Association des banquiers canadiens

Association des banquiers canadiens

30 avr. 2010 11h38 HE

L'Association des banquiers canadiens appelle à l'incorporation de l'éducation financière aux programmes scolaires dans le cadre d'une stratégie nationale sur la littératie financière

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 30 avril 2010) - L'Association des banquiers canadiens (ABC) a soumis aujourd'hui au Groupe de travail sur la littératie financière un rapport contenant des recommandations sur l'élaboration d'une stratégie nationale favorisant le rehaussement du niveau de littératie financière chez les Canadiens. Dans ses recommandations, l'ABC encourage la collaboration entre le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux et territoriaux afin d'intégrer l'éducation financière au programme obligatoire de toutes les écoles au pays.

« Des Canadiens éduqués sur les questions financières sont une composante vitale d'une économie nationale dynamique », précise Mme Nancy Hughes Anthony, présidente et chef de la direction de l'Association des banquiers canadiens. En éduquant nos jeunes sur les questions financières dès l'école secondaire, nous garantissons à tous les Canadiens une base solide qui leur servira à prendre les décisions financières judicieuses tout au long de leur vie. »

En plus de souligner l'importance du système d'éducation, le mémoire de l'ABC fait ressortir le rôle clé que les familles jouent en tant que source principale d'information au sujet de la gestion des finances personnelles et de la façon de l'aborder. Une récente enquête de l'ABC a révélé que les deux-tiers des adolescents (65 %) et près des trois-quarts des parents (73 %) ont identifié les parents comme source première d'information pour les adolescents au sujet de la gestion de l'argent et des finances. En outre, 92 % des parents et 81 % des adolescents discutent de questions financières, ensemble, à la maison. Une stratégie nationale sur la littératie financière devrait reconnaître le rôle de la famille dans le développement chez les jeunes d'une attitude saine à l'égard de l'argent et fournir à ces parents les outils nécessaires pour éduquer leurs enfants.

« Autant les parents que les adolescents reconnaissent l'importance de la littératie financière et conviennent de l'importance du rôle que jouent les parents dans l'éducation financière de leurs enfants adolescents, » poursuit Mme Hughes Anthony. « Une stratégie nationale visant la littératie financière devrait tirer avantage de cette relation solide et fournir aux parents l'appui nécessaire afin qu'ils puissent communiquer à leurs enfants les renseignements les plus pertinents. »

Afin de veiller à ce que tous les Canadiens accèdent facilement à l'information sur la littératie financière et au matériel connexe, l'ABC recommande que le gouvernement fédéral crée et fasse la promotion d'un portail unique où les Canadiens pourront trouver toute l'information au sujet de la littératie financière : activités, outils, liens aux organisations impliquées et autres nouvelles et données. Un hôte logique de ce portail serait l'Agence de consommation en matière financière du Canada qui offre déjà aux consommateurs des renseignements importants sur les questions financières.

Par ailleurs, une stratégie visant la littératie financière devra tirer avantage de l'expertise et de l'expérience du secteur privé, notamment des banques et des autres fournisseurs de services.

« Chaque jour, des millions de Canadiens se tournent vers les banques afin d'obtenir des produits, des services ou des conseils en vue d'épargner, d'acheter une maison, de démarrer une entreprise ou de planifier leur retraite » conclut Mme Hughes Anthony. « Lorsqu'il s'agit de finance, les banques au Canada ont beaucoup à offrir. »

La tâche du Groupe de travail est un défi de taille. Elle sera ardue en l'absence de données fiables qui donnent une image claire des besoins en littératie financière et qui identifient les lacunes actuelles dans les connaissances. Afin d'être efficace, l'élaboration d'une stratégie nationale devrait se baser sur une recherche quantitative susceptible de nous indiquer notre situation actuelle, quel chemin emprunter et, plus tard, nous montrer les progrès faits dans l'ensemble du pays.

Voilà des années que l'ABC et ses membres investissent des efforts visant le rehaussement du niveau de littératie financière. Il y a plus d'une dizaine d'années, l'ABC a lancé un programme de littératie financière qui s'adresse aux jeunes du secondaire. Depuis, le programme VotreArgent a enseigné à plus de 186 000 élèves du secondaire 4 et 5 les rudiments de la tenue de budget, de l'épargne, de l'investissement, du crédit et de la protection contre la fraude. Ce séminaire non commercial est animé par des banquiers bénévoles locaux qui enseignent aux jeunes Canadiens comment gérer leur argent de façon responsable. VotreArgent est présenté en collaboration avec l'Agence de consommation en matière financière du Canada (ACFC).

Le mémoire que l'ABC a soumis au Groupe de travail sur la littératie financière se trouve sur http://www.cba.ca/contents/files/submissions/sub_20100429_taskforcefinlit_fr.pdf

L'Association des banquiers canadiens représente 51 banques membres, soit des banques canadiennes ainsi que des filiales et des succursales de banques étrangères exerçant des activités au Canada, et leurs 263 400 employés. L'ABC préconise l'adoption de politiques publiques efficaces, favorisant le maintien d'un système bancaire solide et stable au profit des Canadiens et de l'économie canadienne. Également, l'Association encourage la littératie financière pour permettre aux individus de prendre des décisions éclairées en matière de finance. www.cba.ca.

Renseignements