février 2010, en ce qui concerne nos activités et les marchés sur lesquels nous les exerçons, et en ce qui concerne différentes estimations et hypothèses. Nos résultats réels pourraient différer de manière importante de nos attentes si des risques connus ou inconnus touchaient nos activités ou si nos estimations ou hypothèses se révélaient inexactes. Par conséquent, rien ne garantit que nos énoncés prospectifs se réaliseront. Les risques qui pourraient faire en sorte que nos résultats réels diffèrent de façon importante de nos attentes actuelles sont analysés dans la rubrique 7 de notre rapport de gestion en date du 11 février 2010. Nous n'avons pas l'intention ou l'obligation de mettre à jour un énoncé prospectif, que ce soit en raison d'une nouvelle information ou d'un fait nouveau ou pour toute autre raison.

Faits saillants financiers
(en milliers de dollars canadiens, sauf l'information sur les parts) 
  Trimestres terminés les 31 décembre   Exercices terminés les 31 décembre  
Fonds de revenu Pages Jaunes 2009   2008   2009   2008  
 
Produits 405 679 $ 425 559 $ 1 639 884 $ 1 696 713 $
Bénéfice d'exploitation 164 555   149 442   395 708   710 416  
Bénéfice net 124 607   100 490   204 255   509 227  
Bénéfice de base par part 0,25 $ 0,19 $ 0,40 $ 0,97 $
Flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation 198 734 $ 117 651 $ 750 187 $ 692 356 $
Produits ajustés1 405 679 $ 425 559 $ 1 650 521 $ 1 697 464 $
BAIIA ajusté1 219 297   231 424   898 355   930 952  
Marge sur BAIIA ajusté 54,1 % 54,4 % 54,4 % 54,8 %
Encaisse distribuable1 172 983 $ 184 547 $ 714 281 $ 750 870 $
Nombre moyen pondéré de parts en circulation 506 694 949   517 811 656   510 658 375   523 444 129  
Encaisse distribuable par part 0,34 $ 0,36 $ 1,40 $ 1,43 $
Distributions déclarées 101 329 $ 151 302 $ 471 897 $ 599 930 $
Distributions déclarées par part 0,20 $ 0,29 $ 0,92 $ 1,15 $

1 Mesures non définies par les PCGR

De manière à offrir une meilleure compréhension des résultats, le Fonds utilise le terme BAIIA (bénéfice d'exploitation avant amortissement, perte de valeur de l'écart d'acquisition et frais de restructuration et charges spéciales). De plus, les termes produits ajustés et BAIIA ajusté sont aussi utilisés pour refléter les produits et BAIIA ajustés en fonction de certains éléments. La direction juge que ces mesures sont représentatives des activités actuelles. Le Fonds utilise également le terme encaisse distribuable (flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation, déduction faite de la variation de l'actif et du passif d'exploitation, des dépenses en immobilisations au titre de l'entretien, des montants utilisés pour le service de la dette, des impôts et d'autres éléments ayant un impact sur l'encaisse générée de nos activités courantes). Ces termes n'ont pas de signification standardisée au sens des PCGR canadiens et pourraient ne pas être comparables à des mesures semblables utilisées par d'autres émetteurs. La direction est d'avis que le BAIIA, les produits ajustés, le BAIIA ajusté et l'encaisse distribuable constituent des mesures importantes qui permettent à la direction d'évaluer le rendement des activités en cours. Le tableau qui suit présente le rapprochement entre les produits ajustés, le BAIIA, le BAIIA ajusté et l'encaisse distribuable, présentés selon les principes comptables généralement reconnus du Canada («PCGR»).

Produits ajustés et BAIIA ajusté              
  Trimestres terminés les 31 décembre Exercices terminés les 31 décembre
  2009   2008   2009   2008  
 
Produits 405 679 $ 425 559 $ 1 639 884 $ 1 696 713 $
Élimination de la comptabilisation selon                
  la méthode de l'acquisition -   -   10 637   751  
Produits ajustés 405 679 $ 425 559 $ 1 650 521 $ 1 697 464 $
Bénéfice d'exploitation 164 555 $ 149 442 $ 395 708 $ 710 416 $
Amortissement 35 010   45 872   142 414   186 065  
Perte de valeur de l'écart d'acquisition -   -   315 000   -  
Frais de restructuration et charges spéciales 19 732   36 225   40 316   36 225  
Bénéfice d'exploitation avant amortissement, perte de valeur de
l'écart d'acquisition et frais de restructuration et charges spéciales
               
219 297   231 539   893 438   932 706  
Élimination de la comptabilisation selon                
  la méthode de l'acquisition -   (115)   4 917   (1 754)  
BAIIA ajusté 219 297 $ 231 424 $ 898 355 $ 930 952 $

 

 
Encaisse distribuable                
  Trimestres terminés les 31 décembre   Exercices terminés les 31 décembre  
  2009   2008   2009   2008  
 
Flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation 198 734 $ 177 651 $ 750 187 $ 692 356 $
Éléments liés à l'exploitation sans incidence sur la trésorerie1 (6 034)   (3 706)   (16 818)   (19 741)  
Variation de l'actif et du passif d'exploitation2 (36 281)   (22 229)   (59 838)   53 934  
Investissement de maintien3 (3 524)   (5 293)   (14 264)   (21 101)  
Frais de restructuration et charges spéciales4 19 732   36 225   40 316   36 225  
Autres5 356   1 899   14 698   9 197  
 
Encaisse distribuable 172 983 $ 184 547 $ 714 281 $ 750 870 $
Nombre moyen pondéré de parts en circulation 506 694 949   517 811 656   510 658 375   523 444 129  
Encaisse distribuable par part 0,34 $ 0,36 $ 1,40 $ 1,43 $
Distributions déclarées 101 329 $ 151 302 $ 471 897 $ 599 930 $
Distributions déclarées par part 0,20 $ 0,29 $ 0,92 $ 1,15 $
Ratio de distribution6 59 %  81 % 66  %  80 %

1 Représente les éléments liés à l'exploitation sans incidence sur les flux de trésorerie de la période considérée, dont les charges de retraite et les charges liées aux employés, au moyen des droits de souscription de parts restreintes. La possibilité que ces éléments se matérialisent sous forme de sorties de fonds à long terme est telle que la direction est d'avis qu'ils doivent être inclus dans le calcul afin de refléter les flux de trésorerie générés par les activités en cours.

2 Les variations de l'actif et du passif d'exploitation ne sont pas considérées comme une source, ni comme une utilisation des flux de trésorerie. Par conséquent, elles sont exclues du calcul, puisqu'elles entraîneraient une variabilité des flux de trésorerie et auraient une incidence sur les flux de trésorerie sous-jacents disponibles aux fins de distribution. Divers éléments du fonds de roulement, y compris, sans s'y limiter, l'échéancier des créances perçues et du paiement des créditeurs et des charges à payer, peuvent avoir une incidence considérable sur le calcul des flux de trésorerie disponibles aux fins de distribution. Par conséquent, la direction ne tient pas compte de l'incidence des variations des éléments du fonds de roulement sans incidence sur la trésorerie afin d'éliminer la variabilité résultant de l'inclusion de ces montants lors du calcul des flux de trésorerie disponibles aux fins de distribution. Les variations réalisées du fonds de roulement et du fonds de roulement acquis par suite d'une acquisition sont généralement financées au moyen de l'excédent des flux de trésorerie disponibles aux fins de distribution ou des fonds en caisse et des facilités de crédit disponibles du Fonds.

3 Les investissements de maintien correspondent aux dépenses en immobilisations nécessaires pour maintenir la capacité de production actuelle. La direction est d'avis que les investissements de maintien devraient être financés par les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation. Les dépenses en immobilisations pour les nouvelles initiatives devraient permettre d'améliorer l'encaisse distribuable future et, par conséquent, elles ne sont pas déduites des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation. Les investissements en immobilisations requis au cours de la période de transition sont prévus dans le plan de financement d'acquisitions d'entreprises et, par conséquent, ne sont pas financés à partir de l'encaisse distribuable.

4Les frais de restructuration et charges spéciales sont exclus du calcul, puisqu'ils ne reflètent pas les activités courantes de notre entreprise.

5Comprend les montants liés à la part des actionnaires sans contrôle dans LesPAC, les montants liés aux impôts et d'autres montants ne reflétant pas les activités courantes de notre entreprise.

6Le niveau des distributions versées fait l'objet d'une révision périodique afin que soient pris en compte le rendement actuel et prévu de l'entreprise ainsi que d'autres éléments considérés comme prudents.

Renseignements

  • Relations médias
    Fonds de revenu Pages Jaunes
    Annie Marsolais, Directrice générale
    Communications
    514-934-4016
    Annie.marsolais@ypg.com
    ou
    Relations avec les investisseurs
    Fonds de revenu Pages Jaunes
    Anne-Sophie Roy, Directrice générale
    Finances et Relations avec les investisseurs
    514-934-2828
    anne-sophie.roy@ypg.com