Gouverneur général du Canada

Gouverneur général du Canada

11 sept. 2009 17h26 HE

La gouverneure générale remettra 24 Décorations, Médailles et Prix à la Citadelle de Québec

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 11 sept. 2009) - Son Excellence la très honorable Michaëlle Jean, gouverneure générale du Canada, présentera des Décorations, des Médailles et des Prix à 24 récipiendaires à la Résidence de la gouverneure générale à la Citadelle de Québec, le mardi 15 septembre 2009, à 14 h 30.

La gouverneure générale remettra :

- dix Décorations pour actes de bravoure;

- deux Médailles de la police pour services distingués;

- huit Médailles pour services distingués en milieu correctionnel;

- une Médaille pour services distingués des services d'urgence médicale;

- une Médaille pour services distingués des agents de la paix;

- une Médaille académique du Gouverneur général;

- un Prix du Gouverneur général pour l'entraide.

L'horaire de la cérémonie, la description de chacune des distinctions et la liste des récipiendaires sont joints au présent communiqué. Des renseignements supplémentaires au sujet des distinctions honorifiques sont disponibles sur ce lien http://www.gg.ca/honours/index_f.asp.

Les médias qui souhaitent couvrir cette activité sont priés de communiquer avec le Bureau de presse de Rideau Hall avant le jour de la cérémonie. Ils devront présenter leur carte de presse à la guérite de La Citadelle et se rendre à la salle de bal par la porte de l'administration.

ANNEXE A - HORAIRE

Les membres des médias sont priés d'observer l'horaire suivant :



13 h 45 : Arrivée des médias
13 h 55 : Test de sons et d'éclairage
14 h 10 : Les invités prennent place
14 h 15 : Les médias sont en place
14 h 30 : Arrivée de la gouverneure générale et début de la cérémonie
Allocution de la gouverneure générale
La gouverneure générale remet les distinctions aux récipiendaires
15 h 15 : Fin de la cérémonie
15 h 30 : Entrevues avec les récipiendaires


ANNEXE B - DESCRIPTIONS DES DISTINCTIONS ET RECIPIENDAIRES

DECORATIONS POUR ACTES DE BRAVOURE

Les Décorations canadiennes pour actes de bravoure ont été créées en 1972 pour exprimer, de façon symbolique, la gratitude de la nation à l'égard de ceux et celles qui ont risqué leur vie pour sauver ou protéger leurs semblables. Comme les actes de bravoure sont accomplis dans des circonstances parfois très différentes et sont souvent de nature très distincte, trois décorations ont été créées pour tenir compte des diverses situations :

La Croix de la vaillance (C.V.) est décernée "pour des actes de courage vraiment remarquables accomplis dans des circonstances extrêmement périlleuses".

L'Etoile du courage (E.C.) est décernée "pour des actes de courage remarquables accomplis dans des circonstances très périlleuses".
La Médaille de la bravoure (M.B.) est décernée "pour des actes de bravoure accomplis dans des circonstances dangereuses".

Toutes trois peuvent être attribuées à titre posthume.



LISTE DES RECIPIENDAIRES DES
DECORATIONS POUR ACTES DE BRAVOURE

M. Terry Bratton, M.B. Verdun (Qc)
M. Louis-Paul Courbron, M.B. Québec (Qc)
M. Frédérick Dionne, M.B. Saint-Nicolas (Qc)
M. James Donovan, M.B. Montréal (Qc)
M. Yves Pilotte, M.B., (à titre posthume) Notre-Dame-de-Lourdes (Qc)
M. Tommy Thériault, M.B. Québec (Qc)
M. Alexis Laliberté, M.B. Montréal (Qc)
L'agent François Lavoie, M.B. Jonquière (Qc)
L'agent Yves Rousseau, M.B. Jonquière (Qc)
M. Philippe O. Murphy, M.B. Brossard (Qc)


CITATIONS

Terry Bratton, M.B.

Verdun (Québec)

Médaille de la bravoure

Le 13 janvier 2008, Terry Bratton a sauté dans le fleuve Saint-Laurent, à Verdun, au Québec, pour secourir un enfant de quatre ans qui était tombé à l'eau en voulant récupérer son ballon. Alerté par les cris de l'enfant, M. Bratton n'a pas hésité à se précipiter à son secours. Il a plongé dans les eaux glacées et a nagé à contre-courant pour atteindre la victime qui se trouvait au milieu du fleuve. C'est avec beaucoup de difficulté qu'il a réussi à le ramener au rivage. Grâce à l'intervention rapide de M. Bratton, le jeune garçon a survécu et a pu célébrer son quatrième anniversaire le jour même.


Louis-Paul Courbron, M.B.

Québec (Québec)

Médaille de la bravoure

Le 16 août 2007, MM. Benji Correos, Louis-Paul Courbron et Kimpton Gagnon-Després ont secouru le fils de M. Correos, tombé accidentellement dans les eaux mouvementées de la rivière Yukon, à Whitehorse, au Yukon. Dès qu'il a vu son fils tomber, M. Correos a sauté à l'eau pour l'agripper, mais tous deux ont aussitôt été happés par la force du courant. Témoins de la scène, MM. Courbron et Gagnon-Després ont plongé pour aller secourir le garçon dont le corps était remonté à la surface, au pied des rapides. Tenant la tête du garçon hors de l'eau, ils ont lutté pour le ramener sur le rivage, où il a pu être réanimé. Malheureusement, M. Correos n'a pas survécu.

Frédérick Dionne, M.B.

Saint-Nicolas (Québec)

James Donovan, M.B.

Montréal (Québec)

Yves Pilotte, M.B. (à titre posthume)

Notre-Dame-de-Lourdes (Québec)

Tommy Thériault, M.B.

Québec (Québec)

Médaille de la bravoure

Le 1er août 2007, MM. Yves Pilotte, Frédérick Dionne, James Donovan et Tommy Thériault ont secouru le fils de M. Pilotte, qui était emporté par le courant de fond, au large de Cavendish, à l'Ile-du-Prince-Edouard. M. Pilotte a nagé en direction de son fils et, ensemble, ils se sont débattus en vain contre les vagues qui ne cessaient de les repousser vers le large. M. Donovan a rejoint les victimes en péril et, après avoir agrippé M. Pilotte, alors inconscient, il a commencé à les tirer tous deux en direction de la plage. S'approchant d'eux à la nage, M. Thériault a pris M. Pilotte en main, tandis que M. Dionne aidait le garçon. En dépit de la force du courant, les secouristes et les victimes sont finalement parvenus à atteindre le rivage, où d'autres personnes leur sont venues en aide. Malheureusement, il a été impossible de réanimer M. Pilotte.
La décoration décernée à M. Yves Pilotte sera remise à son épouse, Mme Nathalie Pilote.

Alexis Laliberté, M.B.

Montréal (Québec)

Médaille de la bravoure

Le 11 novembre 2007, Alexis Laliberté a sauvé deux enfants des eaux glacées du fleuve Saint-Laurent à Verdun, au Québec. Alors qu'il se promenait le long du fleuve, M. Laliberté a entendu des cris d'enfants et a vu les deux victimes disparaître sous l'eau, emportées par le courant. Il a immédiatement sauté à l'eau et a nagé jusqu'à eux, luttant pour garder la tête hors de l'eau, malgré la force du courant. Après avoir agrippé les enfants, M. Laliberté les a ramenés au rivage, où des gens les ont enveloppés dans des couvertures en attendant l'arrivée de l'ambulance.

L'agent François Lavoie, M.B.

Jonquière (Québec)

L'agent Yves Rousseau, M.B.

Jonquière (Québec)

Médaille de la bravoure

Le 14 mai 2007, les agents François Lavoie et Yves Rousseau ont secouru une dame âgée d'une maison en feu à Jonquière, au Québec. Les policiers ont tenté d'entrer dans la résidence, mais ont dû reculer à cause de l'épaisse fumée noire. L'agent Rousseau s'est alors élancé de nouveau à l'intérieur, suivi de son collègue. Dans le corridor que l'incendie ravageait, ils pouvaient à peine voir la victime dont le fauteuil roulant était coincé dans un cadre de porte. Ensemble, les deux hommes ont réussi à dégager le fauteuil et à emmener la victime à l'abri du danger.

Philippe O. Murphy, M.B.

Brossard (Québec)

Médaille de la bravoure

Le 25 décembre 2006, Philippe Murphy, âgé de 18 ans, a sauvé son grand-père de la noyade, à Saint-Mathieu-du-Parc, au Québec. Alors qu'ils passaient la journée de Noël à leur chalet, Philippe et des membres de sa famille ont traversé à pied le lac gelé afin d'aller rendre visite à des amis. A mi-chemin, le grand-père a vu la glace céder sous son poids. Il est tombé à l'eau, où le courant impétueux l'a immédiatement poussé vers le fond. Philippe s'est alors approché du trou et a pu agripper le manteau de son grand-père. Avec beaucoup de difficulté, il l'a retenu pendant que les membres de la famille formaient une chaîne humaine pour les tirer et les ramener sur la partie plus épaisse de la glace.

AU SUJET DES MEDAILLES POUR SERVICES DISTINGUES

Les médailles pour services distingués honorent ceux et celles qui, exerçant des professions à haut risque, ont consacré de longues années de service à la protection du public canadien et ce, de manière exemplaire. Une barrette s'ajoute au ruban de l'insigne pour souligner 10 années de service supplémentaires.

MEDAILLE DE LA POLICE POUR SERVICES DISTINGUES

La Médaille de la police pour services distingués reconnaît les agents de police qui ont servi de manière exemplaire, ont eu une conduite irréprochable et effectué leur travail avec zèle et efficacité. Les récipiendaires ont cumulé 20 ans de service ou plus dans l'une ou plusieurs des forces de police canadiennes reconnues.

Récipiendaires de la Première barrette, pour 30 ans de service :

L'agent Richard Gagné

Québec (Québec)

Sûreté du Québec

L'agent Langis Rouleau

Montmagny (Québec)

Sûreté du Québec

MEDAILLE POUR SERVICES DISTINGUES

EN MILIEU CORRECTIONNEL

La Médaille pour services distingués en milieu correctionnel récompense le travail exemplaire des agents de services correctionnels du Canada. Le service de 20 ans doit inclure 10 ans de travail comme agent de la paix dans une institution, comme agent de libération conditionnelle ou comme agent de probation ou encore, dans des fonctions qui ont amené le récipiendaire à être en contact avec des détenus dans l'exercice régulier de ses fonctions. L'année 2009 marque le 25e anniversaire de la création de la Médaille.

Récipiendaire de la Première barrette, pour 30 ans de service :

M. Robert Hardy

Récipiendaires de la Médaille, pour 20 ans de service :

M. Marc-André Boulay

M. Christian Brousseau

M. Lionel Chicoine

M. Sylvain Durand

M. Pierre Lafond

Mme Renée Langevin

Mme Marie-France Noël

Tous les récipiendaires sont des employés de l'Etablissement Donnacona, à Donnacona, au Québec.

MEDAILLE POUR SERVICES DISTINGUES

DES SERVICES D'URGENCE MEDICALE

La Médaille pour services distingués des services d'urgence médicale récompense des professionnels qui prodiguent des soins d'urgence médicale préhospitaliers au grand public. Les récipiendaires doivent travailler dans des services d'urgence médicale depuis le 31 octobre 1991 ou après, et avoir 20 ans de service exemplaire, dont au moins 10 ans à accomplir des activités comportant des risques.

Récipiendaire de la Médaille, Première et Deuxième barrettes (pour 40 ans de service) :

M. Jean-Claude Paquet

Directeur du Service des incendies

Saint-Raymond (Québec)

En mai 2007, M. Paquet a reçu la Médaille, Première et Deuxième barrettes des pompiers pour services distingués, pour 40 ans de service; il est cependant un des premiers récipiendaires d'une deuxième médaille pour services distingués, en reconnaissance de services concurrentiels dans un autre domaine.

MEDAILLE POUR SERVICES DISTINGUES DES AGENTS DE LA PAIX

La Médaille pour services distingués des agents de la paix reconnaît les employés de première ligne qui sont au service du public et sur place au sein des opérations en région. Ils sont, entre autres, gardiens de parcs, agents de conservation ou agents de services frontaliers. Les récipiendaires doivent avoir accumulé au moins 20 ans de services distingués au sein d'un ou de plusieurs organismes, fédéraux ou provinciaux, qui emploient des agents de la paix et qui sont jugés admissibles par le Conseil consultatif.

Récipiendaire de la Médaille, pour 20 ans de service :

Mme Manon Sioui

Agent des services frontaliers

Agence des services frontaliers du Canada

MEDAILLE ACADEMIQUE DU GOUVERNEUR GENERAL

Depuis plus de 125 ans, la Médaille académique du Gouverneur général honore des élèves et des étudiants au Canada dont les succès scolaires ont été exceptionnels. Elle est remise aux diplômés qui ont obtenu la meilleure moyenne au terme de leurs études dans une école secondaire, un collège ou une université dont le programme est approuvé. Aujourd'hui, la Médaille académique du Gouverneur général est octroyée à quatre niveaux différents : le bronze aux diplômés du secondaire, le bronze collégial aux diplômés du collégial, l'argent aux diplômés du premier cycle universitaire et l'or aux diplômés des deuxième et troisième cycles.

Récipiendaire de la Médaille pour l'année scolaire 2008-2009 :

M. Olivier Simon

Ecole secondaire Cardinal-Roy

Québec (Québec)

PRIX DU GOUVERNEUR GENERAL POUR L'ENTRAIDE

Le Prix du Gouverneur général pour l'entraide a été créé afin de reconnaître l'action exemplaire de bénévoles dont la compassion et l'empathie témoignent si bien du caractère national. Ce prix reconnaît les bénévoles qui apportent une contribution extrêmement utile à leur communauté. Il peut s'agir d'une aide ou de soins prodigués à une personne, une famille ou un groupe, ou du dévouement à une cause communautaire ou humanitaire.

Mme Elisabeth Couture

Lévis (Québec)

Prix du Gouverneur général pour l'entraide

Bénévole dynamique et qui n'arrête jamais, Elisabeth Couture se dévoue aux gens de la paroisse et à ceux qui sont dans le besoin, inspirant ainsi de nombreux résidants de Lévis et des environs. Elle a notamment été membre des Filles d'Isabelle de Lévis pendant 20 ans, jouant un rôle majeur dans l'organisation de dîners-bénéfice au profit de Jonction pour elle, un refuge pour victimes de violence conjugale. Outre son bénévolat à la banque alimentaire Le Grenier, où elle a servi des repas chauds aux démunis, elle aide à planifier les divertissements pour plusieurs résidences pour aînés. Elle a passé 10 ans à offrir un service de pastorale aux patients de l'Hôpital Hôtel-Dieu et a également été une associée laïque auprès des Soeurs Antonines de Sainte-Foy.

Renseignements