Les Vêtements de Sport Gildan Inc.
TSX : GIL
NYSE : GIL

Les Vêtements de Sport Gildan Inc.

09 févr. 2010 16h51 HE

Gildan fait le point sur les répercussions du séisme en Haïti et sur les efforts d'aide déployés par la Société

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 9 fév. 2010) - Les Vêtements de Sport Gildan Inc. (TSX:GIL)(NYSE:GIL) a fait le point aujourd'hui sur les répercussions du tremblement de terre sur les activités de ses sous-traitants ainsi que sur les efforts d'aide déployés par la Société.

A la suite de la dévastation causée par le puissant tremblement de terre qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010, l'immeuble de Palm Apparel, un sous-traitant d'opérations de couture de Gildan, s'est effondré, ce qui a engendré de nombreux décès. Un service commémoratif pour les employés décédés se tiendra le vendredi 12 février 2010.

Les autres sous-traitants de Gildan en Haïti ont survécu au séisme sans que leur personnel subisse de sérieuses blessures et sans dommages importants à leur matériel de production. Ils ont repris leurs activités, à l'exception d'un seul sous-traitant dont le bâtiment n'a pas été jugé suffisamment sécuritaire par les ingénieurs de Gildan pour reprendre la production. Les activités de cette installation seront déplacées dans un autre bâtiment. Palm Apparel prévoit également reprendre la production à la mi-février dans d'autres bâtiments existants.

Tous les employés directs de Gildan en Haïti qui supervisent le contrôle de la qualité dans les établissements de nos sous-traitants et assurent la conformité au code de conduite de Gildan en matière de pratiques de travail sont sains et saufs, y compris cinq employés qui se trouvaient à l'usine de Palm au moment du séisme.

En plus d'un don corporatif de 50 000 $ au fonds du séisme en Haïti de la Croix-Rouge, auquel les employés ont également versé 30 000 $, la Société a privilégié une aide directe à ses employés et à ceux de ses sous-traitants, ainsi qu'un soutien financier pour aider ses sous-traitants à relocaliser et à reprendre leurs activités.

Les principales initiatives directes entreprises par la Société jusqu'à maintenant sont :

- La mise sur pied du Fonds Gildan d'aide et de reconstruction en Haïti, auquel Gildan a versé plus de 150 000 $ et ses employés, environ 25 000 $

- L'établissement d'une aire de ravitaillement en République dominicaine pour favoriser la distribution d'abris temporaires, de médicaments, ainsi que de nourriture et de couches pour bébés

- L'acheminement de plus de 10 000 boîtes de denrées pouvant nourrir une famille de quatre personnes pendant environ cinq jours

- Des rencontres individuelles avec tous les employés de Gildan pour évaluer leurs besoins immédiats sur le plan médical, psychologique et physique

- Le parrainage de concerts-bénéfice et le don de t-shirts pour les activités de collecte de fonds

De plus, la Société collabore avec le propriétaire de Palm Apparel afin de fournir une aide spéciale aux employés et aux familles des travailleurs qui ont perdu la vie dans l'effondrement de ce bâtiment. Le programme d'aide qui sera mis en place comprend :

- Soutien financier aux familles des employés décédés

- Soutien financier pour les employés en incapacité physique permanente

- Distribution de contenants de nourriture pour les travailleurs survivants, un processus qui a été complexe à organiser dans le cas de Palm en raison de la difficulté à retrouver et à réunir les travailleurs, mais qui a commencé au début de cette semaine

Gildan fournit une aide financière à ses sous-traitants pour leur permettre de reconstruire et reprendre leurs activités. En l'absence de services de financement bancaire en Haïti, Gildan a fourni d'importantes avances de fonds de roulement ainsi que de l'équipement à ses sous-traitants et continue d'offrir des services de financement afin de contribuer au processus de reconstruction et de création d'emplois en Haïti.

Bien que Gildan ait mis en place des plans d'intervention à court terme pour s'assurer de pouvoir continuer de servir ses clients pendant le processus de reconstruction en Haïti, la Société s'est engagée à jouer un rôle proactif en appuyant ses sous-traitants et leurs employés, et en assurant une présence stratégique importante dans le pays en tant que composante de sa chaîne d'approvisionnement mondiale.

Profil

Gildan est une entreprise à intégration verticale du secteur de la commercialisation et de la fabrication de vêtements de base de qualité. La Société est le principal fournisseur de vêtements de sport destinés au marché de la sérigraphie aux Etats-Unis et au Canada. Gildan est également un important fournisseur pour ce même marché en Europe et sa présence est en croissance au Mexique et dans la région Asie-Pacifique. La Société vend des t-shirts, des chandails sport et des vêtements molletonnés non imprimés en grandes quantités à des grossistes, vêtements qui sont par la suite ornés de motifs ou de logos par des imprimeurs sérigraphes. Ultimement, les consommateurs achètent les produits qui portent l'étiquette Gildan lors d'événements sportifs, de spectacles ou d'événements professionnels, ainsi que dans les destinations de voyage et de tourisme. Les produits Gildan sont également utilisés en guise d'uniformes de travail ainsi que pour d'autres fonctions semblables afin de véhiculer une identité individuelle, de groupe ou d'équipe. La Société est aussi l'un des plus grands fournisseurs de chaussettes de marque privée et de marque Gildan vendues principalement aux détaillants du marché de masse. De plus, Gildan s'est fixée comme objectif de devenir un important fournisseur de sous-vêtements pour hommes et garçons et de vêtements de sport non imprimés aux détaillants du marché de masse de la vente au détail en Amérique du Nord.

Enoncés prospectifs

Certains énoncés qui figurent dans le présent communiqué de presse constituent des énoncés prospectifs au sens de la loi intitulée Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des Etats-Unis et des lois et de la réglementation sur les valeurs mobilières du Canada. Ces énoncés sont assujettis à des risques, incertitudes et hypothèses importants. Les énoncés prospectifs comprennent notamment de l'information sur nos objectifs et sur les stratégies visant à atteindre ces objectifs, en plus de renseignements sur nos opinions, nos plans, nos attentes, nos prévisions, nos estimations et nos intentions. Les énoncés prospectifs se reconnaissent généralement à l'emploi de termes ayant une connotation conditionnelle ou prospective, tels que "peut", "fera", "s'attend à", "prévoit", "a l'intention de", "estime", "suppose", "anticipe", "planifie", "croit", "continue", de la forme négative de ces expressions ou des variantes de celles-ci ou de termes semblables. Le lecteur est invité à consulter les documents que nous avons déposés auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières et de la Securities and Exchange Commission des Etats-Unis ainsi que la rubrique "Risques et incertitudes" et les risques décrits à la rubrique "Gestion des risques financiers" du rapport de gestion de l'exercice 2009, mis à jour ultérieurement dans notre rapport de gestion intermédiaire du premier trimestre de 2010, pour une analyse des facteurs pouvant influer sur nos résultats futurs. Les principaux facteurs et les principales hypothèses qui ont été retenus pour tirer une conclusion ou formuler une prévision ou une projection sont également présentés dans le présent document.

Les énoncés prospectifs sont, de par leur nature, incertains et les résultats ou les événements qui y sont prévus pourraient différer considérablement des résultats ou des événements réels. Les facteurs marquants qui pourraient faire en sorte que les événements ou les résultats réels diffèrent considérablement des conclusions, hypothèses ou projections reflétées dans ces énoncés prospectifs comprennent notamment :

- notre capacité à mettre nos stratégies et plans de croissance à exécution et, notamment, à réaliser les gains de parts de marché, la mise en oeuvre des mesures de compression des coûts, et la conclusion et l'intégration réussies des acquisitions;

- l'intensité de la concurrence et notre capacité de la soutenir efficacement;

- l'adversité de l'évolution de la conjoncture et des conditions financières dans le monde ou dans un ou plusieurs des marchés que nous desservons;

- notre dépendance à l'égard d'un petit nombre de clients d'envergure;

- le fait que nos clients ne soient pas dans l'obligation de passer un minimum de commandes fermes;

- notre capacité à prévoir l'évolution des préférences et tendances de consommation;

- notre capacité à gérer nos niveaux de stocks en fonction de l'évolution de la demande;

- les fluctuations et la volatilité des cours des matières premières entrant dans la confection de nos produits, comme le coton et les fibres de polyester;

- notre dépendance à l'égard de fournisseurs clés et notre capacité à maintenir un approvisionnement ininterrompu en matières premières;

- les risques liés aux conditions météorologiques et au climat politique et socioéconomique propres aux pays où nous exerçons nos activités;

- la perturbation des activités de fabrication et de distribution par des conflits de travail, l'instabilité politique, le mauvais temps, les catastrophes naturelles et d'autres événements ou sinistres imprévus;

- la modification de lois et accords sur le commerce international sur lesquels compte actuellement la Société pour exercer ses activités de fabrication ou pour l'application des mesures de protection qu'ils prévoient;

- les facteurs ou circonstances qui pourraient faire grimper notre taux d'imposition effectif, dont le résultat de vérifications fiscales ou la modification de lois ou traités fiscaux applicables;

- la conformité à la réglementation en matière d'environnement, de fiscalité, de commerce international, d'emploi, de santé et sécurité au travail, ainsi qu'à d'autres lois et règlements dans les territoires où nous exerçons nos activités;

- notre grande dépendance à l'égard de nos systèmes informatisés pour la conduite de nos activités commerciales;

- l'évolution de nos relations de travail avec nos employés ou des règlements sur l'emploi au Canada comme à l'étranger;

- une mauvaise presse à la suite d'une violation des lois du travail ou pour des pratiques professionnelles ou commerciales contraires à l'éthique par la Société ou ses sous-traitants;

- notre dépendance à l'égard de gestionnaires clés et notre capacité à attirer et à retenir à notre personnel clé;

- l'évolution ou le risque de violation des lois et règlements sur la sécurité des produits de consommation;

- les modifications de conventions et d'estimations comptables;

- l'exposition aux risques découlant des instruments financiers, dont le risque de crédit, le risque d'illiquidité, le risque de change et le risque de taux d'intérêt.

Ces facteurs pourraient faire en sorte que le rendement et les résultats financiers réels de la Société au cours des périodes futures diffèrent de façon marquée des estimations ou des projections à l'égard de la performance ou des résultats futurs exprimés, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne tiennent pas compte de l'incidence que les opérations ou les éléments non récurrents ou particuliers annoncés ou qui se produiront après le dépôt des états financiers pourraient avoir sur les activités de la Société. Par exemple, ils ne tiennent pas compte de l'incidence des cessions, des acquisitions ou autres transactions, des dépréciations d'actifs ou d'autres charges annoncées ou qui sont constatées après la formulation des énoncés prospectifs. L'incidence financière de ces opérations et d'éléments non récurrents ou inhabituels peut se révéler complexe et dépend nécessairement des faits propres à chacun d'eux.

Même si nous sommes d'avis que les attentes exprimées dans nos énoncés prospectifs sont raisonnables, rien ne peut garantir qu'elles se concrétiseront. Les énoncés prospectifs ont pour but de fournir au lecteur une description des attentes de la direction quant à la performance financière de la Société pour l'exercice 2010 et ils risquent de ne pas convenir à d'autres fins. De plus, à moins d'indication contraire, les énoncés prospectifs présentés dans ce communiqué ont été établis en date de ce dernier, et nous ne nous engageons nullement à les actualiser publiquement ni à les réviser à la lumière de nouveaux renseignements ou d'événements futurs ou pour quelque autre motif que ce soit, sauf si les lois ou les règlements applicables l'exigent. Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué sont présentés sous réserve expresse de cette mise en garde.

Renseignements

  • Relations avec les investisseurs
    Laurence G. Sellyn
    Premier vice-président
    Chef des services financiers et administratifs
    514-343-8805
    lsellyn@gildan.com
    ou
    Sophie Argiriou
    Directrice
    Communications avec les investisseurs
    514-343-8815
    sargiriou@gildan.com
    ou
    Relations avec les médias
    Geneviève Gosselin
    Directrice
    Communications corporatives
    514-343-8814
    ggosselin@gildan.com