Conseil national de recherches Canada-CNRC

Conseil national de recherches Canada-CNRC

02 sept. 2009 15h43 HE

La galaxie Andromède est en train d'avaler ses plus proches voisines

Un chercheur du CNRC dirige le plus grand relevé à ce jour de notre galaxie soeur

VICTORIA, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 2 sept. 2009) - Une équipe internationale d'astronomes, dirigée depuis l'Institut Herzberg d'astrophysique du Conseil national de recherches du Canada (IHA-CNRC), a découvert que notre plus proche voisine cosmique, la galaxie Andromède, avale des galaxies plus petites à mesure qu'elle poursuit sa croissance. Les résultats publiés aujourd'hui dans le journal scientifique Nature montrent la découverte de gigantesques structures dans les régions extérieures d'Andromède : des reliques de galaxies plus petites qu'elle a absorbées. Les découvertes ont été faites à la lumière de l'image la plus élargie et approfondie jamais captée d'une galaxie, qui comprend un espace d'un diamètre de près de un million d'années-lumière autour d'Andromède.

Andromède est la grande galaxie la plus proche de nous. Elle est visible à l'oeil nu à partir de l'hémisphère Nord, à plus de 2 500 000 années-lumière de la Voie lactée. "Le fait que nous observions des courants et des structures dans toute la zone du relevé est une démonstration étonnante de la taille imposante de cette "galaxie de taille normale"" explique Alan McConnachie, chercheur de l'IHA-CNRC qui dirige le projet. "Jusqu'à ces dernières années, personne ne s'attendait à trouver quoi que ce soit à cette distance du centre de la galaxie. Pourtant, Andromède nous montre que les galaxies sont beaucoup plus grandes que ce que l'on croyait au départ."

Les galaxies sont de grands amas d'étoiles et d'autres matières retenues ensembles par la gravité. On pense qu'elles évoluent et grossissent en absorbant de plus petites galaxies. L'un des grands thèmes scientifiques qui dominent l'astronomie est la quête des origines de la structure dans l'univers : la formation de planètes, d'étoiles et de galaxies, ainsi que la géométrie et l'avenir de notre univers. Les résultats publiés aujourd'hui pavent la voie à une reconstitution plus détaillée de la formation d'Andromède, un processus qui semble se poursuivre à ce jour.

Selon Thomas Puzia, chercheur de l'IHA-CNRC, les résultats initiaux indiquent qu'Andromède interagit avec sa proche voisine, la galaxie du Triangle. "Ultimement, ces deux galaxies pourraient fusionner complètement, mentionne M. Puzia. Ironiquement, la formation et la destruction des galaxies semblent aller de pair."

L'équipe dirigée par M. McConnachie est composée d'astronomes du CNRC et d'autres chercheurs basés à des universités de tout le Canada, ainsi que de spécialistes d'Australie, de France, d'Allemagne, du Royaume-Uni et des Etats-Unis. Leurs découvertes paraissent aujourd'hui dans Nature. Aux fins du relevé, qui a débuté en 2008 et qui se poursuit jusqu'en 2011, on a recours au télescope Canada-France-Hawaï (TCFH), auquel contribue le CNRC, et la caméra numérique MegaCam/MegaPrime du TCFH, conçue et fabriquée par l'Institut Herzberg d'astrophysique du CNRC, à Victoria (Colombie-Britannique).

A propos du Conseil national de recherches du Canada

Reconnu à l'échelle mondiale pour ses travaux de recherche et ses innovations, le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) est un chef de file dans le développement au Canada d'une économie novatrice axée sur le savoir, au moyen de la science et de la technologie.

L'Institut Herzberg d'astrophysique du CNRC sert les intérêts de la communauté des astronomes canadiens en établissant des partenariats stratégiques avec des installations internationales, en créant des instruments originaux qui mettent à profit une technologie de pointe et en menant d'excellentes recherches de classe mondiale.

Pour de plus amples renseignements, visitez le site Web du CNRC au http://www.cnrc-nrc.gc.ca

Renseignements