Gouverneur général du Canada

Gouverneur général du Canada

08 déc. 2009 16h07 HE

La gouverneure générale prononce une allocution devant le Sénat des Etats-Unis du Mexique

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 8 déc. 2009) -

Note aux éditeurs : Une photo accompagne ce communiqué de presse sur le site de Marketwire.

Au cours de la deuxième journée de sa visite d'Etat aux Etats-Unis du Mexique, Son Excellence la très honorable Michaëlle Jean, gouverneure générale du Canada, a rencontré plus tôt aujourd'hui le sénateur Carlos Naverrete Ruiz, président du Sénat du Mexique, et les chefs du conseil de direction et des partis politiques présents au Sénat. La rencontre a été suivie d'une cérémonie durant laquelle Son Excellence s'est adressée aux membres du Sénat.

Des images vidéo de l'allocution peuvent aussi être téléchargées à partir du site FTP http://media.gg.ca.

Mention de source : Cplc Evan Kuelz, Rideau Hall, (C) 2009 Bureau du secrétaire du gouverneur général du Canada

Allocution de la gouverneure générale au Sénat des Etats-Unis du Mexique le 8 décembre 2009 :

C'est un bonheur et un honneur pour la gouverneure générale du Canada que je suis de prendre la parole en cette enceinte fondamentale dans la vie démocratique du Mexique, et en cette année où nous commémorons 65 ans de relations diplomatiques entre nos deux pays.

Permettez-moi d'évoquer avant tout les liens d'amitié indéfectibles et, j'ajouterais volontiers, incomparables qui se sont noués au fil des ans entre nos populations et nos institutions.

Ce n'est un secret pour personne, et je suis fière de le rappeler ici, que le Mexique occupe une place toute spéciale dans le coeur des Canadiennes et des Canadiens.

De plus, l'engagement que nous avons pris de rehausser la sécurité, d'accroître la prospérité et de promouvoir les valeurs démocratiques à l'échelle hémisphérique font du Canada et du Mexique des partenaires de premier plan.

Il importe, pour le bien de nos populations, que nous fassions front commun face à cette menace que représente la sophistication des réseaux criminels organisés qui, par leurs activités illicites, ne cessent d'étendre leurs tentacules sur l'ensemble du continent.

Je pense notamment au trafic humain, au trafic de stupéfiants, au trafic d'influence, de même qu'à la corruption, au blanchiment d'argent, à la violence, qui ravagent nos communautés.

En venir à bout, c'est joindre nos efforts, c'est établir des stratégies communes, parce que, nous le savons toutes et tous, l'heure est grave.

Cette volonté de resserrer la coopération hémisphérique constitue en fait l'une des pierres angulaires de la politique étrangère du Canada, et nous saluons les démarches que vous entreprenez dans cette même voie prometteuse.

Soyons audacieux et misons sur le dynamisme de la relation du Canada et du Mexique, et cela dans plusieurs domaines névralgiques de nos sociétés.

Non seulement nous sommes, depuis l'Accord de libre-échange nord-américain de 1994, de grands partenaires commerciaux, mais nous avons aussi mis en oeuvre des mécanismes novateurs comme le Partenariat Canada-Mexique, établi en 2004, en vue de favoriser la collaboration et la concertation dans les domaines de l'investissement, de l'innovation, des affaires agricoles, du logement, de l'environnement, du développement du capital humain, de l'énergie et de la mobilité de la main d'oeuvre.

D'ailleurs, le Programme saisonnier de travailleurs agricoles, qui en est à sa trente-cinquième année d'opération, et qui nous permet d'accueillir chez nous des travailleurs temporaires mexicains, est perçu dans le monde entier comme un modèle prometteur.

Cette visite d'Etat est l'occasion pour nous d'explorer de nouveaux axes de coopération et de partenariat, en vue de diversifier nos investissements et nos activités commerciales. Nous pouvons sûrement faire beaucoup mieux, et il nous faut redoubler d'effort et d'imagination.

Nous avons par ailleurs le même engagement face au multilatéralisme et nous entretenons un dialogue fructueux au sein de plusieurs organismes internationaux comme l'Organisation des Nations unies, l'Organisation des Etats américains, le G 20, le Forum de coopération économique Asie-Pacifique et l'Organisation de coopération et de développement économiques.

Autant d'occasions d'accroître la solidarité en ce moment décisif de notre histoire collective où nous traversons une importante crise des valeurs, que nous ne pouvons pas réduire à sa seule dimension financière, et qui appelle à une redéfinition d'une éthique du partage et de la responsabilité hémisphérique dans le contexte actuel de la mondialisation.

A ces nombreuses relations s'ajoutent en outre près de 400 accords inter-universités et plusieurs centres d'études et de programmes qui favorisent les échanges académiques et une meilleure circulation des savoirs entre nos deux pays.

Même effervescence et enjouement, dirais-je, dans les relations culturelles qu'ont approfondies les créatrices et les créateurs de nos deux pays, et dont sont friandes nos populations.

J'en veux pour preuve la programmation du Festival Internacional Cervantino de Guanajuato, l'une des plus importantes manifestions artistiques de l'Amérique latine et l'un des plus grands festivals multidisciplinaires au monde, dont la 37e édition, qui a pris fin le mois dernier, mettait en vedette plusieurs artistes québécois.

Nos artistes ont en commun ce désir de multiplier les possibilités de collaboration et d'enrichir de leurs apports singuliers la diversité culturelle qui marque nos histoires et nos territoires.

Nous nous en réjouissons car, tout comme Octavio Paz, nous estimons que "toute culture naît du mélange, de la rencontre, des chocs".

"A l'inverse, selon la mise en garde du poète, c'est de l'isolement que meurent les civilisations".

C'est justement et également en vue de témoigner des liens étroits qui nous unissent que mon mari Jean-Daniel Lafond, moi-même et la délégation qui nous accompagne nous proposons d'aller à la rencontre des forces vives de la société mexicaine, des entrepreneurs aux étudiants, des organismes non gouvernementaux aux instances décisionnelles, des artistes aux associations de femmes, ici au centre du pays, et dans le Chiapas, à Tuxtla Gutiérrez et à San Cristobal de las Casas.

J'aime la diplomatie à échelle humaine et notre souhait le plus cher est, pour reprendre autrement la belle formule de Carlos Fuentes, d'assurer ensemble "la continuité de quelques idées dans le temps".

C'est donc dans cet esprit de solidarité et de fraternité que nous entreprenons au Mexique cette visite d'Etat, avec une volonté inflexible de rappeler à nos populations respectives que nous sommes frères et soeurs d'esprit et de coeur, et avec l'espoir d'ouvrir de nouvelles possibilités de collaboration entre nous.

Je vous remercie chaleureusement de cette insigne invitation à vous adresser la parole et souhaite longue vie à l'amitié profonde et précieuse entre le Canada et le Mexique!

Et que tous nos voeux de prospérité et de bonheur vous accompagnent à la veille, en quelque sorte, du bicentenaire de l'indépendance et du centenaire de la révolution du Mexique!

Les médias peuvent obtenir des photos en haute résolution et des images vidéo à http://media.gg.ca.

(usager : media ; mot de passe : osgg).

Pour voir la photo associée à ce communiqué (la gouverneure générale devant les membres du Sénat), veuillez visiter le lien suivant : http://www.marketwire.com/library/20091208-gg_photo_1208_800.JPG

Renseignements