Le Musée canadien de l'air et de l'espace

20 juil. 2009 10h47 HE

LE CANADA CÉLÈBRE SA CONTRIBUTION À LA CONQUÊTE SPATIALE

Trois astronautes canadiens et deux américains rendent hommage à des légendes canadiennes de l'aérospatiale

Attention: Affectateur, Rédacteur financier , Directeur général et de l'information, Photographe éditeur, Rédacteur des sciences TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 20 juillet 2009) - Toronto, 20 juillet 2009 - Le Musée canadien de l'air et de l'espace célèbre aujourd'hui le 40e anniversaire du premier alunissage de l'Homme, en soulignant la contribution canadienne à cette page d'histoire et en présentant trois pionniers canadiens de l'aérospatiale. Les anciens astronautes Roberta Bondar et Bjarni Tryggvason se sont joints aux passionnés et aux membres de l'industrie, alors que Bob Thirsk, en orbite à bord de la Station spatiale internationale, a adressé à tous un message de félicitations. Deux des astronautes ayant marché sur la lune, Buzz Aldrin de la mission Apollo 11 et David Scott de la mission Apollo 15, ont aussi fait parvenir des messages au Musée.

« La plupart des gens se souviennent fort bien de la mission Apollo 11 au cours de laquelle l'Homme a marché pour la première fois sur la lune, le 20 juillet 1969, mais ils ignorent le rôle essentiel que des Canadiens ont joué dans cette aventure » a déclaré Wayne Barrett, le président du Musée canadien de l'air et de l'espace. « Nombreux sont ceux qui ignorent que 33 ingénieurs canadiens se sont joints à la NASA en 1959, à la suite de l'abandon du programme Avro Arrow. Ils ont joué un rôle déterminant dans les percées technologiques qui ont rendu possibles les vols spatiaux habités. »

Honorer les pionniers de l'aéronautique et de l'aérospatiale
Trois éminents pionniers canadiens de l'aérospatiale, qui ont tous collaboré au projet du célèbre intercepteur supersonique Avro Arrow, ont été honorés aujourd'hui pour leurs réalisations en se voyant remettre le premier Prix des pionniers canadiens de l'aéronautique et de l'aérospatiale :

* Owen Maynard, un ingénieur qui s'est joint à la NASA après l'abandon du programme Avro Arrow pour travailler à la conception du module lunaire et qui est devenu par la suite de directeur de la Division de l'ingénierie des systèmes dans le cadre du programme Apollo.
* John Hodge, un ingénieur qui s'est joint au Space Task Group de la NASA, après l'abandon du programme Avro Arrow, et qui est devenu l'un des seuls quatre chefs d'équipe de contrôle de mission de la NASA. Il a aussi été le directeur de vol en chef de la difficile mission Gemini 8 et a par la suite occupé les mêmes fonctions dans le cadre des programmes Mercury et Apollo.
* Jim Floyd, surtout connu pour son rôle de vice-président de l'ingénierie chez Avro Canada, où il a conçu et développé le Avro Jetliner, le chasseur à réaction CF-100 et le Avro Arrow. M. Floyd, âgé maintenant de 95 ans, a aussi participé à un groupe de discussion sur le thème « Du Avro Arrow à la lune » dans le cadre de cette commémoration.

Dans un message à l'occasion de cette célébration, l'ancien astronaute américain Buzz Aldrin a affirmé tenir « à féliciter les lauréats de cette année du Prix des pionniers canadiens de l'aéronautique et de l'aérospatiale. » Il ajoute que « John Hodge et Owen Maynard ont été deux membres importants de l'équipe qui a contribué à faire du voyage d'Apollo 11 un succès retentissant. »

Le premier ministre Harper a également fait parvenir un message de félicitations à Jim Floyd.

En souvenir d'Apollo 11
Steve MacLean, ancien astronaute canadien et maintenant président de l'Agence spatiale canadienne, a évoqué les souvenirs qu'il a conservés du lancement d'Apollo 11, alors qu'il avait quatorze ans.

« Je me souviens m'être dit que ce serait sensationnel de faire partie d'une équipe qui avait réussi une telle mission, mais aussi que le petit Canadien que j'étais alors n'avait aucune chance d'y parvenir. C'est pourquoi je n'y ai même par rêvé. »

M. Barrett a vu dans le commentaire de Steve MacLean « une parfaite illustration des raisons pour lesquelles il est si important pour nous de nous doter d'un musée de premier rang qui constituera une source d'inspiration pour les jeunes Canadiens et qui leur fera prendre conscience des innovations dont notre pays est l'auteur et des genres de rêves qui peuvent se réaliser. »

« Je crois que la plupart des Canadiens et des Canadiennes sont surpris de découvrir tout ce que leur pays a réalisé dans l'espace. » a précisé M. Barrett, avant d'ajouter « C'est pourquoi nous faisons tant d'efforts pour nous doter d'un musée permettant de raconter toute l'histoire des industries canadiennes de l'aéronautique et de l'aérospatiale, et pour honorer les personnes et les entreprises qui ont rendu tout cela possible. »

Les astronautes Roberta Bondar et Bjarni Tryggvason se sont joints aux représentants de l'industrie aérospatiale pour féliciter les pionniers de l'industrie, pour célébrer les réalisations canadiennes et pour montrer que le secteur vise aujourd'hui le même niveau d'excellence que par le passé et fait preuve de la même capacité à innover et à être un leader de niveau mondial. Le secteur canadien de l'aérospatiale emploie actuellement 83 000 personnes dans toutes les régions du pays et génère des revenus de 23,6 milliards de dollars dans l'économie canadienne.

« Les personnes que nous honorons aujourd'hui, tout comme les investissements et les innovations d'il y a 40 ans, montrent clairement ce que nous sommes capables de faire » a déclaré Roberta Bondar, membre du groupe des six premiers astronautes canadiens. « Nous continuons aujourd'hui à innover et à amener, nous l'espérons, les nouvelles générations à rêver à ce qu'elles pourront faire, et à paver la voie aux leaders et aux innovateurs de demain. »

De nombreux leaders de l'industrie, dont Aerospace North Bay, AirSprint, Arnprior Aerospace, l'Association des industries aérospatiales du Canada, Bombardier Aéronautique, CMC Electronics, Field Aviation, Goodrich Landing Gear, Héroux-Devtek, Honeywell Aerospace, L-3 Communications, MDA, Messier-Dowty, Neptec Design Group, l'Ontario Aerospace Council, TDM Technical Services, Vac Aero International, Vector Aerospace, Viking Air, et la ville de Toronto étaient présents pour manifester leur appui. Ils reconnaissent l'importance de se doter d'un musée en mesure de montrer, de façon interactive, les réalisations canadiennes dans les secteurs de l'aérospatiale et de l'espace afin retenir l'intérêt et de favoriser l'imagination des générations à venir.

Le Musée annonce la mise sur pied d'un nouveau partenariat
M. Barrett a annoncé qu'un partenariat venait d'être mis sur pied entre le Musée et le GSMprjct de Montréal, un groupe fort réputé qui se spécialise dans la conception d'expositions, pour collaborer avec les partenaires de l'industrie du Musée à présenter des expositions de leurs réalisations antérieures et de leurs projets d'avenir.

« Le secteur canadien de l'aérospatiale a toujours dépassé les attentes à son endroit, et c'est pourquoi il se classe aujourd'hui au quatrième rang dans le monde » a expliqué Rod Jones, directeur exécutif du Ontario Aerospace Council. Il a ajouté « Toutefois, nos réalisations et nos réussites sont méconnues de nos concitoyens. Le Musée canadien de l'air et de l'espace a entamé sa transformation pour devenir un organisme de niveau mondial qui aidera notre industrie à raconter ses exploits, afin que les visiteurs canadiens et étrangers découvrent les innovations canadiennes qui ont permis de rendre les voyages aériens plus sûrs, plus fiables, plus économiques et plus respectueux de l'environnement.

Les 83 000 employés canadiens de l'aérospatiale sont très fiers de leurs avions, de leurs moteurs et de leurs vaisseaux spatiaux, ainsi que de toutes les technologies de pointe que nous avons conçues, fabriquées et livrées partout à travers le monde. »

M. Jones a souligné que la plupart des gens ne réalisent pas le rôle que jouent les entreprises canadiennes de l'aérospatiale dans leur vie quotidienne, et en a donné quelques exemples :

* lorsque vous êtes à bord d'un avion de ligne et que, à 35 000 pieds, vous respirez un air propre à une température confortable, vous le devez aux ingénieurs canadiens de Honeywell Aerospace, qui ont conçu et fabriqué les systèmes de contrôle environnemental;
* lorsque vous utilisez un téléphone cellulaire, envoyez une télécopie ou accédez à Internet à bord d'un avion, il se peut que vous utilisiez un système embarqué de communications de EMS Technologies d'Ottawa qui vous donne accès à un système de communications par satellite, qui peut lui-même reposer sur un système de commutation conçu et fabriqué au Canada par COMDEV pour acheminer vos communications au sol;
* lorsque vous prenez l'avion, 4 fois sur 10, le train d'atterrissage de celui-ci a été conçu et fabriqué par des Canadiens.

100e anniversaire du vol propulsé au Canada
Afin de célébrer le 100e anniversaire du vol propulsé au Canada, une réplique du Silver Dart a été exposée au Musée pour cette cérémonie. Le Musée canadien de l'air et de l'espace a annoncé que cette réplique serait exposée dans ses locaux pendant une période prolongée à compter du printemps 2010. Cette réplique a permis de refaire en février 2009 à Baddeck, en Nouvelle-Écosse, le premier vol propulsé à s'être déroulé au Canada.

Bjarni Tryggvason, ancien astronaute canadien et pilote de la réplique du Silver Dart, a déclaré à cette occasion : « Je suis toujours frappé par le nombre de personnes qui se passionnent pour l'aviation et pour l'espace et par la façon dont cette passion les regroupe. J'avais six ans lorsque j'ai découvert les avions par le biais des dessins de mon cousin qui avait 12 ans. Jusque-là, j'ignorais ce qu'était un avion. Ce fut pour moi une découverte qui a allumé en moi une petite flamme. Dès lors, j'ai toujours su que les avions joueraient un rôle dans ma vie. De nos jours, les crayons de couleur n'inspirent plus beaucoup d'enfants. C'est pourquoi je suis ravi d'apprendre que le Musée canadien de l'air et de l'espace veut se doter des installations nécessaires pour présenter des expositions interactives qui permettront non seulement aux enfants de réaliser ce que d'autres ont fait, mais aussi et surtout qui les feront rêver à ce qu'ils pourraient faire eux-mêmes.

Les célébrations ont pris fin avec la présentation d'un message vidéo d'encouragement et d'appui de l'acteur Harrison Ford. Celui-ci, qui est l'heureux propriétaire et le fier pilote d'un Beaver DHC-2 de The de Havilland Aircraft Company of Canada, le premier avion à décollage et atterrissage courts qui ait été une réussite. Il s'est félicité du projet de revitalisation et d'expansion de 30 millions de dollars du Musée. Le Musée a signalé à cette occasion que des discussions sont en cours au sujet de la vidéo d'Harrison Ford dans le cadre de la sortie, prévue le 23 octobre 2009, du film Amelia. Le désir d'Amelia Earthart de voler, et sa passion des avions, se sont développés à Toronto, en Ontario, pendant la Première Guerre mondiale alors qu'elle faisait du bénévolat pour la Croix rouge et venait en aide aux pilotes blessés.

Un groupe de discussion sur le thème « du Avro Arrow à la lune » a aussi permis d'entendre d'éminents orateurs : Jim Floyd, Bjarni Tryggvason, Chris Gainor (auteur de Arrow to the Moon), Ross Maynard (fils d'Owen Maynard) et Roberta Bondar.

À propos du Musée canadien de l'air et de l'espace
Le nouveau Musée canadien de l'air et de l'espace se lance dans une campagne ambitieuse visant à lui insuffler un nouveau dynamisme et à le doter d'installations plus vastes pour lui permettre de concrétiser sa vision de son avenir : raconter les volets typiquement canadiens de l'histoire de l'aérospatiale et de l'aviation, et des innovations dans ces domaines, sans oublier l'histoire des personnes et des organismes qui y ont participé. Le Musée va préparer des expositions hautement interactives, qui permettront aux visiteurs de faire des expériences pour découvrir ces innovations et ces réalisations, et de faire le lien entre le passé, le présent et l'avenir. Lorsque le projet d'expansion aura été concrétisé, le Musée sera environ quatre fois plus grand qu'actuellement.

Le Musée abrite actuellement des artefacts et des avions qui permettent d'apprécier le développement des innovations aéronautiques et spatiales au Canada. On peut en particulier y admirer une réplique, de qualité muséologique et à l'échelle, du magnifique intercepteur supersonique Avro Arrow. Pour obtenir de plus amples informations sur la billetterie, les heures d'ouverture, savoir comment s'y rendre ou faire des dons, téléphonez au 416-638-6078 ou visitez notre site Web à www.casmuseum.org.

-30-

Pour tout renseignement complémentaire, veuillez vous adresser au :
Lucie Boily
Numéro de téléphone: 819-319-1947
Courriel: boilylucie@videotron.ca
IN: DÉFENSE, ÉCONOMIE, TECHNOLOGIE, TRANSPORT, TOURISME

Renseignements