Ontario's NDP

Ontario's NDP

28 sept. 2007 08h30 HE

Hampton propose des solutions pour alléger la crise des pertes d'emplois

KITCHENER, ONTARIO--(Marketwire - 28 sept. 2007) - Dans une région qui a perdu 6 900 emplois au cours des dernières années, les travailleurs et travailleuses demandent que le gouvernement de l'Ontario adopte des mesures afin de prévenir de nouvelles pertes d'emplois bien rémunérés. Le chef NPD de l'Ontario, Howard Hampton, et les candidats NPD, Rick Moffitt (Kitchener Centre), Catherine Fife (Kitchener-Waterloo) et Mitchel Healey (Cambridge) ont rencontré les travailleurs et travailleuses de la région afin de discuter de mesures sensées et pratiques que le gouvernement provincial pourrait adopter afin de retenir de bons emplois en Ontario dans le domaine manufacturier et aider les travailleurs et travailleuses qui font face à des mises à pied.

" Dalton McGuinty prétend qu'il n'y a pas de crise d'emploi. Nous avons besoin d'un gouvernement qui n'a pas peur de se tenir debout pour les familles des travailleurs et travailleuses et qui donne du leadership au milieu de cette crise des emplois dans le domaine manufacturier. Si McGuinty peut se donner une hausse de salaire de 40 000 $, il peut trouver le temps d'aider les travailleurs et travailleuses qui perdent leur salaire au complet ", de déclarer Howard Hampton.

" Il est outrageant que des entreprises qui ont été en exploitation dans la région pendant de nombreuses années ferment leurs portes presque du jour au lendemain sans même discuter de solutions de rechange avec leurs travailleurs et travailleuses. Nous devons rendre plus difficile la fermeture d'usines en Ontario, nous devons protéger les travailleurs et travailleuses menacés de mises à pied et nous devons augmenter nos efforts de formation et d'adaptation ", a-t-il ajouté.

Le NPD présenterait un certain nombre de mesures afin de protéger les hommes et les femmes au travail lorsqu'ils sont mis à pied :

- Exiger des périodes de préavis de mises à pied plus longues dans le cas de mises à pied massives de 50 employés ou plus en vertu de la Loi sur les normes d'emploi.

- Des comités d'adaptation patronaux-syndicaux conjoints obligatoires pour toutes les mises à pied de plus de 50 personnes.

- Exiger que l'employeur négocie des ententes de fermeture avec les travailleurs et travailleuses avant le début de la période des avis. Les ententes de fermeture pourraient comprendre des programmes de recyclage professionnel, des prestations de départ améliorées, des indemnités de départ, des mises à la retraite anticipées, des options de restructuration en vue de sauver l'usine, y compris des paiements forfaitaires pour les travailleurs et travailleuses, et des transferts vers d'autres installations de l'employeur.

- Interdire les mises à pied pendant un an à compter du jour de l'envoi de l'avis au ministre du Travail s'il n'y a pas d'entente de fermeture en place.

- Doubler les paiements des indemnités de départ pour les employés admissibles - la prestation de départ pourrait comprendre deux semaines de salaire normal pour chaque année de travail (calculé selon un prorata mensuel).

- Eliminer le présent seuil de 26 semaines pour l'indemnité de départ.

- Augmenter le financement pour les services d'aide à l'adaptation de la main-d'oeuvre.

" Lorsqu'une usine ferme ses portes, ce ne sont pas seulement les personnes qui y travaillent qui en subissent les conséquences. La communauté toute entière en souffre également. Il nous faut conserver les emplois dans nos communautés et nous assurer que lorsqu'une entreprise cesse ses activités, il existe un plan pour les familles des travailleurs et travailleuses ", a déclaré Howard Hampton.

Selon la proposition du NPD, un commissaire à la protection des emplois pourrait également intervenir lorsque les entreprises sont confrontées à des difficultés et s'affairent à chercher des moyens de sauver des emplois, en amenant ainsi le gouvernement à utiliser ses ressources afin de résoudre la situation.

La semaine dernière, Howard Hampton annonçait que l'engagement prioritaire du NPD était d'accorder la priorité aux emplois et de s'assurer que les hommes et les femmes reçoivent un traitement équitable pour une bonne journée de travail.

Renseignements

  • Renseignements pour les médias:
    Ontario's NDP
    Robin Nieto
    (416) 591-5455 x 490