Fonds de revenu Supremex
TSX : SXP.UN

Fonds de revenu Supremex

10 nov. 2009 18h30 HE

Fonds de revenu Supremex : Résultats du troisième trimestre 2009

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 10 nov. 2009) - A NE PAS DIFFUSER AUX ETATS-UNIS OU SUR LES FILS DE PRESSE DES ETATS-UNIS

- BAIIA DE 8,4 MILLIONS $ COMPARATIVEMENT A 10,8 MILLIONS $ POUR LE TROISIEME TRIMESTRE DE 2008; MARGE DE BAIIA DE 22,3 % COMPARATIVEMENT A 25,3 % EN 2008

- REDUCTION DE LA DETTE DE 4,9 MILLIONS $ POUR UN TOTAL DE 12,9 MILLIONS $ EN 2009

- BENEFICE NET PAR UNITE DE 0,10 $ PAR RAPPORT A 0,20 $ AU TROISIEME TRIMESTRE 2008

Le Fonds de revenu Supremex ("le Fonds"), le plus grand fournisseur canadien d'enveloppes standards et sur mesure (TSX:SXP.UN), a annoncé aujourd'hui ses résultats du troisième trimestre terminé le 30 septembre 2009.

Au cours du troisième trimestre de 2009, les produits d'exploitation du Fonds se sont élevés à 37,6 millions $ comparativement à 42,9 millions $ pour le trimestre terminé le 30 septembre 2008, soit une diminution de 5,3 millions $ ou 12,4 %. La diminution des produits d'exploitation est principalement attribuable à une baisse du volume. Les produits d'exploitation tirés des ventes au Canada ont diminué de 5,0 millions $ ou 12,7 %, passant de 39,5 millions $ à 34,5 millions $. Les produits tirés des ventes aux Etats-Unis ont pour leur part diminué de 0,3 million $ ou 8,8 %, passant de 3,4 millions $ à 3,1 millions $.

La diminution des produits d'exploitation tirés des ventes au Canada découle d'une diminution de 12,2 % des unités vendues et d'une diminution de 0,5 % du prix de vente moyen. La diminution du nombre d'unités vendues résulte de la faiblesse du marché, principalement celui du publipostage.

La diminution des produits d'exploitation tirés des ventes aux Etats-Unis découle d'une diminution de 14,3 % des unités vendues contrebalancée par une augmentation de 4,5 % du prix de vente moyen. Un marché à la baisse aux Etats-Unis est le facteur principal influençant les ventes aux Etats-Unis.

Le BAIIA du troisième trimestre s'est élevé à 8,4 millions $ par rapport à 10,8 millions $ pour la période équivalente de 2008, soit une baisse de 2,4 million $ ou 22,2 %. La marge de BAIIA a été de 22,3 % comparativement à 25,3 % au troisième trimestre de 2008. L'impact défavorable provenant de la baisse des revenus combiné au coût de matière première plus élevé explique la réduction du BAIIA dans le trimestre.

Le bénéfice net du troisième trimestre s'est élevé à 3,1 millions $ ou 0,10 $ par part comparativement à 5,8 millions $ ou 0,20 $ par part pour la période équivalente de 2008, soit une baisse de 2,7 millions $ ou 46,6 %.

L'encaisse distribuable du troisième trimestre s'est élevée à 7,0 millions $ ou 0,24 $ par part comparativement à 9,2 millions $ ou 0,32 $ par part au troisième trimestre de 2008. Le ratio de distribution du Fonds, soit les fonds distribués en pourcentage des fonds générés aux fins de distribution, s'est élevé à 63,1 % pour le trimestre comparativement à 91,2 % pour le troisième trimestre de 2008.

Les flux de trésorerie d'exploitation se sont établis à 9,4 millions $ au troisième trimestre de 2009 comparativement à 11,0 millions $ pour la période équivalente de l'an dernier.

Depuis le début de 2009, les produits d'exploitation du Fonds se sont élevés à 124,7 millions $ comparativement à 134,1 millions $ pour la période de neuf mois terminée le 30 septembre 2008, ce qui représente une diminution de 9,4 millions $ ou 7,0 %. Le BAIIA pour les neuf premiers mois de l'année 2009 s'est élevé à 27,4 millions $ comparativement à 33,1 millions $ pour la même période de 2008, une baisse de 5,7 millions $ ou 17,2 %.

"Le marché de l'enveloppe tourne encore au ralenti et n'a pas encore récupéré suite au ralentissement économique. Il y a des indicateurs encourageants au niveau de l'économie et au niveau des dépenses de publicité et promotion, cependant les clients sont encore prudents quant à leurs dépenses discrétionnaires, ce qui affecte le volume de publipostage négativement. Jusqu'à présent cette année, la baisse de notre volume de publipostage représente 60% de la baisse de nos ventes. Nos autres domaines d'activités sont légèrement à la baisse, mais relativement stables. Bien que le niveau d'activité fut en deçà de la normale au cours de l'été, on a tout de même perçu une hausse des commandes dans les dernières semaines du trimestre et au début du trimestre en cours. La surcapacité des marchés canadien et américain de l'enveloppe a toujours un impact négatif sur notre profitabilité. La force du dollar canadien affectera aussi nos marges à moyen terme à cause des importations d'enveloppes à plus faible coût dans le marché canadien" a déclaré Gilles Cyr, président et chef de la direction du Fonds.

"Au troisième trimestre, nous avons réduit notre dette de 4.9 millions $ pour un total de 12.9 millions $ depuis le début de l'année. Nous sommes en voie d'atteindre notre objectif de 2009 de réduire la dette d'environ 15 millions $. Nous sommes en négociation avec notre syndicat bancaire pour le renouvellement de notre facilité de crédit. Malgré des conditions plus restrictives, nous devrions pouvoir renouveler notre entente de crédit au cours des prochaines semaines. Notre présente entente se termine le 31 mars 2010.

Comme toujours, nous mettons beaucoup l'accent sur nos coûts et je suis satisfait des mesures de réduction des coûts qui ont été prises. Tous nos coûts contrôlables sont en baisse par rapport à l'an dernier. Nous procédons à des arrêts périodiques de la production afin de d'équilibrer l'offre et la demande. Plusieurs de nos usines fonctionnent à 4 jours semaine depuis plusieurs mois.

Dans ce contexte difficile, le Fonds a tout de même généré une encaisse distribuable raisonnable depuis le début de l'année. Au cours des prochains trimestres, nous allons mettre beaucoup d'emphase sur la réduction de la dette et une fois cet objectif atteint, nous serons en meilleure position pour assurer notre croissance future," de conclure Gilles Cyr.

Enoncés prospectifs

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs liés à des événements ou au rendement futurs du Fonds. Un énoncé est prospectif lorsqu'il repose sur les connaissances et attentes actuelles du Fonds pour présenter une prévision quant à l'avenir. Les énoncés prospectifs peuvent contenir des expressions comme prévoir, présumer, croire, devoir, viser, avoir l'intention de, pouvoir, entendre et chercher à, éventuellement employées au futur ou au conditionnel. Ces énoncés sont fondés sur les hypothèses, attentes et estimations actuelles de la direction à propos de la croissance, des résultats d'exploitation, du rendement, des perspectives et occasions futures de l'entreprise, de la conjoncture économique canadienne et de la capacité de l'entreprise d'attirer et de conserver des clients. L'information prospective est fondée sur les estimations, les attentes et les hypothèses actuelles de la direction ainsi que sur l'information disponible du Fonds à la date des présentes. Les énoncés prospectifs sont assujettis à certains risques et incertitudes et ne devraient pas être lus comme étant des garanties de résultat ou de rendements futurs, et les résultats réels pourraient différer de manière importante de ces conclusions, prévisions ou projections. Par conséquent, nous ne pouvons garantir que les énoncées prospectifs se concrétiseront. Les hypothèses, attentes, estimations risques et incertitudes sont abordés tout au long du rapport de gestion pour l'exercice 2008 et, notamment, à la rubrique "Facteurs de risque". Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs. Le Fonds n'a pas l'intention ni l'obligation de mettre à jour ou de réviser ces énoncés prospectifs, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement.

Pour obtenir plus de détails, veuillez vous référer aux états financiers ci-joints. Les états financiers ainsi que le rapport de gestion sont disponibles sur les sites http://www.sedar.com et http://supremex.com.

Mesures non conformes aux PCGR

Le BAIIA désigne le bénéfice découlant des activités poursuivies avant frais de financement nets, impôts sur les bénéfices, amortissement des immobilisations corporelles, des actifs incorporels, de la rémunération différée et du gain à la cession de matériel et d'outillage.

La direction estime que l'encaisse distribuable est une mesure de rendement généralement utilisée par les fonds de revenu canadiens comme indicateur de la performance financière L'encaisse distribuable est définie comme étant les flux de trésorerie des activités d'exploitation ajustés de la variation nette des soldes hors caisse du fonds de roulement, de la variation des obligations au titre des avantages complémentaires de retraite, de la variation de l'actif au titre des prestations de retraite constituées et des investissements nets en capital de maintien. L'encaisse distribuable est importante car elle donne aux investisseurs une indication de l'encaisse disponible à des fins de distribution aux porteurs de parts.

Le BAIIA et l'encaisse distribuable ne constituent pas des mesures du rendement selon les PCGR et n'ont pas de significations normalisées prescrites par les PCGR. Par conséquent, le BAIIA et l'encaisse distribuable peuvent ne pas être comparables à des mesures similaires présentées par d'autres émetteurs. Les investisseurs sont avisés que le BAIIA et l'encaisse distribuable ne doivent pas être considérés comme des mesures de remplacement du bénéfice net établis conformément aux PCGR comme indicateurs du rendement du Fonds ou comme des mesures de remplacement des flux de trésorerie d'exploitation, d'investissement et de financement comme mesure de la liquidité et des flux de trésorerie.

A propos du Fonds

Le Fonds de revenu Supremex est le plus grand fabricant et distributeur d'une vaste gamme d'enveloppes génériques et personnalisées et de produits connexes au Canada. Avec des installations manufacturières dans sept provinces, Supremex est le seul fabricant national d'enveloppes au Canada et compte environ 650 employés. Cette présence nationale lui permet de fabriquer des produits en réponse aux exigences de grands clients nationaux, comme d'importantes sociétés canadiennes, des revendeurs nationaux et des organismes publics, de même que des marchands de papier et des fournisseurs de processus et de solutions.



Fonds de revenu Supremex
Rapprochement du BAIIA au Bénéfice net
(non vérifié)

Période de Période de
trois mois trois mois
terminée le terminée le
30 septembre 2009 30 septembre 2008
-------------------------------------------------------------------------

Bénéfice net de la période 3 071 454 5 762 396

Plus (moins) :
Amortissement des immobilisations
corporelles 1 157 973 1 160 857
Amortissement des actifs incorporels 1 540 975 1 514 808
Amortissement de la rémunération
différée 1 281 143 1 318 113
Perte à la cession d'immobilisations
corporelles 0 (11 945)
Frais de financement, montant net 1 361 918 1 500 834
Provision (recouvrement) d'impôts sur
les bénéfices (24 695) (402 975)

-------------------------------------------------------------------------
BAIIA 8 388 768 10 842 088
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------



Fonds de revenu Supremex
Rapprochement de l'encaisse distribuable aux flux de trésorerie
d'exploitation
(non vérifié)

Période de Période de
trois mois trois mois
terminée le terminée le
30 septembre 2009 30 septembre 2008
-------------------------------------------------------------------------

Flux de trésorerie d'exploitation 9 358 271 10 971 161

Plus (moins) :
Variation nette des soldes hors
caisse du fonds de roulement (2 259 208) (1 611 292)
Variation des obligations au titre
des avantages complémentaires de
retraite 4 500 4 500
Variation des actifs au titre des
prestations de retraite constituées (27 000) 19 600
Investissements en capital de
maintien (116 075) (145 611)

-------------------------------------------------------------------------
Encaisse distribuable 6 960 488 9 238 358
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Renseignements

  • Fonds de revenu Supremex
    Stéphane Lavigne, CA
    Vice-président et chef de la direction financière
    514-595-0555