J-Pacific Gold Inc.
TSX VENTURE : JPN
OTC Bulletin Board : JPNJF

J-Pacific Gold Inc.

10 janv. 2007 13h45 HE

J-Pacific Gold complète son financement

Et annonce un programme d'exploration et de développement agressif pour 2007

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(CCNMatthews - 10 jan. 2007) - J-Pacific Gold inc. ("J-Pacific" ou la "Société") (TSX VENTURE:JPN)(OTCBB:JPNJF), une société engagée dans l'exploration de projets aurifères en Amérique du Nord, dévoile son programme d'exploration et de développement pour 2007, suivant la clôture d'un placement privé de 4,4 millions $ au cours du quatrième trimestre de 2006. Les travaux d'exploration et de développement prévus pour 2007 comprennent des forages carottiers sur les projets Blackdome et Elizabeth en Colombie-Britannique et sur le projet Montgolfier au Québec. Des forages à circulation inversée sont également prévus sur le projet Callaghan au Nevada.

Projet aurifère-argentifère Blackdome, Colombie-Britannique

Des études réalisées par SRK Consulting inc. ("SRK") (2001) et Roscoe Postle Associates inc. (2004) ont démontré que le projet Blackdome pourraient renfermer de nouvelles zones de minéralisation en or-argent de type épithermal, en plus de la minéralisation située dans le prolongement latéral et en profondeur des ressources minérales définies à ce jour. En se fondant sur ces recommandations, J-Pacific a entrepris une campagne de forage carottier au cours du quatrième trimestre de 2006 totalisant environ 4 000 mètres dans 17 sondages afin d'identifier et de mieux définir ce potentiel.

Entre 1986 et 1991, la mine d'or Blackdome affichait l'une des plus hautes teneurs parmi les producteurs aurifères de l'Ouest canadien, produisant 240 000 onces d'or à partir de 338 000 tonnes de minerai. En 1998 et 1999, la mine a produit 6 547 onces d'or supplémentaires à partir de 21 286 tonnes de minerai provenant d'une exploitation souterraine. Le projet aurifère Blackdome renferme présentement des ressources minérales inférées (A. Boronowski, 1999), tel que reclassifiées par SRK (2001, rapport technique 43-101), de 124 120 tonnes à une teneur moyenne de 12,8 g Au/t et 33,7 g Ag/t. Les installations de production et de traitement sont toujours sur le site minier, ainsi que la majorité des permis requis pour l'exploitation.

Projet aurifère Elizabeth, Colombie-Britannique

En 2002, J-Pacific a acquis le projet aurifère Elizabeth, situé à environ 30 kilomètres au sud-sud-ouest du projet Blackdome et à 30 kilomètres au nord-nord-est de la ville minière aurifère historique de Bralorne, dans une région qui a produit quatre millions d'onces d'or (source : Bralorne Gold Mines Ltd). Bien que la présence de ressources minérales à la mine Bralorne et au projet Blackdome n'implique pas nécessairement que des ressources aurifères seront définies sur le projet Elizabeth, les travaux d'exploration antérieurs indiquent la présence de minéralisation aurifère importante.

En 2003, un programme d'échantillonnage lithogéochimique et pédogéochimique a permis de découvrir une série d'indices aurifères à haute teneur sur le projet, plus particulièrement dans le secteur de la zone Southwest. Par la suite, en 2004 et 2005, J-Pacific a implanté en trois phases 37 sondages totalisant 5 484 mètres. Ces sondages ont livré des résultats encourageants dans le secteur de la zone Southwest. La zone a été suivie sur une distance latérale de 620 mètres et jusqu'à une profondeur verticale de 286 mètres. Les campagnes de forage réalisées en 2004 et 2005 ont recoupé plusieurs intervalles minéralisés en or dans la zone Southwest, notamment 88,47 g Au/t sur 2,0 mètres; 5,33 g Au/t sur 7,9 mètres; 2,60 g Au/t sur 4,9 mètres; 4,53 g Au/t sur 4,5 mètres; 5,44 g Au/t sur 1,5 mètre; 4,92 g Au/t sur 3,0 mètres; et 20,0 g Au/t sur 1,0 mètre (tel que résumé dans deux rapports techniques 43-101 déposés en mai 2005 et janvier 2006 et préparés par Greg Mosher de Wardrop Engineering inc.).

En se fondant sur les recommandations du rapport technique, J-Pacific prévoit entreprendre une campagne de forage carottier totalisant environ 3 000 mètres en juin 2007, afin de mieux définir et délimiter les extensions latérales et en profondeur de la minéralisation aurifère découverte dans le secteur de la zone Southwest.

Projet aurifère Montgolfier, Québec

En septembre 2006, SRK Consulting inc. a été mandaté pour effectuer une ré-interprétation des données d'exploration historiques et une interprétation de nouvelles données de magnétométrie et de résistivité apparente à haute résolution acquises en 2005 et découlant d'un levé géophysique aéroporté réalisé par Fugro Airborne Surveys. Entre 1984 et 1991, plusieurs sociétés (dont Teck Exploration, Placer Dome, Golden Hope et Golden Shield) ont effectué des travaux d'exploration sur la propriété. Selon les travaux statutaires disponibles, environ 78 sondages ont été implantés entre 1985 et 1991 à l'intérieur des 31 kilomètres d'étendue latérale couverts par la propriété. Très peu de travaux ont été effectués depuis. Trente-neuf de ces sondages ont recoupé des zones aurifères avec des teneurs variant entre 1,0 et 14,8 g Au/t sur des épaisseurs entre 0,3 et 4,6 mètres. SRK est d'avis que le projet Montgolfier présente suffisamment d'intérêt pour justifier une campagne de forage initiale d'environ 10 000 mètres en 27 sondages, afin de vérifier huit cibles conceptuelles. En se fondant sur ces recommandations, J-Pacific prévoit entreprendre en janvier 2007 une campagne de forage carottier de 10 000 mètres sur le projet Montgolfier, qui devrait se terminer en avril 2007 (si les conditions le permettent).

Le projet Montgolfier chevauche la zone de faille Casa Berardi à environ 30 kilomètres à l'est de la mine Casa Berardi, où Mines Aurizon ltée a défini des réserves minérales de 4,9 millions de tonnes à une teneur de 7,69 g Au/t, ainsi que des ressources minérales indiquées de 2,7 millions de tonnes à 5,11 g Au/t et des ressources minérales inférées de 5,7 millions de tonnes à une teneur de 6,50 g Au/t (source : site web de Mines Aurizon ltée). Bien que la présence de réserves et de ressources aurifères à la mine Casa Berardi n'implique pas nécessairement que des ressources seront définies sur la propriété Montgolfier, SRK Consulting inc. souligne que le contexte structural et stratigraphique de la propriété Montgolfier présente des similarités avec le contexte à la mine Casa Berardi, ainsi qu'avec d'autres zones aurifères connues le long de la faille Casa Berardi.

Projet aurifère Callaghan, Nevada

La propriété Callaghan est un projet qui en est aux étapes préliminaires, situé à environ 50 kilomètres à l'ouest des Monts Roberts dans le nord-est du Nevada. Callaghan est situé à environ 65 kilomètres au sud des découvertes de Cortez Hills, Pediment et ET Blue, ainsi que des mines Pipeline, South Pipeline, Gold Acres et Cortez. La propriété couvre une séquence carbonatée de la plaque inférieure incluant la Formation de Roberts Mountain, qui renferme d'importants gîtes aurifères dans le nord du Nevada. Des roches siliceuses de la plaque supérieure au chevauchement Roberts Mountain recouvrent localement les roches carbonatées. Les travaux antérieurs de cartographie, d'échantillonnage, de tranchées et de forage ont permis d'identifier des anomalies géochimiques associées à un contexte structural et stratigraphique favorable aux gîtes aurifères de remplacement contrôlés par la structure, caractérisés par des teneurs élevées.

Une campagne d'échantillonnage pédogéochimique réalisée en 2005 a permis de mieux définir des cibles d'exploration suggérées par les travaux antérieurs. J-Pacific prévoit compléter une campagne de forage à circulation inversée de 2 000 mètres à l'été 2007, afin d'évaluer trois cibles d'exploration; deux des cibles sont caractérisées par des intervalles minéralisés recoupés en sondage, tandis que la troisième correspond à une anomalie géochimique en surface coïncidant avec une nouvelle structure géologique (Dana Durgin, 2005, rapport technique 43-101).

Autres projets

J-Pacific prévoit réaliser à l'été 2007 des travaux restreints d'exploration en surface, principalement des campagnes d'échantillonnage lithogéochimique et pédogéochimique ainsi que des analyses sur les projets Truax et Blackdome South en Colombie-Britannique.

Bien que la Société reconnaît le fort potentiel aurifère du projet Golden Trend au Nevada, les travaux antérieurs de forage n'ont pas réussi à atteindre l'horizon géologique favorable de la plaque inférieure, et aucune campagne d'exploration n'est prévue en 2007. La Société recherche présentement un partenaire pour poursuivre les travaux sur la propriété.

Le projet Zenda en Californie a été remis au vendeur d'origine.

En dévoilant les projets de la Société, M. Michael Michaud, président et chef de la direction de J-Pacific, mentionne également que la Société est satisfaite d'avoir réalisé son financement et finalisé son programme d'exploration et de développement pour 2007. "Le programme d'exploration prévu est conçu de manière à évaluer agressivement le potentiel d'exploration unique pour chacun des différents projets inclus dans le portefeuille de la Société", déclare M. Michaud.

Les travaux d'exploration et de développement seront effectués par différents professionnels, sous la supervision de M. Michael Michaud, agissant à titre de Personne qualifiée tel que défini par la Norme canadienne 43-101 pour les projets de la Société. Ce dernier a également révisé et approuvé le contenu de ce communiqué.

Au nom du Conseil d'administration,

M. Michaud, Président et chef de la direction

Certains énoncés compris dans ce communiqué, qui ne sont pas des faits historiques, constituent des énoncés prospectifs au sens de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Les investisseurs sont prévenus que les énoncés prospectifs sont de nature incertaine. Les performances et les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus ou évoqués, en raison de certains risques et incertitudes, dont quelques-uns sont décrits ci-dessous. Parmi les énoncés prospectifs, citons notamment les commentaires concernant la définition et l'estimation de réserves minérales (et de matériel minéralisé non compris dans les réserves), l'augmentation future des réserves minérales, l'exploitation de réserves minérales, l'estimation des coûts de construction, les dates d'achèvement de construction, les exigences et les coûts en matière d'équipement, la production, les dates de début de production, les teneurs, la capacité de traitement, la durée potentielle d'exploitation, les résultats d'études de faisabilité, le développement, les coûts et les dépenses. Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats évoqués, citons notamment les délais et les événements imprévus qui pourraient survenir durant la construction, l'expansion et le démarrage; les variations dans la teneur du minerai, le tonnage extrait, broyé ou usiné; les délais ou l'impossibilité d'obtenir l'approbation du conseil ou des autorités gouvernementales; les délais et la possibilité d'obtenir du financement externe à des conditions acceptables pour l'équipement, la construction, le fonds de roulement ou d'autres fins; la disponibilité d'un approvisionnement adéquat en énergie et en eau; la disponibilité d'équipement minier adéquat; des problèmes techniques ou liés aux permis, à l'exploitation ou au traitement; et les fluctuations au niveau du prix de l'or et des coûts. Il n'y a aucune garantie que les développements futurs ayant une incidence sur les activités de la Société seront conformes à ceux anticipés par la direction.

Les prévisions comprises dans ce communiqué correspondent aux estimations actuelles de la direction en date de ce communiqué en ce qui a trait aux sujets abordés dans ce dernier. La Société prévoit que des événements ultérieurs pourraient entraîner des changements au niveau des estimations, et que les résultats réels pourraient différer de ces estimations, possiblement de façon sensible. Bien qu'il est possible qu'elle révise ultérieurement ses estimations, la Société décline toute obligation de mettre à jour les estimations ultérieurement ou à la suite de nouveaux événements. Les investisseurs et les lecteurs ne doivent pas présumer que les prévisions comprises dans ce communiqué représentent les estimations de la direction à une date autre que la date de ce communiqué. Des informations complémentaires concernant certains risques et incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus ou évoqués sont présentés dans les documents de la Société déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) au cours des 12 derniers mois; des copies de ces documents sont disponibles auprès de la SEC ou peuvent être obtenus sur demande auprès de la Société.

La Bourse de croissance TSX n'accepte aucune responsabilité concernant la véracité ou l'exactitude de ce communiqué.

Renseignements

  • J-Pacific Gold Inc.
    Nick Ferris
    Président du conseil
    (888) 236-5200
    ou
    J-Pacific Gold Inc.
    Michael Michaud
    Président et chef de la direction
    (888) 236-5200
    (604) 684-6678 (FAX)
    Courriel: info@jpgold.com
    Site web: www.jpgold.com
    ou
    Marston Webb International - Demandes des médias
    Victor Webb
    (212) 684-6601
    ou
    Marston Webb International - Demandes des médias
    Madlene Olson
    (212) 684-6601
    (212) 725-4709 (FAX)
    Courriel: marwebint@cs.com