Web Analytics Association

Web Analytics Association
eMetrics Marketing Optimization Summit

eMetrics Marketing Optimization Summit

22 janv. 2008 17h01 HE

La langue et la culture ne suffisent peut-être pas à protéger les détaillants québécois en ligne

La section montréalaise de l'Association Web Analytics partage ses points de vue sur les défis du commerce en ligne

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 22 jan. 2008) - Malgré la croissance du commerce électronique et du détail, on ne peut affirmer que les entreprises québécoises prennent les mesures nécessaires pour en saisir tout le potentiel et qu'elles risquent de perdre leurs relations d'affaires au profit de groupes étrangers dans le monde en ligne. Voilà le constat que présenteront des experts Web locaux et internationaux dans le cadre d'un prochain forum à Montréal. En effet, des entreprises locales et des experts de l'industrie Web se réuniront lors d'une rencontre régionale de la Web Analytics Association qui fera le point sur les défis et les possibilités des entreprises québécoises sur le Web.

Avec la hausse du pourcentage de Québécois en ligne (de 71,5 % en novembre 2006 à 72,3 % en juin 2007, selon le CEFRIO) les activités commerciales en ligne sont également en croissance. (Le pourcentage de Canadiens effectuant des achats en ligne est passé de 34 % à 45 % entre 2004-06). Cependant, il n'est pas certain que cette croissance se traduise par une hausse de revenus pour les détaillants québécois.

De récents reportages au cours de l'an dernier ont fait état des efforts de géants américains comme eBay et Amazon et les investissements de ces derniers en matière de langue française et d'optimisation de leurs sites Web ciblant le marché québécois. On prévoit que ces efforts permettront à ceux-ci de consolider encore davantage leur position enviable sur le marché québécois en 2008.

" La vérité est que les détaillants québécois ont jusqu'ici pu se fier au fait que notre culture et notre langue unique constituaient une barrière de protection contre la concurrence étrangère souhaitant percer sur le marché québécois ", affirme Stephane Hamel d'Immeria, société de conseils montréalaise en analyse Web. " Cet avantage est moins important en ligne et les détaillants québécois doivent prendre dès maintenant des mesures pour protéger leur statut préférentiel auprès des Québécois. Sinon, ils risquent de perdre cet avantage au profit de la concurrence basée à l'extérieur de la province. "

Le Web représente une lame à double tranchant pour les détaillants de tous les marchés, étant donné qu'il augmente à la fois les occasions d'affaires potentielles ainsi que l'ampleur de la concurrence à laquelle sera exposée une entreprise donnée. Pour connaître un succès commercial en ligne, il est donc essentiel d'imposer stratégiquement une présence Web au détail orientée vers l'analyse Web et l'utilisation de ces données pour adapter son offre en ligne.

" Il existe des méthodes ayant fait leurs preuves ainsi que des mesures simples et directes auxquelles les détaillants peuvent recourir pour protéger et faire croître leur part de marché en ce qui a trait aux transactions en ligne et traditionnelles ", précise Jim Sterne, fondateur de la Web Analytics Association et président de la conférence eMetrics Marketing Optimization. " La croissance du commerce électronique se présente clairement à la fois comme une menace et une occasion pour les détaillants québécois. Une utilisation active d'outils stratégiques d'analyse Web peut aider les détaillants québécois à uniformiser les règles du jeu et à s'adapter efficacement aux changements auxquels ces derniers seront confrontés aujourd'hui et dans les mois à venir. "

Récemment, de principaux détaillants québécois comme Archambault ont pris des mesures pour améliorer leur performance Web et la conception de leurs sites à l'aide d'outils d'analyse et de processus, de façon à leur permettre de mieux cibler leur clientèle en ligne et ainsi bonifier leur offre. Les résultats commencent déjà à porter leurs fruits et l'entreprise prévoit poursuivre et même augmenter son utilisation de solutions d'analyse Web.

Pour faire le point sur les menaces et les possibilités auxquelles se heurtent les détaillants québécois, l'Association Web Analytics organise un petit-déjeuner-causerie d'un jour à l'hôtel Delta Montréal - salle Opus II, à Montréal, le mercredi 6 février 2008, de 7 h à 10 h. Ce forum permettra aux participants de s'entretenir sur les défis à venir et de discuter des mesures à prendre pour améliorer l'état de leur présence en ligne.

Renseignements