Gouverneur général du Canada

Gouverneur général du Canada

23 nov. 2009 12h34 HE

La gouverneure générale annonce l'octroi de 13 Décorations pour actes de bravoure

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 23 nov. 2009) -  Son Excellence la très honorable Michaëlle Jean, gouverneure générale du Canada, a annoncé aujourd'hui l'octroi d'une Étoile du courage et de 12 Médailles de la bravoure. Les récipiendaires seront invités à recevoir leur décoration au cours d'une cérémonie qui aura lieu à une date ultérieure.

Les Décorations pour actes de bravoure ont été créées en 1972 afin de rendre hommage aux personnes qui ont risqué leur vie pour tenter de sauver ou de protéger une autre personne. La Croix de la vaillance (C.V.) reconnaît les actes de courage vraiment remarquables accomplis dans des circonstances extrêmement périlleuses; l'Étoile du courage (É.C.), des actes de courage remarquables accomplis dans des circonstances très périlleuses; et la Médaille de la bravoure (M.B.), des actes de courage accomplis dans des circonstances dangereuses.

La liste des récipiendaires, les citations ainsi qu'une fiche d'information sur les Décorations pour actes de bravoure sont joints au présent communiqué.

RÉCIPIENDAIRES DES DÉCORATIONS POUR ACTES DE BRAVOURE

Jimmy Victor Beardy, M.B.(Manitoba)
L'agent Patrick Benoit, M.B.Kingston (Ont.)
Ryan Sterling Burry, M.B.St. John's (T.-N.-L.)
Elaine Dare, M.B.Port Loring (Ont.)
Frédéric Dufresne, M.B.Trois-Rivières (Qc)
Kimberly Friesen, M.B. Quesnel (C.-B.)
Paul Linklater, M.B.Thompson (Man.)
Gillian Irene MacAulay, M.B.Trenton (N.-É.)
Sylvain Joseph Marcoux, M.B. Montréal (Qc)
L'agent Sean Ralph, M.B.Ottawa (Ont.)
L'agent Alain Rochette, M.B.Ottawa (Ont.)
Le sergent Bryant Wood, É.C., M.B. (reçoit deux Décorations)Port Hope (Ont.)

CITATIONS

Le sergent Bryant Wood, É.C., M.B., Port Hope (Ontario)
 Étoile du courage

Le 9 septembre 2007, le sergent Bryant Wood, du Service de police de Port Hope, a secouru une femme prisonnière d'une maison en feu, à Port Hope, en Ontario. Dépêchés sur les lieux, le sergent Wood et un collègue n'ont pu pénétrer dans l'habitation en raison des flammes qui envahissaient l'entrée principale. La porte secondaire était également bloquée de l'intérieur, ils ont ouvert une fenêtre et ont réussi, malgré l'épaisse fumée noire, à sortir un homme et deux femmes de la maison. Comme une troisième victime refusait de sortir avant d'avoir retrouvé son chat et que l'incendie s'intensifiait, le sergent Wood s'est introduit à l'intérieur pour tenter de retrouver la femme. Malgré la crainte que le deuxième étage ne s'effondre, il a parcouru l'appartement pour enfin repérer la victime dans une chambre à coucher. Il a agrippé la femme qui se débattait et l'a emmenée près d'une fenêtre, par où son collègue les a aidés à sortir.

* Le sergent Wood reçoit également une Médaille de la bravoure pour un autre incident.

Jimmy Victor Beardy, M.B., (Manitoba)
 Paul Linklater, M.B., Thompson (Manitoba)
 Médailles de la bravoure

Le 18 décembre 2004, Jimmy Beardy et Paul Linklater ont secouru deux enfants prisonniers d'une maison en feu à Thompson, au Manitoba. À son arrivée sur les lieux de l'incendie, M. Linklater a défoncé la porte d'entrée à coups de pied et a avancé à tâtons dans la maison enfumée afin d'en retrouver les occupants. Il est sortit pour reprendre son souffle, puis est retourné dans le brasier accompagné de M. Beardy. Les deux sauveteurs se sont précipités à l'étage, pour réveiller les cinq membres de la famille encore au lit. Ils ont trouvé deux des enfants, qu'ils ont rapidement transportés à l'extérieur. Deux autres victimes ont réussi à trouver une issue, tandis que le dernier garçon a été secouru par les pompiers.

L'agent Patrick Benoit, M.B., Kingston (Ontario)
 Médaille de la bravoure

Le 29 mars 2008, alors qu'il n'était pas de service, l'agent Patrick Benoit, membre du Service de police de Kingston, a secouru une personne accidentée sur l'autoroute 401, à Kingston, en Ontario. Un camion gros porteur a frappé une tour de télécommunications avant de s'écraser contre un rocher et de s'enflammer. Alerté par le bruit assourdissant alors qu'il circulait à proximité, l'agent Benoit s'est arrêté pour apporter son aide. Le conducteur blessé était perché sur le rocher au-dessus de son véhicule en feu, et risquait de tomber. Dans l'obscurité la plus complète, l'agent Benoit a réussi à grimper à mi-chemin, mais a fait une chute lorsque des pierres se sont détachées. À force de persévérance, il a rejoint la victime et l'a éloignée du danger jusqu'à l'arrivée des secours.

Ryan Sterling Burry, M.B., St. John's (Terre-Neuve-et-Labrador)
 Médaille de la bravoure

Le 6 janvier 2008, Ryan Burry a secouru sa tante et sa cousine de trois ans après que la glace eut cédé sous leur motoneige, à Boyd's Cove, à Terre-Neuve-et-Labrador. Durant une excursion dans le port, M. Burry conduisait la motoneige de tête. En se retournant pour voir si sa tante et la fillette suivaient, il a vu leur véhicule s'enfoncer sous la glace. Il s'est précipité vers elles et a rampé jusqu'au bord du trou. Il a agrippé l'enfant et l'a emmenée en sécurité, puis est retourné pour secourir sa tante qui se cramponnait au rebord de la surface gelée, alourdie par le poids de ses vêtements imprégnés d'eau. M. Burry l'a soulevée sur la glace et l'a emmenée avec la fillette hors de danger.

Elaine Dare, M.B., Port Loring (Ontario)
 Médaille de la bravoure

Le 29 février 2008, Elaine Dare s'est portée au secours de deux personnes dont les motoneiges s'étaient enfoncées sous la surface glacée du lac Restoule, en Ontario. Lors d'une randonnée les motoneigistes se sont éloignés de la piste à cause de la noirceur et de la neige qui tombait. Soudainement, deux des conducteurs ont senti leur véhicule s'enfoncer dans les eaux glacées du lac. Alors que ses amis restaient agrippés au rebord de la glace, Mme Dare s'est rapidement dirigée vers une maison dont elle pouvait apercevoir les lumières au loin, afin d'aller chercher de l'aide. Elle a demandé une corde et est retournée à toute vitesse secourir ses amis. En se tenant debout sur la surface glissante et fragile, Mme Dare a lancé la corde aux victimes et a réussi à les sortir de l'eau. Ces dernières ont ensuite été emmenées dans un bâtiment situé à proximité pour y attendre l'ambulance.

Frédéric Dufresne, M.B., Trois-Rivières (Québec)
 Médaille de la bravoure

Le 1er août 2005, Frédéric Dufresne a risqué sa vie pour éviter qu'un garçonnet ne se fasse frapper par un camion, à Sainte-Monique, au Québec. M. Dufresne et sa troupe de scouts prenaient une pause à une halte routière, lorsqu'ils ont aperçu un enfant de trois ans courant vers la route, suivi de son père qui essayait désespérément de le rattraper. Au moment où M. Dufresne s'est précipité pour tenter lui aussi de rattraper le petit garçon, celui-ci s'est retrouvé dans la trajectoire d'un camion chargé de billes de bois. M. Dufresne s'est élancé sur la route, a agrippé l'enfant et a roulé avec lui sur le rebord de la chaussée, pendant que le camion passait à toute allure.

Kimberly Friesen, M.B., Quesnel (Colombie-Britannique)
 Médaille de la bravoure

Le 23 mai 2007, Kimberly Friesen a sauvé un garçon de la noyade, à Quesnel, en Colombie-Britannique. Le garçon, qui faisait du vélo avec sa famille sur la piste riveraine de Quesnel Riverfront Trail, a raté un virage et s'est retrouvé dans l'eau. Mme Friesen, qui se promenait en patins à roues alignées, a entendu l'appel au secours de la mère. Mme Friesen a enlevé ses patins et, bien qu'elle n'était pas très bonne nageuse, a sauté sans hésiter dans les eaux glacées de la rivière tumultueuse. Luttant contre le courant rapide, elle s'est rendue jusqu'à l'enfant inconscient, qu'elle a ramené au bord, où d'autres personnes l'ont réanimé.

Gillian Irene MacAulay, M.B., Trenton (Nouvelle-Écosse)
 Médaille de la bravoure

Le 10 août 2007, Gillian MacAulay a sauvé de la noyade deux jeunes filles à la plage Melmerby, dans le comté de Pictou, en Nouvelle-Écosse. L'une des adolescentes nageait dans des eaux peu profondes, lorsqu'elle a soudainement été emportée vers le large par un puissant flot de fond. En entendant les cris de la jeune fille, Mme MacAulay a immédiatement nagé dans sa direction. Après avoir agrippé l'adolescente, elle a lutté contre les puissantes vagues pour la ramener sur le rivage. Elle est ensuite retournée pour aider l'autre jeune fille qui, paniquée, n'arrivait pas à rejoindre la rive. Mme MacAulay a également réussi à la ramener saine et sauve. 

Sylvain Joseph Marcoux, M.B., Montréal (Québec)
 Médaille de la bravoure

Le 16 octobre 2007, Sylvain Marcoux a risqué sa vie en se portant au secours d'un homme qui se faisait attaquer par un voleur, à Montréal, au Québec. M. Marcoux venait d'entrer dans un dépanneur, lorsqu'il a entendu le commis crier et pointer, ses mains tachées de sang, en direction d'une pièce au fond du bâtiment. Il s'est immédiatement dirigé là où il entendait des bruits de bagarre pour y trouver deux hommes couverts de sang qui se battaient. Après avoir écarté la victime, M. Marcoux a sauté sur l'agresseur pour lui retirer le couteau et le tesson de bouteille qu'il tenait dans les mains. Il a réussi à le maîtriser jusqu'à l'arrivée des policiers.

L'agent Sean Ralph, M.B., Ottawa (Ontario)
 L'agent Alain Rochette, M.B., Ottawa (Ontario)
 Médaille de la bravoure

Le 8 décembre 2005, les agents Sean Ralph et Alain Rochette du Service de la police d'Ottawa ont risqué leur vie pour tenter de secourir une femme qui se faisait poignarder par un homme armé d'un couteau de chasse, à Ottawa, en Ontario. Lorsque les policiers sont arrivés, l'attaquant a agrippé la victime et l'a traînée dans l'appartement de cette dernière, situé au sous-sol, et a verrouillé la porte. Après de nombreuses tentatives pour défoncer la lourde porte, les agents ont réussi, à coups de pied, à y pratiquer une petite ouverture dans le bas. Sans savoir ce qui les attendait de l'autre côté, ils se sont glissés dans l'appartement obscur. Ils ont alors aperçu l'agresseur, qui a finalement acquiescé aux ordres des agents de police et rendu son arme. Malheureusement, la victime n'a pas survécu à ses blessures.

Le sergent Bryant Wood, É.C., M.B., Port Hope (Ontario)
 Médaille de la bravoure

Le 8 septembre 2006, le sergent Bryant Wood du Service de la police de Port Hope a secouru un garçon de huit ans qui était prisonniers d'une maison en feu, à Port Hope, en Ontario. À son arrivée sur les lieux, le sergent Wood a vu une épaisse fumée s'échapper de l'habitation et a aperçu, dans l'entrée, un homme gisant par terre, inconscient. Le sergent Wood a aidé à le transporter à l'extérieur, où d'autres personnes ont pu le ranimer. C'est alors que le chien de la famille s'est élancé dans la maison, suivi d'un petit garçon qui tentait de le rattraper. Sans se soucier du risque qu'il prenait, le sergent Wood est lui aussi entré dans la maison envahie de fumée, a trouvé l'enfant et son chien dans le salon et les a transporté à l'extérieur, en sécurité.

* Le sergent Wood reçoit également l'Étoile du courage pour un autre incident.

INFO-FICHE SUR LES DÉCORATIONS POUR ACTES DE BRAVOURE

CONTEXTE

Les Décorations pour actes de bravoure, qui ont été créées en 1972, rendent hommage aux personnes qui risquent leur vie au mépris de leur propre instinct de survie pour tenter de sauver un être cher ou un pur étranger en péril. Chaque année, maints incidents mettent en danger la vie de victimes potentielles et de leurs sauveteurs.

Les trois décorations reflètent le niveau de risque encouru par les récipiendaires :

La Croix de la vaillance (C.V.) reconnaît les actes de courage vraiment remarquables accomplis dans des circonstances extrêmement périlleuses.
L'Étoile du courage (É.C.) reconnaît des actes de courage remarquables accomplis dans des circonstances très périlleuses.
Médaille de la bravoure (M.B.) reconnaît des actes de courage accomplis dans des circonstances dangereuses.

ADMISSIBILITÉ ET MISE EN CANDIDATURE

Quiconque peut soumettre le nom d'une personne qui, pour venir en aide à ses semblables, s'est mise en danger de mort ou de blessure grave. Il n'est pas nécessaire que l'incident en question se soit produit au Canada ou que le candidat proposé soit Canadien, mais des Canadiens ou des intérêts canadiens doivent être en cause. Les décorations peuvent être décernées à titre posthume.

Les candidatures doivent être soumises au plus tard deux ans après l'incident ou deux ans après la conclusion de l'examen, par une cour ou par un coroner, des circonstances entourant l'événement ou l'acte de bravoure.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les Décorations pour actes de bravoure, veuillez consulter le site www.gg.ca/document.aspx?id=73

Renseignements

  • Bureau de presse de Rideau Hall
    Annabelle Cloutier
    613-993-2569
    acloutier@gg.ca