TRANSCANADA
NYSE : TRP
TSX : TRP

TRANSCANADA

01 août 2008 23h40 HE

L'Assemblée législative de l'Alaska approuve le permis du Pipeline de gaz naturel de l'Alaska de TransCanada

CALGARY, ALBERTA--(Marketwire - 1 août 2008) - TransCanada Corporation (TSX:TRP) (NYSE:TRP) (TransCanada) a reçu aujourd'hui l'appui de l'Assemblée législative de l'Alaska en rapport avec l'attribution à la Société d'un permis pour le projet de pipeline de l'Alaska en vertu de la loi de l'Alaska intitulée Alaska Gasline Inducement Act (AGIA).

Le président et chef de la direction de TransCanada, M. Hal Kvisle, a déclaré : "La décision de l'Assemblée législative constitue un jalon important sur la voie conduisant à cet important projet pipelinier de gaz naturel qui permettra de raccorder les réserves de gaz naturel américaines isolées et de les transporter jusqu'aux consommateurs de l'Alaska et des 48 états inférieurs. Nous sommes heureux de recevoir ce vote de confiance des représentants de la population de l'Alaska. Cette ratification de notre permis en vertu de l'AGIA facilitera la poursuite des négociations commerciales de TransCanada avec les expéditeurs possibles, améliorera la possibilité d'un Appel de soumissions réussi et de la construction d'un réseau de livraison de gaz naturel depuis Prudhoe Bay jusqu'aux marchés des 48 états inférieurs."

Le vote positif d'aujourd'hui concluait une séance spéciale de l'Assemblée législative qui a étudié la recommandation du Gouverneur de l'Alaska, Sarah Palin, et des Commissaires des Ressources naturelles et du Revenu portant sur l'émission du permis à TransCanada. Le Gouverneur Palin, son Administration et une équipe d'experts-conseils ont fait une analyse complète de la demande de TransCanada avant de présenter leurs recommandations à l'Assemblée législative. La demande de TransCanada satisfaisait toutes les exigences de l'AGIA, comprenant la protection des intérêts de l'Alaska au moyen de conditions commerciales raisonnables, la capacité de fournir des livraisons de gaz dans l'état, les occasions d'emploi pour l'Alaska et des éléments de procédures facilitant une progression rapide vers l'approbation de l'état et de l'administration fédérale ainsi qu'un Appel de soumissions diligent pour solliciter les manifestations d'intérêt de capacité en rapport avec le pipeline.

TransCanada ira maintenant de l'avant et entreprendra le développement du projet, qui comprendra les travaux de génie, les études environnementales, les relations avec les autochtones et les travaux commerciaux devant conduire à la conclusion d'un premier Appel de soumissions liant les parties vers juillet 2010. Au cours de cette période, TransCanada poursuivra ses efforts pour établir des correspondances avec les expéditeurs possibles. Si des contrats fermes suffisants sont négociés au cours de l'Appel de soumissions, TransCanada entreprendra les travaux de construction après l'obtention des autorisations des autorités de réglementation. TransCanada prévoit que le pipeline sera en exploitation vers septembre 2018.

TransCanada a présenté une demande dans le cadre de l'AGIA portant sur la construction d'un pipeline de gaz naturel d'un diamètre de 48 pouces, de 4,5 milliards de pieds cubes par jour (bcf/d), s'étendant sur quelque 1 715 milles (2 760 km) à partir d'une nouvelle usine de traitement de gaz naturel située à Prudhoe Bay, sur le versant nord de l'Alaska, jusqu'en Alberta. L'intégration du pipeline au Réseau de l'Alberta de TransCanada assurera l'accès à divers marchés des 48 états inférieurs, à l'échelle des Etats-Unis. La demande comprend des mesures susceptibles de permettre des expansions jusqu'à 5,9 bcf/d par l'ajout de stations de compression en Alaska et au Canada.

Le pipeline proposé serait parallèle au tracé actuel du pipeline de pétrole trans-Alaska jusqu'à un point situé au sud de Fairbanks. Il suivrait ensuite la grand-route de l'Alaska, traverserait le nord de la Colombie-Britannique jusqu'à un point de raccordement au Centre de l'Alberta sur le réseau pipelinier de TransCanada dans le nord-ouest de l'Alberta. La section de l'Alaska aurait une longueur d'environ 750 milles (1 200 km); elle compterait six stations de compression au départ et au moins cinq points de livraison de gaz naturel en Alaska. La section canadienne vers l'Alberta aurait environ 965 milles (1 550 km), avec dix stations de compression au départ et huit points de livraison intermédiaires au Yukon. On trouvera des cartes et des précisions sur le projet, notamment des liens à la demande AGIA de TransCanada, au site www.transcanada.com/company/alaska_pipeline_project.html .

Forte de plus de cinquante ans d'expérience, TransCanada est un leader de la mise en valeur responsable et de l'exploitation fiable d'infrastructures énergétiques en Amérique du Nord, comprenant des gazoducs et des installations de stockage de gaz ainsi que des installations de production d'électricité et des projets associés à des oléoducs et à des installations de GNL. Le réseau pipelinier détenu en propriété exclusive par TransCanada s'étend sur plus de 59 000 kilomètres (36 500 milles), mettant en valeur presque tous les grands bassins d'approvisionnement gazier de l'Amérique du Nord. TransCanada est l'un des plus importants fournisseurs de services de stockage de gaz et de services connexes du continent, grâce à une capacité de stockage de gaz d'environ 355 milliards de pieds cubes. Un producteur d'énergie indépendant en expansion, TransCanada possède, contrôle ou met en valeur environ 8 400 mégawatts de production d'énergie. Les actions ordinaires de TransCanada se négocient sous le symbole TRP aux bourses de Toronto et de New York.

Nota : Toutes les données financières sont en dollars canadiens, sauf avis contraire.

INFORMATION PROSPECTIVE

Le présent communiqué de presse peut contenir certains renseignements à caractère prospectif et il est exposé à d'importants risques et incertitudes. Les expressions "prévoit que", "s'attend que", "pourrait", "devrait", "estime que", "projet", "perspectives", "prévision" et autres expressions semblables permettent d'identifier l'information à caractère prospectif. Tous les énoncés prospectifs sont fondés sur les convictions et les hypothèses de TransCanada reposant sur l'information accessible au moment de la formulation de ces énoncés. Les résultats réels ou les événements pourraient bien différer des attentes précisées dans ces énoncés prospectifs. Les facteurs susceptibles de faire en sorte que les événements ou les résultats réels diffèrent sensiblement des attentes actuelles comprennent notamment la capacité de TransCanada de mettre en oeuvre avec succès ses initiatives stratégiques et la réalisation des avantages attendus de celles-ci, le rendement d'exploitation des actifs pipeliniers et énergétiques de la Société, la disponibilité et le prix des produits énergétiques, les décisions et les procédures d'ordre réglementaire, la modification de la réglementation environnementale et des autres lois et règlements, les facteurs associés à la concurrence dans les secteurs de l'industrie pipelinière et énergétique, la construction et la conduite à terme des projets d'immobilisations, le coût de la main-d'oeuvre, du matériel et des matériaux, l'accès aux marchés des capitaux, les taux de change et d'intérêt, l'évolution de la technologie et la conjoncture économique prévalant en Amérique du Nord. En raison de son caractère même, l'information à caractère prospectif est exposée à divers risques et incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et l'expérience de TransCanada soient bien différents des résultats attendus ou des autres attentes formulées. Pour obtenir des renseignements additionnels sur ces facteurs et sur d'autres sujets, on consultera les rapports déposés par TransCanada auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières et auprès de la Commission des valeurs mobilières des Etats-Unis (la Securities and Exchange Commission). Le lecteur se gardera d'accorder trop d'importance à cette information à caractère prospectif, qui est formulée à la date de la rédaction du présent communiqué de presse, ou à une autre date, et d'utiliser l'information portant sur l'avenir ou les perspectives financières à d'autres fins que celles prévues. TransCanada nie toute obligation de mettre à jour ou de réviser toute information à caractère prospectif, à la suite de renseignements nouveaux, d'événements éventuels ou d'autres facteurs, sauf lorsqu'il y a prescription juridique.

Renseignements

  • TransCanada
    Demandes de renseignements des médias
    Shela Shapiro/Cecily Dobson
    (403) 920-7859 ou (800) 608-7859
    ou
    Demandes de renseignements des
    investisseurs et des analystes
    David Moneta/Myles Dougan/Terry Hook
    (403) 920-7911 ou (800) 361-6522
    Site internet: www.transcanada.com