Campagne d'appui aux résistantEs à la guerre

Campagne d'appui aux résistantEs à la guerre

15 nov. 2007 14h26 HE

La décision de la cour suprême concernant l'appel des résistants à la guerre déclenche une mobilisation pancanadienne

"Une solution politique au Parlement est la toute première priorité"-Campagne d'appui aux résistantEs à la guerre

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 15 nov. 2007) - La Cour suprême du Canada a décidé aujourd'hui de ne pas entendre l'appel des résistants américains qui cherchent un refuge au Canada parce qu'ils refusent de se battre en Irak. En réponse à cette décision, la Campagne d'appui aux résistantEs à la guerre a annoncé ses plans d'intensifier les pressions pour obtenir une solution politique, exigeant que le Parlement adopte une disposition qui permettrait aux résistants et à leur famille de rester au Canada.

La Campagne d'appui aux résistantEs à la guerre tiendra une manifestation, le jeudi 15 novembre à 17 h, au 330, avenue University, à Toronto, pour demander au Parlement d'agir comme il se doit et de permettre aux résistants de rester au Canada.



- QUI : La Campagne d'appui aux résistantEs à la guerre et ses alliés
- QUOI : Une manifestation pour intensifier les pressions sur le Parlement
- QUAND : Le jeudi 15 novembre à 17 h
- OU : 330, avenue University, Toronto (nord de la rue Queen Ouest, côté
Ouest)


"A la suite de la décision d'aujourd'hui, nous demandons au Parlement de prendre position et d'adopter une disposition permettant aux résistants à la guerre et à leur famille de rester au Canada", affirme Shirley Douglas, actrice et militante. "La Cour suprême a remis la question entre les mains du Parlement. Il est de toute urgence que le Parlement fasse preuve de leadership et agisse conformément à la tradition canadienne. Ne laissons pas disparaître des principes qui sont chers aux Canadiens et aux Canadiennes."

La décision de la Cour suprême, rendue par un groupe de trois juges, empêche la cour au complet d'examiner la décision de la Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada concernant le statut de réfugié des résistants Jeremy Hinzman et Brandon Hughey. La Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada a refusé d'accorder le statut de réfugié à Hinzman et Hughey.

Les résistants ont déjà recueilli un vaste appui parmi la population canadienne, y compris des groupes religieux, des syndicats, des organisations pacifiques et des milliers d'individus et leur famille qui les ont accueillis. Dans un sondage de juin 2007 de Strategic Communications, 64,6 % des répondants ontariens ont dit croire que les résistants devraient être autorisés à rester au Canada (la marge d'erreur est de +/- 4%, 19 fois sur 20).

La Campagne d'appui aux résistantEs à la guerre soutient depuis 2004 des résistants à la guerre qui cherchent un refuge au Canada parce qu'ils refusent de se battre en Irak.

Renseignements