Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

09 nov. 2009 14h13 HE

La ministre Shea annonce des mesures de gestion pour le flétan du Groenland dans le Nord canadien

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 9 nov. 2009) - - L'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans, a annoncé aujourd'hui que le total autorisé des captures (TAC) du Canada pour la pêche au flétan du Groenland (turbot) de la division 0B de l'Organisation des pêches de l'Atlantique Nord-Ouest (OPANO) avait été établi à 7 000 tonnes. Il s'agit d'une augmentation de 1 500 tonnes par rapport à l'année dernière. Le Nunavut recevra 90 % de l'augmentation, et les pêcheurs Inuits du Nunavik, les 10 % qui restent.

"Le gouvernement du Canada s'engage à soutenir le développement économique dans le Nord canadien, y compris la pêche commerciale durable, a annoncé la ministre Shea. La décision d'aujourd'hui va dans le sens de cette promesse, comme l'illustre l'augmentation des quotas de turbot au Nunavut. Les ententes de partage reflètent aussi notre engagement d'offrir aux Inuits du Nunavik des possibilités de pêche, comme le stipulent leurs accords de revendication territoriale."

L'augmentation des possibilités économiques au Nunavut est un élément essentiel de la Stratégie du Canada pour le Nord, qui a été annoncée en mars 2008. Le premier ministre Stephen Harper a remarqué l'intérêt du Nunavut d'augmenter les possibilités liées aux pêches commerciales pour ses résidents dans les eaux adjacentes à son territoire. Cet engagement a été renforcé davantage en août 2009, lorsque le premier ministre s'est rendu à Pangnirtung afin d'annoncer la construction d'un nouveau port pour petits bateaux, pour répondre à la croissance de l'industrie de la pêche du territoire.

Le stock de flétan du Groenland de la division 0B de l'OPANO est partagé entre le Danemark (Groenland) et le Canada. Le TAC attribué à la région pour cette pêche est de 14 000 tonnes et il est divisé également entre les deux pays. La décision d'augmenter le TAC de 3 000 tonnes est basée sur une évaluation du stock du Conseil scientifique de l'OPANO.

Parmi les participants canadiens à la pêche de la division 0B de l'OPANO, notons les pêcheurs du Nunavut, du Nunavik, de Terre-Neuve-et-Labrador et de la Nouvelle-Ecosse. Avant de prendre une décision sur le TAC et les possibilités de partage, Pêches et Océans Canada a tenu des consultations avec les intervenants, notamment le Conseil de gestion des ressources fauniques du Nunavut (CGRFN).

http://www.dfo-mpo.gc.ca

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada , Ottawa
    Alain Belle-Isle
    Relations avec les médias
    613-993-5413
    ou
    Cabinet de la ministre
    Pêches et Océans Canada
    Nancy Bishay
    Attachée de presse
    613-992-3474