Jobboom

Jobboom

10 janv. 2005 06h00 HE

Indice Jobboom de la province de Québec à 84,9 % en janvier : Peu de changement dans l'emploi pour débuter 2005


COMMUNIQUE TRANSMIS PAR CCNMatthews

POUR: JOBBOOM

LE 10 JANVIER 2005 - 06:00 ET

Indice Jobboom de la province de Québec à 84,9 % en
janvier : Peu de changement dans l'emploi pour débuter
2005

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 10 jan. 2005) - La perte de 3 600
emplois dans l'économie du Québec le mois dernier donne lieu à une
nouvelle baisse de la prévision de l'Indice Jobboom de 3,8 points en
janvier. A 84,9 %, c'est la troisième fois consécutive en neuf mois que
celui-ci se trouve sous le niveau "excellent" qu'il avait occupé de mai
à octobre 2004.

Dans les régions métropolitaines de recensement (RMR), les prévisions de
l'Indice Jobboom affichent quelques hausses notables dans les régions de
Sherbrooke, Trois-Rivières et Ottawa-Gatineau.

L'Indice de la province de l'Ontario subit une légère baisse (- 1,9
point) ce mois-ci et s'affiche à 84,4 %.

Province de Québec : 84,9 % - Favorable

Le Québec a perdu quelque 3 600 emplois au cours du dernier mois, ce qui
fait fléchir à nouveau l'Indice Jobboom en janvier. Les pertes se
retrouvent dans les secteurs du commerce, du transport et de
l'entreposage. L'année 2004 avait commencé par une chute de l'Indice
sous le niveau "excellent" (90 % et +). Après être resté au niveau
"favorable" jusqu'en mai, l'Indice avait alors repris de la vigueur et
se plaçait à nouveau au-dessus du niveau excellent jusqu'en octobre.
Pour l'année, le nombre des emplois créés s'élève à 37 000, soit une
croissance de 1 %, ce qui est inférieur à la moyenne nationale de 1,4 %,
mais supérieur à 2003 alors que ce taux pour le Québec avait été de 0,6
%.

Rappelons que l'Indice Jobboom indique la vigueur de l'emploi par
rapport aux 120 derniers mois. L'Indice de ce mois-ci occupe le 16e rang
sur 120, ce qui signifie que 104 mois ont affiché une performance
inférieure au cours des dix dernières années. De décembre 1994 à
décembre 2004, l'emploi a augmenté de 19 % dans l'économie québécoise,
passant de 3 134 100 à 3 718 900.

Régions métropolitaines de recensement du Québec (RMR) - janvier 2005

Région de Ottawa-Gatineau : 90 % - Excellent

A la suite du bond de 7 points enregistré le mois précédent, il s'agit
d'une nouvelle hausse de 5,4 points pour cet Indice, due principalement
à un ajout de quelque 5 700 emplois au cours du mois de décembre dernier
selon les données de Statistique Canada. Ces dernières remontées
arrivent après plusieurs mois d'une certaine stagnation qui maintenait
l'Indice sous les 80 %. Il faudra voir si la tendance se maintient au
cours de l'année qui s'amorce. Pour janvier, l'Indice occupe le 10e rang
sur 120, ce qui signifie que 110 mois ont affiché une performance
inférieure au cours des dix dernières années. Le nombre d'emplois dans
la région est passé de 504 500 à 632 300 entre décembre 1994 et décembre
2004, une augmentation de 25 % en dix ans.

Région de Sherbrooke : 86,6 % - Favorable

Cette prévision est en hausse de 4,2 points grâce à la création de
quelque 900 emplois au cours de décembre, selon les données de
Statistique Canada. L'Indice de cette RMR avait subi des baisses en
novembre et en décembre 2004 qui l'avaient fait passer sous le seuil
"excellent" occupé depuis juin. L'Indice occupe ce mois-ci le 14e rang
sur 120, ce qui signifie que 106 mois ont affiché une performance
inférieure au cours des dix dernières années. En décembre 1994, on
dénombrait dans la région 65 800 emplois par comparaison à 80 500
aujourd'hui, soit une augmentation de 22 % en dix ans.

Région de Montréal : 75,6 % - Favorable

Cet Indice subit en janvier sa sixième baisse (- 4,1 points) depuis
avril 2004, cette fois-ci reflétant la perte de quelque 4 400 emplois,
qui fait suite à celle de 5 700 emplois lors des deux périodes
précédentes selon les données de Statistique Canada. Cette RMR affiche
un déficit de 15 900 emplois pour l'année qui vient de se terminer par
rapport à 2003. L'Indice de ce mois-ci occupe le 29e rang sur 120, ce
qui signifie que 91 mois ont affiché une performance inférieure au cours
des dix dernières années. De décembre 1994 à décembre 2004, le nombre
d'emplois est passé de 1 530 000 à 1 817 500, soit une croissance de 19
%.

Région de Québec : 74,8 % - Passable

Baisse de 1,9 point de la prévision de la RMR de Québec en janvier, en
raison d'une nouvelle perte de 400 emplois en décembre, qui suit les 2
000 emplois perdus le mois précédent selon les données de Statistique
Canada. Cette perte continue de gruger le gain de 3 200 emplois
enregistré en octobre. La région avait connu en avril 2004 la première
remontée de son Indice après un semestre en baisse. Depuis, il oscille
autour du seuil entre "passable" et "favorable". L'Indice occupe le 20e
rang sur 120 ce mois-ci, ce qui signifie que 100 mois ont affiché une
performance inférieure au cours des dix dernières années. Pour la
période 1994-2004, le nombre d'emplois est passé de 300 400 à 363 800,
une progression de 21 %.

Région de Saguenay : 71,1 % - Passable

Une nouvelle perte de quelque 300 emplois survenue le mois dernier,
faisant suite à celle de 3 200 emplois lors des périodes précédentes
selon les données de Statistique Canada, renforce la tendance à la
baisse de l'Indice Jobboom de la RMR de Saguenay, qui recule de 3,6
points en janvier. Il faudra voir si cette tendance amorcée en septembre
dernier se poursuit au fil des mois prochains. L'Indice de ce mois-ci
occupe le 11e rang sur les 120 derniers mois, ce qui signifie que 109
mois ont affiché une performance inférieure au cours des dix dernières
années. Au cours de la période 1994-2004, le nombre d'emplois est passé
de 61 600 à 72 400, une progression de 17 %.

Région de Trois-Rivières : 53,2 % - Passable

Les données de Statistique Canada montrent un nouveau gain de 500
emplois en décembre, le cinquième consécutif pour cette RMR, faisant
suite à celui de 300 emplois le mois précédent. Déjà, la création de 1
500 emplois depuis la fin de l'été 2004 avait permis à cet Indice de
grimper enfin après des pertes importantes cumulées pendant cinq mois
consécutifs. Ce nouveau gain d'emplois lui permet maintenant de gagner
3,6 points et de passer le seuil de "défavorable" à "passable". Il
occupe le 36e rang sur 120, ce qui signifie que 84 mois ont affiché une
performance inférieure depuis 1994. Mais sa faiblesse générale trahit
surtout des difficultés à maintenir un niveau de création d'emploi assez
fort par rapport aux dix dernières années. En décembre 1994, il y avait
61 500 emplois dans la région métropolitaine de Trois-Rivières par
rapport à 65 000 aujourd'hui, une maigre augmentation de 6 % en dix ans.
Remarquons cependant que les gains d'emploi actuels commencent à
influencer positivement ce taux, qui s'est situé plutôt autour de 3 %
tout au long de 2004.

Province de l'Ontario : 84,4 % - Favorable

La prévision de l'Indice Jobboom subit une seconde baisse consécutive en
janvier (- 1,9 point), reflétant la perte de quelque 8 600 emplois au
cours du mois de décembre, qui fait suite à celle de 2 200 emplois le
mois précédent. En 2004, cet Indice a connu peu de variations, se
maintenant généralement au niveau "favorable", avec quelques soubresauts
l'ayant fait grimper au niveau "excellent" en juin, juillet et août.
L'emploi y a connu une croissance de 1,5 %, soit légèrement au-dessus de
la moyenne canadienne de 1,4 %. Sur les 120 derniers mois, l'Indice de
ce mois-ci occupe le 22e rang, ce qui signifie que 98 mois ont affiché
une performance inférieure au cours de cette période. Le total des
emplois dans cette province s'élève à 6 380 300. En 10 ans, de décembre
1994 à décembre 2004, l'emploi a augmenté de 25 %.

Région de Toronto : 68,1 % - Passable

Un maigre gain de 1 000 emplois en décembre, faisant suite à la perte
de quelque 25 500 emplois au cours des trois périodes précédentes, ne
permet pas à cet Indice de se maintenir. Il chute donc une nouvelle fois
(- 5,4 points) en janvier. Rappelons que cette prévision est passée du
niveau "excellent", occupé de juillet à septembre 2004, au niveau
"passable". Sur les 120 derniers mois, l'Indice de ce mois-ci occupe le
59e rang, ce qui signifie que 61 mois ont affiché une performance
inférieure au cours de cette période. De décembre 1994 à décembre 2004,
le nombre d'emplois est passé de 2 033 200 à 2 750 700, une croissance
de 35 %.

Qu'est-ce que l'Indice Jobboom : rappel

L'Indice Jobboom est une prévision de la force de l'emploi pour le mois
courant, calculée par rapport aux dix dernières années. Plus l'Indice
est fort, c'est-à-dire près de 100 %, plus le marché de l'emploi est
favorable.

L'Indice Jobboom est obtenu grâce aux données mensuelles
(désaisonnalisées) de Statistique Canada, recueillies par l'Enquête sur
la population active (EPA). La prévision est basée sur une méthode
statistique nommée l'auto-régression. L'Indice Jobboom possède une marge
d'erreur normale de 2 %. L'Indice Jobboom régional se base sur les
données fournies dans l'EPA concernant les régions métropolitaines de
recensement (RMR).

Pour plus de détails, consultez la section de l'Indice Jobboom à
l'adresse suivante : www.jobboom.com/indice.

Jobboom, membre du réseau Canoë, est une filiale de Canoë Inc. et de
Quebecor Média.

-30-

Renseignements

  • POUR PLUS D'INFORMATIONS, COMMUNIQUER AVEC:
    Source :
    Jobboom
    ou
    Renseignements :
    Relations publiques Andrée Peltier
    Andrée Peltier
    (514) 846-0003