POSTES CANADA

POSTES CANADA

14 janv. 2008 16h55 HE

La livraison rurale, une priorité pour Postes Canada

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 14 jan. 2008) - Postes Canada tient à réfuter toute idée fausse qui pourrait avoir été soulevée dans de récents reportages ou d'autres sources d'information au sujet de l'avenir de la livraison du courrier en milieu rural. Nous tenons à réitérer notre engagement envers la livraison du courrier en milieu rural et voulons assurer nos clients que l'évaluation de la sécurité routière aux boîtes aux lettres rurales (BLR) n'est PAS une tentative de réduire le service en milieu rural. Il vise à fournir aux Factrices et facteurs ruraux et suburbains (FFRS) un environnement de travail libre de tout risque inacceptable.

Ressources humaines et Développement social Canada (RHDSC) a rendu des décisions dans plus de 40 instances de plaintes provenant des FFRS. L'évaluation de la sécurité routière aux BLR découle directement de ces décisions. Nous continuons de recevoir des plaintes de FFRS liées à la sécurité du travail. En tout, nous en avons reçu plus de 1300 jusqu'à maintenant. Ces plaintes étaient appuyées par le Syndicat des travailleurs et des travailleuses des postes (STTP), lequel représente les FFRS, et ont été validées par les experts en santé et sécurité de RHDSC. De plus, nos FFRS ont été impliqués dans 68 accidents depuis le mois de janvier 2004. En tant qu'employeur responsable et de fournisseur de services respecté, Postes Canada est moralement et légalement obligée de se pencher sur la situation.

Le gouvernement fédéral nous a ordonné de maintenir le service de livraison du courrier en milieu rural tout en respectant les règlements de sécurité en vigueur. Nous avons l'intention de continuer de maintenir le service de livraison rural comme nous l'avons toujours fait. Changer le mode de livraison de nos clients n'est qu'un dernier recours qui n'est mis en oeuvre que lorsque la sécurité de nos facteurs ruraux est à risque. L'évaluation de la sécurité routière aux BLR pourrait coûter jusqu'à 500 millions de dollars au cours des cinq prochaines années. Il ne s'agit évidemment pas d'une mesure de réduction des coûts mais plutôt une expression de notre engagement envers la sécurité de nos employés. L'argent que nous dépensons à ce chapitre ne vise pas seulement à vérifier si une boîte aux lettres présente un risque à la livraison ou non. Il vise à vérifier toutes les options possibles afin que nous soyons en mesure de livrer le courrier aux boîtes aux lettres rurales et d'assurer aux clients un mode de livraison pratique. Tous les véhicules de nos FFRS sont équipés d'enseignes de Postes Canada et de gyrophares de couleur orange. Nous fournissons aux FFRS les services d'adjoints pour leur éviter d'avoir à s'étendre du côté de la fenêtre du passager pour déposer le courrier dans les BLR. Cette mesure permet de réduire les risques que les FFRS soient victimes de problèmes de nature ergonomique. Lorsque c'est nécessaire, nous installons des boîtes aux lettres communautaires à de courtes distances des domiciles de nos clients et nous en assurons le maintien.

Il y a plus de 843 000 boîtes aux lettres rurales au Canada. Elles sont desservies par plus de 6600 FFRS. Les FFRS rangent leurs véhicules sur le côté du chemin à chaque boîte aux lettres rurale, y déposent le courrier, et reprennent la route jusqu'à la prochaine BLR. L'augmentation du volume de la circulation, la nature des chemins (étroits et sans accotement), les obstructions à la vue comme des courbes et des côtes, ne sont que quelques-uns des facteurs qui augmentent les risques d'un accident au cours de la livraison. Puisqu'un FFRS répète la même séquence plus d'une centaine de fois à tous les jours, la probabilité d'un accident augmente d'une façon exponentielle. La situation empire en hiver lorsque les bancs de neige rendent les chemins plus étroits, réduisant du même coup la visibilité qu'ont les FFRS des véhicules qui viennent en sens inverse.

Nous avons embauché des experts de renommée mondiale dans le domaine de la sécurité routière. Le gouvernement fédéral a d'ailleurs reconnu leur contribution au développement d'une série de critères visant à établir si oui ou non la livraison rurale présente un risque inacceptable pour les FFRS. Divers facteurs, comme les conditions routières, le volume de la circulation, et la visibilité des véhicules qui viennent en sens inverse, ont été pris en considération.

Au cours de ce processus, Postes Canada a informé chaque client touché de toutes les étapes du processus par le biais de lettres, d'annonces et de rencontres en personne.

Pour de plus amples renseignements sur ce projet, les clients de Postes Canada peuvent composer le 1-866-501-1669 or consulter le site Web suivant : www.postescanada.ca/courrierrural.

Renseignements